Un futur glorieux attend ceux qui s’assimilent à Vérité-Compassion-Tolérance

Il y avait une petite échoppe juste en face du lieu où je travaillais en 1997. La propriétaire venait souvent sur notre lieu de travail pour demander à mes collègues de payer ce qu'ils lui devaient pour leurs cigarettes, le vin, et d’autres choses. Elle avait mauvais caractère et elle me dégoûtait. Un jour, j'ai été épatée lorsque je l’ai croisée chez le coiffeur se trouvant sur mon lieu de travail. Elle parlait avec douceur, gentiment et poliment. Son teint était délicat et lumineux. Je n’ai pas pu m’empêcher de lui demander “Comment avez vous pu changer à ce point ?” Elle m’a dit “Je pratique le Falun Gong.”


Intérieurement, je me suis demandé : “Le Falun Gong peut-il vraiment amener quelqu'un à changer à ce point en si peu de temps ?” Je lui ai dit “S’il vous plait, apprenez moi à pratiquer” et elle a accepté. Je suis allé la trouver quelques jours plus tard. Lorsque j’ai obtenu une copie de Zhuan Falun, le principal enseignement du Falun Gong, j’avais un désir passionné de le lire. J’ai pensé, “C’est vraiment offrir le salut aux êtres. On peut avoir une belle vie sans maladie. Je veux pratiquer. Je vais le faire, c’est sûr.” Alors j’ai demandé sérieusement et sincèrement une copie de Zhuan Falun.


La première fois que je l’ai lu, je l’ai terminé en quatre jours. Lorsque je l’ai lu une seconde fois, j’ai pu sentir le Maître purifier mon corps et nettoyer mes maladies. Mon problème au foie avait disparu. Mon nez n’était plus bouché et je pouvais respirer normalement. Mon tympan n’était plus enflammé et mes insomnies ont disparu. Mon anémie a été guérie et mes joues pâles ont rosi.


Quelque chose d’intéressant m’est arrivé. Je n’ai jamais aimé le temps froid et je portais toujours plus de vêtements que n’importe qui en hiver. J’ai commencé à pratiquer en plein hiver. Je suis retourné à la montagne tôt un matin après avoir fait les exercices et je voulais prendre un bain. J’ai tout préparé et j’ai ouvert l’eau, mais seule de l’eau froide s’est mise à couler. Que devais je faire ? Je me suis dit, “Pas de problème, je suis un pratiquant” J’ai alors pris un bain froid, mais je ne sentais pas le froid. Ce qui était le plus surprenant, c’est que la salle de bain était remplie de vapeur, une vapeur qui émanait de mon propre corps ! C’est quelque chose que je n’aurais jamais même pu imaginer avant d’obtenir le Fa.


Je n’avais jamais fait de lourds travaux dans ma vie. On pouvait dire que j’avais la vie facile. Ma famille m’a demandé d’acheter un sac de 30 kilos de riz peu après que j’ai commencé à pratiquer. C’était quelque chose que je n’avais jamais fait avant. J’ai pensé, “Je vais faire ça bien parce que je suis un pratiquant de Falun Dafa.” Je n’ai pas objecté et me suis dit que je devais faire ce qu’on me demandait. Le sac de 30 kilos ne m’a jamais semblé lourd de la seconde où je l’ai soulevé et transporté sur 300 mètres puis monté les six étages de l’escalier. Je n’étais pas fatigué pour un sous.


Mes maladies ont été guéries après que j’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa. Le compte de dépense médicale que je soumettais à mon entreprise pour remboursement était désormais à zéro. C'était particulièrement frappant en contraste avec les dépenses importantes de mes collègues. En conséquence, mon manager m'a donné une prime de 1000 yuans chaque année.


Notre lieu de travail appartient à une branche du gouvernement. Un hôtel que nous gérions faisait de bon profit. Malgré tout, le management était difficile car beaucoup d’employés étaient des proches de ceux travaillant comme managers. La discipline était relâchée, en particulier concernant la caisse. Il y avait toujours des trous de plusieurs milliers de yuans chaque mois, sans qu’il soit possible d’en déterminer la source. Cela causait beaucoup de soucis à mon responsable. J’ai été assignée au poste de chef de caisse après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa. J’ai suivi strictement les principes de Vérité-Compassion-Tolérance. J’étais consciencieux et méticuleux sur les détails et prenait mon travail au sérieux. Lorsque je remarquais des failles, je prenais des mesures pour les rectifier. Il y a eu de gros changement en quelques mois. La direction était étonnée. Leur dépenses étaient les mêmes, mais les revenus avaient beaucoup augmenté. Rectifier les erreurs avaient générer des revenus.


Mon lieu de travail est au pied de la montagne. Un jour je pratiquais sur la montagne lorsque j’ai remarqué que mon chef était derrière moi. Elle voulait apprendre le Falun Gong, mais Jiang Zemin venait juste de lancer la persécution à ce moment là. Malheureusement, elle a manqué cette opportunité d’apprendre

J’ai travaillé dans ce bureau pendant longtemps. En regardant en arrière j’ai pu voir la contamination de la culture du Parti communiste chinois (PCC). De façon à exister et à acquérir renommée et confort, les gens se battent pour une bonne place flattent les autres sans ressentir de honte, ils sont opportunistes, jouent un double jeu et sont hypocrites. L’indifférence est devenue une façon de vivre. Le travail est devenu un arène pour gagner en célébrité, en pouvoir, en confort et envier les bénéfices personnels des autres. Les mauvaises habitudes développées sur notre lieu de travail se sont répercutées sur notre vie de famille. À cause de la pression à notre travail et à la maison, les gens sont devenus matérialistes et se dirigent vers la destruction. J’ai la chance d’avoir obtenu le Fa dans une période aussi dangereuse. Je comprend que c’est seulement en vivant selon Vérité Compassion Tolérance, le principe du grand Fa de l’univers, qu’on sera béni avec une joie éternelle.

Traduit de l'anglais


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.