ONG, Associations, Parlement Européen, Nations Unies, Nouvelles et évènements dans le monde

  • Le témoignage aux Nations Unies d’une pratiquante de Falun Gong qui a été persécutée en Chine

    Lorsque le PCC a commencé à persécuter le Falun Gong sur la base de mensonges fabriqués, j’ai mis à profit ma propre expérience pour expliquer à autrui la vraie situation du Falun Gong. Mais, du 5 janvier 2002 au 4 janvier 2004, j’ai été enfermée dans un camp de travaux forcés. Le 13 février 2004, dans son rapport soumis à la commission des droits de l’homme des Nations Unies, le gouvernement chinois a prétendu qu’ils avaient essayé de me « transformer » par « l’éducation et ne m’avait nullement maltraitée ni appliqué de punition corporelle. » La gestion de leur camp de travaux forcés est « légale, civilisée et scientifique, » preuve que la persécution des pratiquants de Falun Gong n’est simplement jamais survenue. Aujourd’hui j’aimerais dénoncer devant le monde entier le fait que ces déclarations sont toutes mensongères !
  • L'exposé du Rapporteur Spécial des Nations Unies sur la liberté de religion ou de croyance condamne le contrôle de la religion et la censure de l'Internet du Parti Communiste Chinois

    "Finalement, il a été allégué que les comités religieux nationaux, qui font partie de l'administration de chaque ville, maintiennent également le contrôle sur la vie des croyants. Les communautés ne peuvent fonctionner qu'une fois qu'elles se sont enregistrées auprès du comité religieux national, et leurs dirigeants par des gens dont la candidature a été approuvé par les autorités. Les chefs de toutes les communautés religieuses doivent régulièrement participer aux réunions organisées par les comités religieux nationaux au cours desquels des fonctionnaires leur expliquent quelle politique ils devraient mener pour leurs croyants."
  • Le rapport annuel d’ Amnesty International critique la persécution du Falun Gong qui continue en Chine

    « Le mouvement spirituel Falun Gong est resté la cible clé de la répression, qui selon des rapports inclue de nombreuses détentions arbitraires. La plupart de ceux qui sont détenus ont été condamnés à des périodes de « rééducation par le travail » sans jugement et sans procès, durant lesquels ils courent un grand risque de torture ou de mauvais traitements, particulièrement s’ils refusent de renoncer à leur croyance. D’autres ont été détenus dans des prisons et dans des hôpitaux psychiatriques. »
  • Un appel est lancé à l’Agence des NU pour les Réfugiés et aux Organisations Internationales des Droits de l’Homme pour sauver la pratiquante de Falun Dafa Mme Zhang Xinyi

    Mme Zhang Xinyi et son mari avait obtenu précédemment le statut de réfugiés et étaient sous la protection de l’Agence des NU pour les Réfugiés du Cambodge. Néanmoins le couple a été expulsé vers la Chine , parce qu’elle pratique le Falun Dafa. Puis le 28 avril 2005 des fonctionnaires du département de police de la province de Hunan, et le département de police du district de Tianxin de la ville de Changsha ont arrêté Mme Zhang et ont mis à sac sa maison.
  • Extrait des communications de sept rapporteurs spéciaux des Nations Unies sur la persécution du Falun Gong en Chine

    Pendant la 61ème session de la Commission des Nations Unies sur les Droits de l’Homme, le Haut Commissaire des Nations Unies sur les Droits de l’Homme a présenté plusieurs exposés sur les droits de l’hommes ainsi que les résultats des différents dialogues tenus entre la Commission et la Chine. Voici des extraits des exposés des sept rapporteurs spéciaux des NU sur la République Populaire de Chine :
  • Allemagne : Xiong Wei prend la parole à la réunion annuelle de la Société Internationale pour les Droits de l’Homme et révèle les manigances du Parti communiste chinois pour duper les médias occidentaux

    Xiong Wei a aussi appelé à soutenir Jiang Renzheng qui a été expulsé vers la Chine par l’Allemagne et condamné à trois ans de travaux forcés. Le gouvernement allemand a expulsé Jiang Renzheng ne voulant pas croire qu’il serait persécuté s’il rentrait en Chine. Le 24 avril, l’assemblée a passé une décision pour demander au gouvernement chinois de libérer immédiatement Jiang Renzheng et a demandé au Chancelier allemand et au Ministre des Affaires Etrangères de garantir la sécurité de Jiang et sa famille par tous les moyens diplomatiques possibles.
  • NTDV – Invité à un séminaire spécial de la 61ème UNHRC sur le “Communisme – Les droits à la liberté d’expression”

    NTDV est une télévision chinoise d’outremer et la seule à n’être pas contrôlée par le Parti Communiste Chinois (PCC). La chaîne diffuse des nouvelles internationales et des nouvelles de Chine 24 heures sur 24, et la richesse des sujets traités témoigne d’ une grande diversité. NTDV met l’accent sur les droits de l’homme, la démocratie et la liberté d’opinion. En plus de diffuser des nouvelles objectives et indépendantes venant de Chine et d’Asie, la chaîne parle aussi des droits fondamentaux de l’homme et des droits civils. Par exemple NTDTV a été la première à exposer l’existence du SRAS et à appeler la communauté internationale à s’inquiéter de cette maladie infectieuse, qui posait une sérieuse menace pour les populations du monde.
  • Genève : Exposer les crimes du régime chinois contre la conscience pendant la réunion des droits de l’homme des NU

    Le 7 avril 2005 pendant la 61ème session de la Commission des Nations Unis sur les droits de l’homme, le Groupe de Travail du Falun Gong sur les Droits de l’Homme, L’Association des Nations Unies des Etats-Unis d’Amérique de San Diego et le Développement International de l’Education – Projet de Loi Humanitaire, ont tenu ensemble un forum intitulé « Crimes contre la conscience – la persécution du Falun Gong par le gouvernement chinois. » Le but de ce forum étant d’exposer la persécution du Falun Gong qui dure depuis plus de cinq ans en Chine.
  • Discours du vice-président des ‘’Amis Européens du Falun Gong’’ lors d’une conférence de presse pour commémorer le 25 avril.

    "Nous implorons les autorités Chinoises de stopper immédiatement la persécution et de mettre fin à l’une des plus scandaleuses périodes dans l’histoire de la nation Chinoise et du parti communiste Chinois. Nous, en Occident devons faire tout ce que nous pouvons pour mettre la pression sur le gouvernement Chinois pour qu’il cède dans sa dernière tentative d’intimider les pratiquants de Falun Gong et de saper leur bien être physique et psychologique. Les autorités Chinoises doivent réaliser que la torture et le meurtre continus de personnes innocentes ne peuvent être que préjudiciable au futur de la nation, indépendamment du fait que le PCC survive ou non à cette lourde perte de ses membres."
  • L’association des Nations Unies condamne les violations des droits de l’homme contre les pratiquants de Falun Gong par le gouvernement chinois

    Nous sommes tout particulièrement inquiets du traitement indigne des pratiquants de Falun Gong, qui exercent simplement leurs droits tels qu’approuvés dans l'UDHR. Les décès confirmés suite à cette persécution s’élèvent à plus de 1.600, avec d’innombrables disparitions encore manquantes. Ce chiffre à lui seul n'illustre pas la gravité de la violation. Différent et pire que les crimes des Nazis, de Staline ou du génocide et du nettoyage ethnique au Rwanda, en Bosnie et au Darfour, où l'élimination physique elle-même était le but, la torture et le massacre dans la persécution du Falun Gong par la RPC est un moyen. Le but est un meurtre spirituel - forçant les gens à choisir entre la perte de leur vie et renoncer à leur croyance intérieure.
  • La situation de Jiang Renzheng inquiète la branche de Berlin d’Amnesty International

    Une branche d’Amnesty International située à Berlin a récemment fait un rapport au Ministère des Affaires Etrangères allemand sur la situation de Jiang Renzheng. Amnesty International a aussi révélé aux pratiquants de Falun Gong que l’Ambassade d’Allemagne de Pékin avait déjà exprimé sa préoccupation à propos de cette affaire au gouvernement chinois.
  • L’Organisation Mondiale d’Enquête sur la Persécution du Falun Gong : Traduire Jiang en justice (discours prononcé au rassemblement devant la Cour suprême)

    " Ce procès fournit aux Etats-Unis une opportunité de respecter ses principes fondateurs et la loi internationale, et de tenir pour responsable un homme qui a violé les droits humains les plus fondamentaux de tant de gens. Cette persécution a dépassé les frontières de la Chine. Sous la pression économique et politique de la Chine, et par intérêts économiques, quelques grandes entreprises internationales, les plus grands médias, et des gouvernements occidentaux ont choisi de garder profil bas ou même de se taire sur cette violation des droits de l’homme brutale et sans précédent – avec l’excuse de « ne pas connaître la situation. "
  • “Le Groupe de Travail pour les Droits de l’Homme du Falun Gong » a soumis des cas de pratiquants de Falun Gong disparus aux Nations Unies à Genève

    M. Toope, le nouveau président pour le groupe de travail de l'ONU a dit que le Falun Gong est une question unique des droits humains, avec de nombreux cas de persécution en Chine, qui devraient être étudiés avec soin. Il a été surpris d’apprendre que M. Huang avait été kidnappé il y a plus d’un an et il a dit qu’il allait agir immédiatement.
  • Genève : La Commission des droits de l’homme des Nations Unies s’inquiète de la situation des droits de l’homme en Chine

    “Nous nous inquiétons particulièrement de la situation des pratiquants du Falun Gong en Chine. A ce jour, il a été confirmé que plus de mille six cent pratiquants du Falun Gong ont été persécutés à mort et d’innombrables pratiquants manquent à l’appel. Pourtant ces chiffres ne reflètent pas réellement la gravité de la persécution. Dans le crime de génocide commis par Hitler et Staline, comme celui qui a eu lieu en Bosnie et au Rwanda, le but était la destruction physique. Alors que dans la persécution du régime communiste chinois, la destruction physique n’est qu’un moyen. Son but ultime est un assassinat spirituel où ils forcent les victimes à faire le choix douloureux entre leur vie et leur conscience."
  • WOIPFG : Des dignitaires du PCC ont forcé Eutlestat à mettre fin à son contrat avec NTDTV

    L’Organisation Mondiale pour Enquêter sur la Persécution du Falun Gong (WOIPFG) a récemment reçu des informations indiquant que de hauts fonctionnaires du Parti communiste chinois se sont secrètement impliqués à empêcher le renouvellement du contrat entre Eutelstat et la télévision New Tang Dynasty (NTDTV). Par des pressions politiques et des aiguillons économiques , le PCC a forcé la compagnie satellite européenne Eutelstat à cesser son service à NTDTV, dans une tentative de maintenir leur contrôle des médias en Chine.