À propos de faire machinalement les “Trois choses”

Durant le processus de faire les trois choses, chaque pratiquant essaie de faire de son mieux. En réalité c'est Shifu qui par compassion a créé à répétition des opportunités pour sauver les êtres vivants, mais le temps passant, certains d'entre nous avons commencé à faire les choses machinalement ou par habitude, et la paresse s'en est mêlée. J'ai moi aussi fait les choses machinalement sans focaliser mon attention sur ce que je faisais. Je savais que ça n'était pas bien, mais ne réussissais pas à en trouver la cause racine. Récemment, je me suis éveillé à travers l'étude de Fa au fait qu'en faisant les trois choses, nous devons réellement savoir ce que nous sommes en train de faire et en train de penser. Ce n'est qu'ainsi que nous serons vraiment en train de nous cultiver, en ayant les pensées droites et les actions droites d'un pratiquant, et en faisant bien les trois choses. C'est aussi l'exigence du Fa.


Dernièrement, j'ai senti que mon état n'était pas droit. Cela s'est manifesté sous la forme d'avoir l'esprit vide et d'être engourdi. Le processus de faire les trois choses était un peu machinal, et j'ai senti que je le faisais pour le faire. Sans me soucier vraiment du résultat et sans y consacrer toute mon attention. Je pensais que tout allait bien puisque je faisais les trois choses, et me consolais avec cette pensée. Cet état a duré presque un an.


Il y avait l'interférence des attachements, dont la jalousie et le désir, le fait de ne pas suffisamment bien étudier le Fa, et de n'être pas clair à propos des principes du Fa. J'avais aussi oublié que notre voie de cultivation est de cultiver notre conscience principale. Toutes ces insuffisances ont conduit à cet état machinal. Bien que je faisais les tois choses, les résultats n'étaient pas du tout miraculeux. Même alors, je savais intérieurement que je ne devais pas arrêter d'étudier le Fa et de regarder à l'intérieur. En lisant le Fa aujourd'hui, un paragraphe a soudainement attiré mon attention. Shifu disait :

    “L’esprit originel principal dont nous parlons ici désigne la conscience de soi: vous devez savoir clairement ce que vous pensez et ce que vous faites, il s’agit de votre véritable moi.” (Zhuan Falun)


J'ai tout à coup compris : notre école de cultivation cultive notre conscience principale. Puisque le processus de faire les trois choses est aussi le processus de notre cultivation, alors il est extrêmement nécessaire de bien cultiver notre conscience principale. Par conséquent, dans le processus de faire les trois choses, nous devons être clairs sur ce que nous sommes en train de faire et ce que nous sommes en train de penser. C'est la cultivation véritable et faire les trois choses. Si nous voulons faire les choses juste pour les faire, alors nous ne serons pas en train de faire ce que nous devons faire avec un esprit clair ou avec la moindre concentration. Au lieu de cela, nous serons entraînés par les attachements et ferons les choses aveuglément. Rien de tout cela n'est dans le Fa, les résultats ne seront par conséquent pas bons. Ce ne sont pas non plus les pensées et les actions droites d'un véritable pratiquant et ne comptera pas comme être diligent.


Beaucoup d'entre nous avons cultivé pendant de nombreuses années, et certains pratiquants ont cultivé à un très haut niveau. Beaucoup d'entre nous qui avons bien cultivé trouvons qu'il est ennuyeux de rester dans cette société humaine. Beaucoup qui ont atteint la plénitude ou vont l'atteindre disent aussi qu'ils ne veulent pas rester dans la société humaine, ne serait-ce qu'une minute. Mais notre raison d'être ici n'est pas pour notre plénitude personnelle. Nous sommes des pratiquants et sommes ici pour aider Shifu à rectifier le Fa et sauver les êtres vivants. Si nous réalisons que nous sommes en train de faire les trois choses machinalement ou de penser de cette façon, nous devons vérifier nos états d'esprit : sommes nous simplement en train d'essayer de nous libérer nous-mêmes ou de sauver les êtres vivants. C'est réellement pour sauver les êtres vivants, alors comment pouvons nous le faire machinalement sans nous soucier du résultat.


Bien sûr, aussi longtemps que nous restons dans ce monde humain et que la rectification du Fa n'est pas terminée, nous sommes encore dans le monde humain et aurons encore des pensées et des attachements humains. Dafa nous demande de cultiver notre conscience principale. Par conséquent, durant le processus de bien faire les trois choses, nous devons savoir clairement ce que nous pensons et ce que nous faisons. Nous devons nous débarrasser de chaque pensée humaine et vérifier si nous avons encore des pensées humaines profondément enfouies. Si nous pouvons lâcher prise à travers notre cultivation, c'est véritablement nous cultiver nous-mêmes. Ce n'est qu'en utilisant les pensées et les actions droites d'un pratiquant que nous pouvons faire les choses avec la puissance du Fa.


Comme mon niveau est limité, veuillez gentiment indiquer mes insufffisances.

Heshi!

http://en.minghui.org/html/articles/2012/5/9/133172.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.