Commémorant l'Appel du 25 avril, les pratiquants de Washington DC appellent à traduire en justice les principaux responsables de la persécution

Le 23 avril 2012 à midi, les pratiquants de Falun Gong de Washington DC ont organisé un rassemblement au Carré Lafayette en face de la Maison Blanche pour commémorer l'Appel pacifique du 25 avril, il y a 13 ans de cela. Ils ont appelé à un arrêt immédiat de la persécution du Falun Gong et pour la traduction en justice des principaux coupables : Jiang Zemin, Liu Jing, Luo Gan et Zhou Yongkang.

Les pratiquants se rassemblent devant la Maison Blanche le 23 avril 2012, pour commémorer l'Appel pacifique du 25 avril et appeler pour la fin de la persécution et la traduction en justice des principaux coupables

Un pratiquant occidental apprend la pratique grâce à l'Appel pacifique du 25 avril et continue à exiger la fin de la persécution

Keith Ware, dont la famille habite Washington DC depuis quatre générations, a commencé à pratiquer le Falun Gong parce qu'à l'époque, il avait entendu parler de l'incident du 25 avril à la radio. M. Ware a rappelé qu'un jour en avril 1999, il avait été ému par un reportage sur la National Public Radio (NPR). On parlait d'un grand nombre de pratiquants de Falun Gong tenant une incroyable protestation non-violente à Pékin. À ce moment-là, M. Ware n'avait aucune idée de ce qu'était le Falun Gong et n'avait aucun lien personnel ni avec la politique du Parti communiste chinois (PCC) ni avec le peuple chinois, mais l'histoire l'a impressionné et il a été ému par le courage extraordinaire affiché par ces pratiquants de Falun Gong. Plusieurs mois se sont écoulés, mais l'impression perdurait.

Keith Ware informe les gens au rassemblement

Le 1er janvier 2000, M. Ware a vu un groupe de gens en train de faire les exercices de Falun Gong sur la pelouse du National Mall, alors lui et sa femme ont appris les exercices et il a commencé la cultivation et pratique. M. Ware a déclaré que la santé de sa femme s'est nettement améliorée, et son stress mental a été soulagé. Au cours de ces dix dernières années, M. Ware, avec d'autres pratiquants de Falun Gong, ont sensibilisé les gens sur ce qu'est le Falun Gong et sur les faits de la persécution. Ils appellent également à mettre fin à la persécution.

Le 15 février 2002, M. Ware et 60 pratiquants occidentaux de Falun Gong venant du monde entier sont allés à la place Tiananmen à Pékin. Ils ont manifesté pacifiquement contre la persécution en faisant les exercices et déroulant une immense banderole avec l'inscription « Falun Dafa est bon ».

Le 22 avril 2004, quand M. Bo Xilai, ministre du Commerce en Chine à l'époque, est venu à Washington, M. Ware est entré à l'Hôtel Fairmont, où Bo Xilai s'était rendu, et lui a remis avec succès des documents juridiques l'accusant d'avoir commis des crimes contre l'humanité.

M. Ware a déclaré lors du rassemblement : « Notre travail ne s'arrêtera pas jusqu'à ce que le chef de file de cette horrible persécution, Jiang Zemin, soit traduit en justice. Jusque là, je vais continuer à dire, 'PCC : Cessez la persécution contre le Falun Gong !' »

Des procès intentés contre le coupable en chef et ses complices dans la persécution du Falun Gong

Dre Terri Marsh, fondatrice de la Fondation légale des droits de l'homme (HRLF) et avocate des droits de l'homme a déclaré à l'assistance lors du rassemblement que Jiang Zemin, le principal coupable dans la persécution contre le Falun Gong, et ses complices, Luo Gan, Zhou Yongkang, Liu Jing, Bo Xilai et d'autres, ont été poursuivis dans de nombreux pays.

Elle a dit : « À ce jour, nous avons déposé des plaintes avec succès contre Liu Qi, Xia Deren et Zhao Zhifei aux États-Unis. Jiang Zemin, Bo Xilai et Luo Gan (entre autres) ont été inculpés en Espagne. De nombreux autres cas progressent extrêmement bien dans les tribunaux en dehors de Chine. Jiang Zemin a été poursuivi sur presque tous les continents. Notre espoir est de poursuivre en justice et de gagner ces mêmes cas en Chine. »

L'avocate des droits de l'homme Dre Terri Marsh prononce son discours au rassemblement

Mme Marsh a déclaré : « Depuis près d'une décennie la HRLF offre sa voix, la dignité et la réparation à de nombreux croyants du Falun Gong résidant en Chine et dans d'autres nations à travers le monde. Maintenant, après une décennie, il est devenu clair que nos cas sont en train de changer le paysage politique en Chine. Les poursuites que nous avons intentées dans le monde entier contre Bo Xilai sont un bon exemple à l'appui. »

Elle a ajouté : « Suite à l'expulsion de Bo Xilai, l'attention se tourne maintenant vers d'autres défendants que la HRLF a poursuivi au nom du Falun Gong, y compris, plus récemment, Zhou Yongkang, le chef de la puissante Commission des affaires politiques et législatives et membre du Comité permanent du Politburo. »

Ce n'est qu'une question de temps avant que la vérité ne soit révélée

Jared Pearman, représentant du Centre d'information de Falun Dafa

Jared Pearman, porte-parole du Centre d'information du Falun Dafa (CIFD) a déclaré lors du rassemblement : « Les lignes de la tendance sont maintenant bien définies : le Falun Gong n'a pas été écrasé, et les rapports en provenance de Chine indiquent que le nombre de pratiquants s'accroît de plus en plus. Des citoyens ordinaires s'avancent de plus en plus pour défendre le Falun Gong et refusent de participer à la persécution. »

M. Pearman a ajouté : « Ce n'est qu'une question de temps avant que les crimes de ces personnes ne soient exposés, mettant à nu la vérité d'une campagne qui a pris des milliers de vies, coûté des milliards de dollars, ruiné d'innombrables familles et trompé toute une nation. »

De nombreux touristes se sont arrêtés pour observer le rassemblement. Un touriste de l'Inde a dit qu'il avait déjà entendu parler du Falun Gong, et il pensait que toute forme de persécution ne devrait pas continuer.

Un homme de l'Afghanistan est passé au lieu de rassemblement et a dit que c'était la première fois qu'il entendait parler du Falun Gong. « Je ne pense plus que la Chine soit un pays libre », a-t-il commenté. « Les gens là-bas souffrent de telles épreuves. Lorsque je vais rentrer chez moi, je chercherai le site du Falun Gong sur Internet. En tant qu'être humain, je tiens à exprimer mon inquiétude pour aider à faire cesser la persécution. C'est quelque chose que je peux faire. »

Traduit de l’anglais au Canada
http://www.yuanming.net/articles/201204/109076.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.