4363 morts confirmées

  • Les pratiquants de Falun Dafa Qiu Guisheng et Luo Hongwei de la ville de Liuyang, province du Hunan reçoivent de lourdes peines ; Luo Chunhua meurt suite à la torture

    Puisque Qiu Guisheng était ferme dans sa croyance et a résisté à la persécution, les gardes de la prison ont ordonné aux détenus toxicomanes de l'ébouillanter avec de l'eau bouillante et de le battre, entraînant l'engourdissement de tout son côté, de la tête aux orteils. Ils ont refusé de lui montrer les lettres que sa famille lui envoyait. Sa famille a, à plusieurs reprises, demandé sa libération au bureau 610 de la ville de Liuyang, mais ils n'ont jamais répondu. Le chef de la prison n'a permis aucune visite de la famille et personne ne sait s'il est mort ou vivant. Les membres de sa famille sont extrêmement inquiets.
  • Comment Mme Niu Mengling, 32 ans, pratiquante de Falun Gong, est morte en résultat de la persécution

    Le 26 décembre 2004, Mme Niu Mengling de l’agglomération de Shihezi dans la province du Xinjiang est morte en résultat de la persécution par la police du groupe de la Sécurité nationale. Après que Mme Niu ait été tuée, la police a fabriqué une histoire disant qu’elle s’était suicidée. La police a essayé de forcer sa famille à signer un papier pour dissimuler la vérité de la mort de Mme Niu. Voici comment est morte Niu Mengling...
  • La prison de Yongchuan, dans la ville de Chongqing, continue à cacher la cause de la mort du pratiquant, M. Tan Xueli (photos)

    M. Tan Xueli, 51 ans, pratiquant de Falun Dafa de la ville de Qunli, dans la province du Sichuan a été transféré à la prison de Yongchuan, dans la ville de Chongqing le 13 juin 2006, où il a été torturé à mort six jours plus tard, le 19 juin, et son corps a été incinéré sans autorisation. Pendant les vacances d'été, son fils est revenu à la maison et a entendu parler de sa mort et de l’incinération. Avec une profonde douleur, il s'est rendu à la prison de Yongchuan pour s'enquérir de la cause de la mort de son père.
  • Dr. Shao Hui torturé à mort laisse un jeune fils derrière lui, sa femme Mu Ping est arrêtée de nouveau par la police de l’agglomération de Jilin (Photos)

    Le 24 octobre 2006, la police de l’équipe de la Sécurité nationale des services de police de l’agglomération de Jilin dans la province de Jilin ont arrêté une pratiquante, Mu Ping. Le mari de Mu Ping, Shao Hui était médecin à la Clinique médicale de la ferme forestière du Bureau forestier de Hongshi, agglomération du Huaidian. Parce qu’il pratiquait le Falun Gong et clarifiait les faits à propos de la persécution, il était surveillé et a été arrêté par les services de police de l’agglomération de Jilin. En août 2002, il a été torturé à mort. Il n’avait que 31 ans. Pour dissimuler leurs mauvaises actions, la police de l’agglomération de Jilin n’a pas averti la famille de sa mort.
  • Les faits concernant la persécution et la mort de M. Li Zetao, pratiquant de l’agglomération de Chongqing en 2001

    M. Li Zetao avait 24 ans. Il fut arrêté par la police après avoir été dénoncé alors qu’il clarifiait les faits à propos du Falun Gong. Le matin du 2 juin 2001 , les prisonniers furent forcés à porter des boîtes de bois sur leurs épaules. Tous les autres détenus portaient deux boîtes mais les gardes forcèrent Li Zetao à en porter trois chaque fois. M Li Zetao mourut ce jour là. Les policiers incinérèrent son corps le jour suivant. On ne sait pas exactement quelle forme de torture a mené à sa mort. La famille, habitant dans le village éloigné de Jiangjin, ne fut prévenue qu’après la crémation. Les gardes dissimulèrent la vérité sur sa mort et dirent que M. Li était tombé d’un bâtiment pendant son travail. Les parents de M. Li arrivèrent pieds nus, des larmes coulant sur leurs joues. Ils avaient des doutes mais n’eurent d’autre choix que de prendre la boîte contenant les cendres de leur fils.
  • Plus de détails sur la mort de M. Zhang Zhong, un pratiquant de la ville de Harbin, province du Heilongjiang

    Le 10 août 2006, dix-neuf pratiquants de Dafa ont été arrêtés, détenus et persécutés au Centre de détention de Nangang par différents intervenants, incluant les officiers du quartier de Nangang, de la police de Harbin. Dans les quelques jours qui ont suivi, un des détenus, Zhang Zhong, a été torturé jusqu'au seuil de la mort puis envoyé à l’hôpital de police de Harbin, pour traitement. Il est mort en octobre suite à la persécution.
  • Ses trois filles persécutées, une persécutée à mort - Mme. Yu Xiulan meurt dans le désespoir et la peur

    Mme Yu Xiulan, 80 ans commença à pratiquer le Falun Gong en 1998. Trois de ses filles commencèrent aussi à pratiquer. La seconde, Du Guilan, fut persécutée à mort en 2004. Sa cinquième fille, Du Guije a été détenue à la prison pour femmes de Harbin. La troisième fille, Du Guihua, a été illégalement arrêtée et persécutée plusieurs fois. Même son petit-fils qui ne pratique pas le Falun Gong, a aussi été arrêté et torturé.
  • Trois pratiquantes de Falun Dafa meurent en raison de la persécution dans les Provinces du Liaoning, de Gansu et de Jilin

    Mme Cao Fengying, âgée de 62 ans, habitait la ville de Jinchang dans la Province de Gansu. Elle s'était rendue à Beijing deux fois afin de faire appel, et a été détenue deux fois dans le Centre de Réhabilitation pour Drogués de la ville de Jinchang, et a ensuite été transférée au Centre de détention de la ville de Jinchang. Elle a fait la grève de la faim afin de protester contre la persécution. Sa famille a payé deux mille yuans pour sa caution, mais les policiers du Poste de Police de la Rue Guangchang sont souvent venus chez elle pour la harceler et la menacer. Elle a été obligée d'apposer son empreinte digitale sur une déclaration de garantie promettant d'arrêter la pratique du Falun Gong. Elle est décédée six mois plus tard, le 28 janvier 2004.
  • Mme Li Guiqin meurt sous la garde de la police après des arrestations à grande échelle dans la ville de Qiqihar, province du Heilongjiang (photo)

    En août 2006, la police du commissariat de Zhengyang, dans la ville de Qiqihar, province du Heilongjiang, a cerné et arrêté les pratiquants de Falun Dafa à grande échelle. Le 4 septembre, Mme Li Guiqin a été arrêtée alors qu’elle se rendait au domicile d'un pratiquant. Le même jour dans l'après-midi, la police a saccagé son logis et arrêté son mari Fu Zhiming. Ils ont torturé le couple au commissariat. Le 9 septembre 2006, les policiers ont continué à torturer Mme Li Guiqin et ont essayé de la forcer à révéler les noms des autres pratiquants. Elle a refusé de coopérer et elle est morte après être tombée du troisième étage.
  • Informations additionnelles sur le décès de deux pratiquants de Falun Gong de la province du Jiangxi et de la ville de Tianjin

    M. Shan avait recouvré d'une maladie grave après avoir commencé à pratiquer Falun Dafa, suite à une persécution incessante depuis le début de la persécution, son ancienne maladie est réapparue et il est mort en 2003. M. Wang Zengcheng, pratiquant de Falun Dafa, a refusé de renoncer à sa croyance et il a été battu à mort par les gardiens dans un camp de travaux forcés. Il était le directeur adjoint de la Commission de la Science et Technologie du district de Hangu.
  • Mme Wang Liqun 48 ans, torturée à mort dans le Deuxième centre de détention de la ville de Shuangcheng, Province du Heilongjiang.

    Le 30 septembre 2006, Mme Wang Liqun est morte à l’intérieur du centre de détention. Les autorités ont essayé d'empêcher que la nouvelle se répande. Pour cacher la vérité ils ont répandu des rumeurs sur l'arrestation massive des pratiquants de Falun Gong. Ils ont menacé la fille de Mme Wang pour qu'elle signe le document permettant l'incinération immédiate du corps de Mme Wang. Sous la pression Mlle Wang a donné son consentement.
  • M. Wang Zhenguo dans la province du Hubei meurt à 62 ans en résultat de la persécution; sa lettre révèle comment les officiers de la station de police de Jiangti l'ont maltraité

    Le soir du 3 février 2002, M. Wang et sa femme ont été dénoncés alors qu'ils distribuaient des matériaux clarifiant les faits dans la région de Jiangti dans le district de Hanyang. Ils ont été arrêtés par un véhicule de police du "610" de la station de Jiangti et emmenés à la station de police de Jiangti. La femme de M. Wang a pu s'échapper. Pendant les 48 heures où il a été détenu, des officiers ont interrogé M. Wang Zhenguo plus de vingt fois, fouillé son corps, tordu ses bras et ses poignets, tiré ses cheveux, ils l'ont insulté et ne l'ont pas autorisé à s'asseoir, boire, manger, utiliser les toilettes ou dormir...
  • Cinq personnes d'une famille détenues ; Mme Zhao Yinglan est morte à 69 ans en raison de la persécution

    Cinq personnes de la famille de Mme Zhao Yinglan ont été illégalement détenues pour leur croyance dans le Falun Gong et parce qu’ils suivaient les principes « Vérité, Compassion, Tolérance. » Le 20 mars 2006, la belle-fille de Mme Zhao, Mme Cao Xiufang, a été de nouveau arrêtée. En raison des souffrances et de la terreur subies Mme Zhao est morte le 16 juin 2006.
  • M. Su Guilin de Tieling City, dans la province du Liaoning meurt en résultat de la persécution (Photo)

    Pratiquante de Falun Dafa, Mme Ji Shuqing a été arrêtée alors qu'elle clarifiait les faits et détenue dans le Centre de détention du comté de Tieling. La police a arrêté son mari le jour suivant et l'a torturé devant ses yeux. Mme Ji n'a pas supporté de voir son mari torturé, et elle a dit à la police que les matériaux clarifiant les faits avaient été obtenus de M. Su Guilin. Le 10 septembre M. Su Guilin a été arrêté chez lui et détenu dans le Centre de détention du comté de Tieling. Nous avons appris qu'il s'était échappé le jour suivant alors qu'il était assigné au travail forcé, et était devenu sans domicile et indigent pour éviter d'être illégalement arrêté chez lui. Le 19 septembre 2006, M. Su Guilin est soudain revenu chez lui, il était squelettique et extrêmement faible. Il est mort le lendemain.
  • Pratiquante de Falun Gong, Chen Suxiang a été torturée à mort - Sa famille demande justice et reçoit des menaces

    Le 12 septembre 2006, la pratiquante Chen Suxiang, du village de Dongyaoxia, district de Kaiping de la ville de Tangshan, a été illégalement arrêtée par le chef de la sécurité de Qianquzhuang, Li Zhiqiang. Après que la personne de la sécurité l’ait battue brutalement, les officiers de police l’ont emmenée au poste de police de Kaiping dans l’après-midi. Ils ont attaché ses mains et ses pieds avec des menottes et des chaînes et ils l’ont torturée pendant vingt-quatre heures. Chen Suxiang est morte le lendemain, le 13 septembre.