Clarifier les faits pour éliminer l’interférence: L’exposition artistique Zhen, Shan, Ren est un succès en Russie

L’exposition internationale L'Art de Zhen, Shan, Ren (Authenticité, Bienveillance, Tolérance) présentée en mars 2012 à Rostov, en Russie, a été un succès. Pendant douze jours plus de 8000 personnes ont visité l’exposition.


Avant l’ouverture, nous avons rencontré des interférences. Le président de l’alliance régionale des artistes a appelé les pratiquants de Rostov et déclaré que son patron lui avait dit de ne pas accueillir l’exposition. Les pratiquants ont demandé à le rencontrer en personne ce qu'il a accepté. Un des pratiquants, qui était avocat, est allé au rendez-vous.


Ce pratiquant a expliqué notre situation et notre perspective, et notre interlocuteur a fait de même. Le pratiquant était un petit peu énervé, mais il a réalisé que son comportement n’était pas en accord avec ce que Shifu a enseigné sur le fait d’être compatissant envers autrui et que se disputer ne résoudrait pas le problème.


Le pratiquant a déclaré : " M. Oleg, je vous ai exposé mon point de vue et vous le votre. Aucun d’entre nous ne cédera. De cette façon, nous ne résoudrons pas le problème." Son interlocuteur s’est alors calmé et a demandé : "Expliquez-moi je vous prie, pourquoi insistez-vous pour présenter cette exposition artistique ? " Le pratiquant a répondu : " Notre exposition a pour but d’aider les pratiquants de Falun Gong en Chine, qui sont persécutés. Nous révélons la persécution des droits de l’homme par le Parti communiste chinois (PCC). La Russie et la Chine ont signé un pacte d’amitié. Le PCC n’autorise pas les informations sur la persécution du Falun Gong à être révélées en Russie. Cependant, nous aidons les citoyens russes à apprendre la vérité sur ce que se passe aujourd’hui en Chine. " Il a répondu : "Oui, c’est la raison pour laquelle l’exposition n’est pas autorisée. "Après réflexion, il a pris le téléphone pour avertir un employé du site de nous autoriser à tenir notre exposition. Dès qu'il a eu compris la répression, son attitude envers notre exposition a rapidement changé.


Cependant, d’autres interférences sont survenues. Quelques jours après la cérémonie d’ouverture, nous avons découvert quantité d'imprimés mensongers qui calomniaient le Falun Gong, collés sur le mur arrière. La bannière suspendue dans la salle avait été aussi détruite. Les pratiquants ont alors enlevé tous les imprimés mensongers, puis suspendu de nouvelles bannières promotionnelles.


Le même jour, la police est venue dans la salle d’exposition et a demandé ce qui se passait. Ils avaient à la main des imprimés calomnieux, ainsi qu’une brochure pleine de désinformation au sujet de Falun Dafa. Les pratiquants ont alors invité la police à visiter l'exposition et en apprendre plus sur la véritable situation puis juger par eux-mêmes. Cependant, ils ont catégoriquement refusé.


Il était évident que ces policiers croyaient les mensonges. Ils ont continué à parler avec rudesse, sans aucune intention de discuter raisonnablement avec nous. À ce moment, un pratiquant, qui était le conservateur de l’exposition, les a de nouveau, invités à regarder les peintures. Ils ont refusé une fois de plus et déclaré qu’ils laisseraient des commentaires négatifs sur le livre d’or. Les pratiquants leur ont parlé du thème de l’exposition, et de comment ces peintures laissent à ceux qui les regardent un sentiment de grace, de gentillesse et de sympathie.


Un agent de police a remarqué une peinture représentant un agent de police battant un pratiquant de Falun Dafa. Il a déclaré que nos peintures étaient dirigées contre eux. Un pratiquant l’a alors invité à jeter un coup d’œil sur une autre peinture appelée" Chant pour éveiller la conscience. "Cette peinture dépeignait l’histoire d’un agent de police qui comprenait la vérité au sujet de Falun Dafa et qui ne voulait plus participer à la persécution. Après avoir appris l’histoire derrière les peintures, ils ont été d’accord pour laisser notre exposition continuer.


Plus tard, les pratiquants leur ont montré le livre d’or, qui contenait des commentaires sur l’exposition de personnes l'ayant déjà visitée. Aucun des commentaires n’était négatif. Les agents ont compris la vérité et sont partis amicalement. Après cela, plus aucune interférence ne s’est produite. L’exposition artistique a été un succès, et deux autres villes de la région vont aussi présenter l'exposition.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.