Le “Turku Daily” en Finlande couvre l'activité des pratiquants de Falun Gong à l'occasion du 20 juillet

Turku est l’ancienne capitale et la plus ancienne ville de la Finlande. Située dans le Sud-Ouest du pays, elle compte aujourd'hui plus de 180 000 habitants. Sa longue histoire a fait de Turku un centre culturel et d’affaires. Le 22 juillet 2012 le plus grand quotidien de Turku, le “Finland Turku Daily” a couvert l’évènement anti persécution des pratiquants de Falun Gong finnois du 20 juillet, présentant le Falun Gong et donnant une information détaillée sur la persécution en Chine.


L’article du Turku Daily

Les citoyens de Turku ont signé la pétition pour soutenir les efforts anti-persécution des pratiquants de Falun Gong

Le reportage titrait “Des personnes entières” et racontait que dans les rues piétonnes du centre de Turku, un groupe de pratiquants portant des T-shirt jaunes était affairé à accrocher des bannières et mettre en place des panneaux, sans se laisser troubler par la pluie. L’article explique que le Falun Gong, aussi connu sous le nom de Falun Dafa a été introduit au public en Chine en 1992, et que c’est une méthode chinoise qui cultive à la fois la longévité et la moralité. En raison de son grand impact sur l’amélioration de la santé physique et des standards moraux, il a été bien accueilli par les autorités chinoises à tous les niveaux avant 1999. En juillet 1999, le régime chinois a commencé à réprimer le Falun Gong. Treize ans ont passé, et plus de 3500 personnes ont été persécutées à mort.


Concernant les raisons de la persécution, le vice-président de l’association Falun Dafa a dit : “Le parti communiste chinois (PCC) a toujours contrôlé les pensées des gens, à ce moment là, le nombre de personnes pratiquant le Falun Gong avait dépassé les 70 millions , le PCC a alors commencé à voir le Falun Gong comme une menace. ”


Le reportage parlait aussi de la pratiquante Liu Shi Ping qui a été brutalement persécutée dans un camp de travaux forcés chinois. Cinq autres de ses bonnes amies ont été persécutées à mort pour leur pratique du Falun Gong.


“J’avais une bonne vie en Chine, j’ai pratiqué le Falun Gong à cause de mes problèmes d’estomac. Un jour en juillet 1999, mon boss m’a soudain enfermée dans un bureau vide, m'a donné un papier et un crayon et demandé de diffamer le Falun Gong.” a dit Lu Shi Ping


Lu n’a pas suivi ses demandes mais elle a donné sa démission, déclarant qu’elle préférait perdre son travail plutôt que d’abandonner le Falun Gong. Le directeur a déchiré sa lettre de démission et insisté pour qu’elle pratique chez elle et garde cela secret.


Lu Shi Ping a continué d'informer les gens des faits sur le Falun Gong et elle a été arrêtée plusieurs fois, et finalement envoyée dans un camp de travaux forcé.


“Au début, ils m’ont cajolée avec des mots gentils pour me faire abandonner le Falun Gong, mais après une semaine d’efforts en vain, ils m’ont enfermée dans une pièce et torturée. J’ai été battue, soumise au froid et gavée de force.” Trois mois plus tard, elle a été relâchée.


Au camp de travaux forcé, Lu Shi Ping et d’autres pratiquants de Falun Gong ont été somis à toutes sortes de tortures cruelles comme les chocs électriques, être suspendu par des menottes, être obligé de regarder de la propagande diffamant le Falun Gong et subir un lavage de cerveau.


Lorsque le journaliste l’a questionnée sur l’impact de la persécution sur sa foi, Lu Shi Ping a dit : “Lorsque j’ai commencé à pratiquer le Falun Gong, personne ne m’y a forcée. Choisir ou non de pratiquer, c’est ma liberté. Mais le PCC a recouru aux matraques électriques et à des tortures cruelles pour me faire abandonner mes croyances. On peut clairement voir qui est droit et qui est pervers n’est ce pas ? Si la persécution a eu un impact sur moi, c’est de m'avoir clairement montré combien le PCC est mauvais, et renforcer ma croyance dans le Falun Gong. »

L’article a conclut en disant que même en Finlande, les pratiquants de Falun Gong sont soumis à d'autres formes de persécution. Un finnois a été menacé (par le PCC) pour le dissuader de participer aux activités du Falun Gong appelant à des droits humains en Chine.


Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.