Des avocats appellent publiquement un centre de lavage de cerveau à libérer des pratiquants de Falun Gong

Faisant preuve d'un courage remarquable face à l'oppression, quatre avocats des droits de l'homme, ainsi que les familles de plusieurs pratiquants de Falun Gong détenus, se sont rendus au centre de lavage de cerveau Qinglongshan dans la province du Heilongjiang, le 5 décembre 2013, pour réclamer la libération immédiate des pratiquants de Falun Gong.


Le centre de lavage de cerveau n'a pas voulu rencontrer les avocats mais a essayé de les arrêter.


Les avocats et les familles rassemblés devant le Centre de lavage de cerveau Qinglongshan afin de secourir les pratiquants de Falun Gong détenus.


Les avocats et les familles rassemblés devant le Centre de lavage de cerveau Qinglongshan afin de secourir les pratiquants de Falun Gong détenus

Le Centre de lavage de cerveau Qinglongshan. Le panneau signalétique a été retiré avant l'arrivée des avocats.

Le nom officiel du Centre de lavage de cerveau Qinglongshan est "Centre d'éducation juridique pour le Département de l'agriculture de la province du Heilongjiang." Le centre est géré par le Département de gestion de Jiansanjiang et est bien connu pour persécuter les pratiquants de Falun Gong.

D'avril 2010 à septembre 2013, plus de 50 pratiquants et des membres de leurs familles ont été illégalement détenus dans le Centre de lavage de cerveau Qinglongshan, selon des informations recueillies par Minghui.org. Le pratiquant Shi Mengchang et son épouse, Han Shujuan, ont été arrêtés le 23 septembre 2013, et sont toujours détenus là-bas..

Torture effrénée

Le centre de lavage de cerveau a torturé mentalement et physiquement les pratiquants de Falun Gong afin de les forcer à renoncer à leur croyance.


Lorsque Chen Dongmei, 44 ans, a été emmené là-bas le 3 septembre 2012, un membre du personnel lui a dit: "Savez-vous où vous êtes tombé? C'est l'enfer!"


Le pratiquant Yu Songjiang a été torturé jusqu'à la dépression nerveuse après avoir été emmené au centre en avril 2010. Quand il a récupéré après sa libération, M. Yu a engagé un avocat afin de poursuivre en justice le centre de lavage de cerveau. Cependant, il a été de nouveau arrêté le 19 novembre 2013, et ramené au centre.

Les avocats et les familles défendent la justice

Le 5 décembre 2013, quatre avocats des droits de l'homme, ainsi que les membres des familles de plusieurs pratiquants de Falun Gong détenus, ont marché dans la neige jusqu'aux genoux pour arriver au centre de lavage de cerveau. À la grille, ils ont crié encore et encore au directeur du centre, Fang Yuechun: "Fang Yuechun, vous commettez un crime! Libérez immédiatement les pratiquants de Falun Gong!" Les membres des familles ont également supplié : "Yu Songjiang, reviens à la maison!"


La grille était étroitement verrouillée, et le personnel n'a même pas allumé les lumières.


Les autorités n'ont pas voulu rencontrer les avocats, au lieu de cela ils ont essayé de les arrêter. Selon un informateur interne, les policiers à l'intérieur du centre de lavage de cerveau avaient prévu d'arrêter les avocats et les familles quand il ne resterait que six ou sept d'entre eux; ils ne s'attendaient pas à ce que l'ensemble du groupe parte en même temps.


Alors que le groupe s'éloignait pour partir, toutes les lumières des rues environnantes se sont soudainement éteintes. Probablement le fait de la police en vue de l'arrestation. Les policiers ont vérifié l'identité des passagers de toutes les voitures qui passaient.


Dans la soirée du même jour, un témoin a vu trois policiers en civil entrer dans un snack-bar à proximité du centre de lavage de cerveau et les a entendus dire au propriétaire: "Signalez-nous tout étranger ou tout groupement de plus de sept personnes. Récemment, le Falun Gong a causé des problèmes."


Le 7 décembre 2013 à 6 heures du matin, quatre pratiquants de Falun Gong de la ville de Qitaihe, à savoir Wang Pingzhong, Wang Liqing, Hu Yuzhong et Wang Xiaoyun, ont été arrêtés par des policiers en civil lors de l'achat de billets à la gare de bus de Qinglongshan pour rentrer dans leur ville natale. La police a affirmé qu'il manquait deux personnes, car ils avaient prévu d'en arrêter six.

Personnel impliqué dans la persécution:

Liu Bo (刘博), sexe masculin, secrétaire adjoint du Parti du Comité des Affaires Politiques et Juridiques, Département de Gestion de Jiansanjiang: +86-454-5791187 86-454-5710817, +86-13512600001 (mobile)
Tian Yingmin (田英民), sexe masculin, secrétaire adjoint du Parti du Comité des Affaires Politiques et Juridiques, Département de Gestion de Jiansanjiang: +86-454-5807799, +86-454-5710537, +86-13796366665 (mobile)
Li Chunyao (李春耀), sexe masculin, directeur adjoint du bureau 610 du Département de Gestion de Jiansanjiang: +86-454-5790507, +86-13803674529 (mobile)
Yang Chenzhi (杨臣志), directeur du Département de Police de Qinglongshan: +86-454-5830700, +86-13836630006 (Cell) Bi Jianli (毕建利), directeur adjoint du D »partement de Police de Qinglongshan: +86-454-5830702, +86-454-5747059, +86-13091629033 (mobile)
Fang Yuechun(房跃春), directeur adjoint du Département de Police de Qinglongshan, chef du centre de Lavage de Cerveau de Qinglongshan: +86-454-5830705, +86-454-5716771, +86-13846125557 (mobile)

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2014/1/13/144333.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.