ONG, Associations, Parlement Européen, Nations Unies

  • Discours des Amis Européens du Falun Gong à la Conférence de Presse à propos de l’Article 23 à Londres.

    Nous savons combien de gens sont contre l’introduction de l’Article 23. 26000 personnes ont signé une pétition contre cet article dans les seules quelques dernières semaines. L’Article 23 doit être arrêté sous sa forme actuelle. Nous devons aider à maintenir le principe du « Un pays deux systèmes, que la Chine a accepté en 1997. Les citoyens de Hong Kong doivent avoir la chance de jouir de la liberté de croyance et d’expression, que nous autres en occident tenons pour acquises, mais qui devraient être étendues à tous les citoyens du monde
  • Des membres des Amis Européens du Falun Gong signent une pétition pour soutenir le procès contre Jiang Zemin

    Lord Moyne a dit, "Merci pour la pétition jointe qu’inutile de le dire j’ai signée. La chose importante est que cette action en justice obtienne le maximum de publicité." Lord Hylton a dit , "j’offre mon plein soutien au procès pour traduire Jiang Zemin en justice, pour ses actes contre l’humanité dans sa persécution des pratiquants de Falun Gong depuis juillet 1999 à aujourd’hui."
  • Les Amis Européens du Falun Gong demandent à leurs membres de soutenir le procès contre Jiang

    Dans l’après IIème Guerre Mondiale, les Nations Unies, la Déclaration Internationale des Droits de l’Homme, et le Tribunal Pénal International, parmi d’autres, ont été formés pour garantir que jamais plus le monde ne demeurerait silencieux face à la démence fatale d’un dictateur. Aujourd’hui la détermination du monde est testée par le génocide qui a lieu en Chine. Il est perpétré par l’ancien président chinois Jiang Zemin contre plus de cent millions de gens qui pratiquent un système de méditation et d’exercices connu sous le nom de Falun Gong.
  • Allemagne : Discours de Peter Mueller de l’Association Internationale des Droits de l’Homme à Hanovre

    Malgré que le Falun Gong soit une cultivation-pratique personnelle et n’ait rien à voir avec la politique, ce dictateur [Jiang Zemin] continue à le considérer comme une menace à son pouvoir. Pour moi, pour l’Association Internationale pour les Droits de l’Homme et pour le monde libre, il n’en est pas ainsi, parce que nous pensons que le Falun Gong est non seulement un {symbole d’espoir} mais aussi un symbole de conscience.
  • La Commission des Droits de l’Homme de l’Association d’Avocats Japonais enquêtera sur la détention de Yoko Kaneko en Chine

    Le Comité de secours à Yoko Kaneko a fait appel à la commission des droits de l’homme d’une association d’avocats le 5 février 2003. Le 29 mai, le comité de secours a reçu une réponse de la Comission des Droits de l’Homme, déclarant qu’ils allaient faire une enquête sur ce cas. Cela signifie que le système judiciaire japonais conduire indirectement une enquête sur les violations des droits de l’homme du gouvernement chinois.
  • Amis du Falun Gong européens : “Il est temps de traduire Jiang Zemin en justice ”

    Nous devons empêcher Jiang Zemin de lentement éroder la volonté des gens à résister et à s’opposer au mal. Nous devons l’empêcher de détruire les standards spirituels, moraux et sociaux de l’humanité. Il serait très facile de rester en retrait et de permettre simplement au mal de faire plus de ravages, avec la pensée que nous-mêmes ne perpétrons aucun crime, et donc qu’il n’est pas nécessaire d’agir.
  • Amnistie Internationale contacte les plaignants dans le procès pour génocide

    M T. Kumar, Directeur d’Amnistie Internationale, Affaires Asie Pacifique a dit qu'AI a pris connaissance récemment de la poursuite judiciaire intentée à Chicago contre Jiang Zemin pour génocide. Ils ont contacté les plaignants et travailleront avec eux pour poursuivre Jiang.
  • Association Mondiale de Psychiatrie (AMP) : Note sur la question du prétendu abus politique en psychiatrie en Chine

    "L’Association Mondiale de Psychiatrie (AMP) informe la communauté psychiatrique internationale que les plans pour la visite des sites en Chine visant à explorer le prétendu abus politique en psychiatrie ont été retardés pendant les huit derniers mois par la collaboration limitée de la part des Services de la Santé Chinois, malgré les efforts de la Société Chinoise en Psychiatrie."
  • Etats Unis : Les Amis du Falun Gong USA Appellent le Président Bush à aider à secourir Charles Li

    M. Le Président, nous vous exhortons à prendre la défense des droits de l’homme de ces gens qui pratiquent le Falun Gong en Chine, et de Dr. Li en particulier. De plus, nous demandons que vous instruisiez le Département de la Justice de renoncer à ses tentatives de démettre le procès contre Jiang. En intervenant de sa part, les Etats-Unis soutiennent implicitement Jiang et sa brutale dictature, et c’est contre le principe que les Américains ont défendu avec leurs vies.
  • Russie : Une Association d’Information et d' Equipements publics soutient les activités de Falun Dafa

    Notre investigation est arrivée à la conclusion que les activités du Falun Dafa ne violaient aucune loi en Russie.Toutefois, il convient de noter qu’il y a une histoire compliquée entre le Falun Dafa et le gouvernement chinois parce que les valeurs spirituelles promues par le Falun Dafa sont en conflit avec la théorie du Parti Communiste. D’après les caractéristiques démocratiques du système politique en Russie, je crois, néanmoins, que les activités des pratiquants russes de Falun Dafa mûriront et établiront la liberté de croyance, un droit protégé par la Constitution.
  • Radio France Internationale : 2003 Le Bilan des Droits de l’Homme d’Amnesty International déclare que les Droits de l’Homme en Chine ont empiré

    "Amnesty International a publié aujourd’hui son « Bilan Mondial de la Situation des Droits de l’Homme 2003". Dans la section sur la Chine, on y rapportait que la situation des droits de l’homme dans certaines régions avait empiré. Des dizaines de milliers de gens en Chine continuent à être arbitrairement détenus ou emprisonnés pour le seul exercice pacifique de leurs droits à la liberté d’expression, d’association et de croyance."
  • Une organisation de droits de l’homme écrit au Premier Ministre thaïlandais pour la libération de la pratiquante suédoise détenue.

    Notre organisation de droits de l’homme, Acat-Suisse, qui est affiliée à la Fédération Internationale FI.ACAT et a un statut consultatif aux Nations Unies, est profondément concernée par l’arrestation de la citoyenne suédoise Mme Pirjo Svensson le 29 avril 2003 à Bangkok. Nous avons appris que Mme Svensson a été détenue depuis ce jour sans aucune accusation et que les autorités thai ont l’intention de révoquer son visa et de la déporter. Nous aimerions déclarer clairement que cela est à l’encontre des standards internationaux de garder une personne en détention sans aucune accusation.
  • France : Large appel pour la fin de la persécution à un séminaire de droits de l’homme (photos)

    Les pratiquants ont exposé les manigances du régime de Jiang pour forcer les pratiquants à renoncer en leur croyance, incluant le meurtre, la torture inhumaine, le lavage de cerveau et les abus sexuels. Cette persécution ayant touché des dizaines de millions de pratiquants de Falun Gong et des centaines de millions de leurs parents et amis, elle a de fait mis en péril la société chinoise toute entière.
  • Communiqué de presse de l’Association Internationale pour les Droits de l’Homme : la Thailande détient une pratiquante de Falun Gong Suédoise

    “Nous sommes assez inquiets à ce point, Mme Svensson est détenue sans avoir été formellement accusée. Aucune accusation n’a été portée contre cette citoyenne suédoise. Elle a pourtant reçu un signal couvert qu’un départ discret de Thailande pouvait être arrangé. Mme Svensson a visité régulièrement la Thailande ces trois dernières années et avait passé beaucoup de temps là-bas, mais jamais durant ces trois années, durant ses précédentes visites ni pendant sa visite en avril de cette année, elle n’avait été en conflit avec la loi. Maintenant elle veut la reconnaissance publique de son innocence. »
  • Communiqué de Presse de l’Organisation Mondiale d'Enquête sur la persécution du Falun Gong concernant "l’épisode de l’auto-immolation » Place Tiananmen

    Depuis son établissement, la WOIPFG a reçu des rapports de diverses sources concernant l'incident de l’auto-immolation. Selon des informations fiables de l'intérieur du Gouvernement chinois et du Bureau de la police, l’incident de l’auto-immolation fut monté pour diffamer le Falun Gong. L’incident a eu lieu 18 mois après le début de la persécution du Falun Gong par Jiang qui coûtait à l’État d'énormes sommes d’argent. A ce moment-là, Jiang était isolé et il y avait des critiques toujours croissantes à son sujet dans les cercles internes du Parti. Jiang était le principal bénéficiaire de cet incident. Ceci a permis à Jiang de « justifier » sa persécution et de la rendre quelque peu légitime.