Diffuser des programmes sur les stations TV chinoises ne constitue pas un crime—La clarification des faits à propos du Falun Gong ne cessera pas tant que la persécution continuera.

Le 5 mars 2002, aux alentours de vingt heures, des pratiquants de Falun Gong de la province de Jilin ont utilisé la technologie de diffusion de l'information et inséré de courts programmes TV (" Falun Dafa se diffuse autour du monde", " La vérité sur le canular de l’auto immolation", etc.) sur huit canaux TV de Changchun pendant 50 minutes. Cent mille téléspectateurs ont appris les faits sur la persécution, ce qui a fait trembler de frayeur le PCC (Parti communiste chinois). En une courte période de temps, le PCC a arrêté plus de 5000 pratiquants de Falun Gong à Changchun. Lors des arrestations massives, au moins sept pratiquants de Falun Gong ont été battus à mort, et 15, ont été condamnés à de longues peines de prison. Jiang Zemin a donné l’ordre de "pardonner" à ceux qui avaient assassiné les pratiquants de Falun Gong directement impliqués dans la diffusion des programmes.


Dix ans plus tard, en juin 2012, M. Zhong Dingbang, un pratiquant de Falun Gong de Taiwan et manager d’une société de haute technologie à Hsinchu, s'est rendu dans la province de Jianxi pour visiter ses proches. M. Zhong a été arrêté par la police du PCC à l’aéroport de Ganzhou alors qu'il repartait à Taiwan. Le 27 juin, l’Agence d’information Xinhua a émis une note déclarant que M. Zhong et d’autres, ont utilisé de façon répétée la technologie professionnelle pour attaquer et interférer les programmes de télévision de Chine continentale et les signaux satellites, et affirmé qu’ils "portaient atteinte à la sécurité nationale. "


Lors de l’arrestation massive d'il y a dix ans, parmi les pratiquants de Falun Gong impliqués dans la diffusion des programmes de Falun Gong, M. Liang Zhenxing et M. Liu Chengjun ont été condamnés à 19 ans de prison alors que M. Zhou Runjun et Liu Weiming étaient condamnés à 20 ans. Plus tard, M. Liu Chengjun, M. Lei Ming et M. Liang Zhenxing ont été torturés à mort en prison. Sous la direction de Jiang Zemin, le PCC a utilisé tout l’appareil d'état durant la persécution pour non seulement mettre en scène le canular de l’auto immolation de la Place Tiananmen, mais aussi calomnier le fondateur du Falun Gong allant jusqu'à prélever secrètement les organes de pratiquants de Falun Gong de leur vivant, pour le profit.


Face à cette persécution, au cours des treize dernières années, les pratiquants de Falun Gong à l’étranger n’ont jamais cessé de diffuser la vérité à propos du Falun Gong. Ayant perdu leur droit de s’exprimer, "insérer" des programmes de Falun Gong dans les réseaux TV de Chine continentale est devenu le dernier recours. Certains commentateurs ont fait leur éloge : "Les pratiquants de Falun Gong utilisent leurs vies pour diffuser la vérité", ce qui n'a rien d'exagéré. Sans la persécution, il n’aurait pas été nécessaire d’insérer ces programmes. Les actions des pratiquants de Falun Gong qui continuent à diffuser les faits plus d’une décennie après le début de la persécution démontrent que la diffusion des programmes TV sur les stations TV de Chine ne constitue pas un crime. La clarification des faits sur le Falun Gong ne cessera pas tant que lorsque la persécution continuera.


Les allégations de l’agence d’informations Xinhua concernant M. Zhong Dingbang ne sont pas basées sur des preuves, et l’accusation de "porter atteinte à la sécurité nationale" est tout aussi absurde. Avant la persécution, il y avait des pratiquants de Falun Gong à tous les niveaux de la société, qui suivaient les principes d’Authenticité-Bonté-Endurance. Que des millions de personnes cultivent un esprit calme a eu un effet positif sur la stabilité de la société. Cependant, suite à la persécution, les décès de plus de 3500 pratiquants de Falun Gong ont été confirmés. Ils se voient refuser l'emploi, les inscriptions scolaires et le droit de vivre en paix. Des personnes allant de l’élite industrielle aux gens du commun, sont arrêtées et assassinées, et diffuser les faits sur une persécution aussi brutale constituerait une atteinte à la sécurité nationale ?


Chaque pays a besoin de citoyens ayant une bonne fondation morale. Les pratiquants de Falun Gong à l’étranger clarifient les faits parce qu’ils ne veulent pas voir la Chine dans une situation aussi dangereuse et ses citoyens trompés. En dépit du danger, ces pratiquants ont permis aux programmes TV de Falun Gong d'atteindre des milliers de foyers et aux gens d'être informés sur le mouvement de démission du PCC.


Diffuser des programmes sur les stations TV de Chine ne constitue pas un crime. Il s’agit d’un acte pacifique pour apporter la justice. Les pratiquants de Falun Gong ont toujours utilisé des moyens pacifiques pour clarifier les faits. Ces moyens pacifiques ne sont pas seulement remarquables, mais ils sont dignes d'éloges. L’histoire consignera l’importance et la grandeur de tels faits, et les changements positifs qu’ils ont amené pour l'avenir de la Chine.


Minghui


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.