Deux militants des droits de l'homme rencontrent l'épouse et le fils de Zheng Xiangxing à l'extérieur de la prison de Baoding

La situation de M. Zheng Xiangxing et de sa famille a reçu une attention considérable à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la Chine depuis son arrestation le 25 février 2012. Le site Minghui a largement rendu compte de la situation de M. Zheng et NTD a une fois interviewé l'épouse de M. Zheng, Sun Suyun.


Plus de 10.000 personnes ont signé une pétition demandant la libération immédiate de M. Zheng, mais la prison insiste encore pour qu'il finisse de purger une peine de 10 ans, suscitant davantage de condamnation publique.


De plus en plus de gens ont manifesté leur soutien à M. Zheng en exprimant leur sympathie sur les blogs, en rendant visite à sa famille en personne, ou en offrant une aide financière. Deux militants des droits de l'homme se sont récemment rendus à Baoding pour rendre visite à Sun Suyun et à son fils.


Mme Kang Suping et M. Kong rendent visite à la famille de M. Zheng

Le 11 juillet 2013, Mme Kang Suping ra encontré Sun Suyun et son fils devant la prison de Baoding.

La militante des droits humains Kang Suping avec Mme Sun Suyun et son fils

Mme Kang Suping avec Mme Sun Suyun devant la porte de la prison de Baoding

Les yeux de Mme Kang se sont remplis de larmes en écoutant Mme Sun raconter le calvaire de son mari. Elle n'aurait jamais pu imaginer que la prison puisse être aussi perverse et sans cœur.


Lorsque Mme Kang s'est rendue à l'intérieur de la prison pour demander la libération de M. Zheng, plus de dix gardes l'ont entourée et ont menacé de l'arrêter. Elle ne s'est pas découragée. Même si elle n'a pas pu faire libérer M. Zheng ce jour-là, son comportement vertueux a été largement salué en ligne. Elle est retournée à Beijing cette nuit-là et a poursuivi ses efforts pour rassembler davantage de soutien pour M. Zheng.


Quelques jours plus tard, le 14 juillet, UN résident de la province du Shandong M. Kong est allé à Baoding pour rendre visite à Sun Suyun et à son fils. Il a exprimé sa profonde sympathie à la famille et a appelé à davantage de gens à prêter attention à leur sort. Il a indiqué sur son blog qu'il avait téléphoné à Hu Jia (un militant bien connu des droits de l'homme de Pékin), et tous deux convenu que la prison devait donner une réponse définitive à la demande de Sun Suyun pour obtenir la libération de son mari.

Mme Sun Suyun souriante aux côtés de M. Kong


Un bref résumé de la situation difficile de M. Zheng

Un voyou détesté de tous, M. Zheng est devenu hautement considéré et aimé après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong. Cependant, juste pour être resté ferme dans ses convictions, il a été condamné à 10 ans le 26 juillet 2012, et envoyé dans la prison de Baoding, le 8 août.


Moins de deux mois plus tard, le 26 octobre, M. Zheng a subi une lésion cérébrale grave lorsque les gardes l'ont torturé. Au lieu de lui chercher les meilleurs soins médicaux possibles, la prison s’est mise de connivence avec le premier hôpital de Baoding pour l'opérer avec une intention diabolique. A l'insu et sans le consentement de sa famille, les médecins lui ont ouvert le crâne et enlevé le tissu cérébral responsable de la pensée, de la mémoire et de l'expression, ainsi qu'une morceau de 10 cm du crâne de chaque côté du cerveau.


Les autorités de la prison étaient si sûres que M. Zheng mourrait ou deviendrait un légume qu'ils ont promis de le libérer sous caution pour raison médicale. Cependant, ils ont été choqués de le voir partiellement récupérer et même retrouver une certaine mémoire. Pour couvrir leurs crimes, ils ont changé d'avis et ont remis M. Zheng en prison le 21 février 2013.


La santé de M. Zheng s'est sensiblement détériorée, mais la prison ne l'a jamais fait médicalement examiner après l’opération. Sa femme et son fils étaient extrêmement inquiets après avoir remarqué qu'il était amaigri et frêle à leur 23ème visite en mai. Les autorités pénitentiaires ont ignoré leurs appels répétés à le libérer.


Incapable d’amener les autorités à parler, Sun Suyun et son fils ont organisé une manifestation publique à l'entrée de la prison. Chaque jour, ils y vont et parlent de M. Zheng aux gens.


La prison a envoyé des gens pour chasser ceux qui s'arrêtent pour écouter la situation de M. Zheng. En outre, ils menacent constamment Sun Suyun et son fils. Le 29 mai de cette année, ils ont amené Mme Sun à avoir une crise cardiaque après lui avoir déchiré ses vêtements exposant son soutien-gorge. En raison du traumatisme et de l'humiliation, elle s'est effondrée et était incapable de bouger. Heureusement, elle a récupéré cet après-midi-là.

Malgré le harcèlement et la brutalité, Mme Sun et son fils ont manifesté devant la prison depuis le 28 octobre 2012. Ils sont encouragés par les visites des deux militants des droits de l'homme et espèrent que davantage de personnes se joindront à eux pour aider à obtenir la libération de leur proche.


Précédents articles concernant M. Zheng Xiangxing

La prison de Baoding tente de provoquer la mort de M. Zheng Xiangxing
Plus d'informations sur le cas de M. Zheng Xiangxing – la violence contre lui et sa famille continue malgré l'indignation publique
Ayant constaté l'état de santé de M. Zheng Xiangxing en prison sa famille appelle à l'aide
La vie de M. Zheng Xianxing est en danger ; sa femme réclame justice à l’extérieur de la prison

Version anglaise
Two Human Rights Activists Visit Zheng Xiangxing's Wife and Son Outside Baoding Prison

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.