Bo Xilai et Wang Lijun, des figures de la persécution du Falun Gong

Le professeur Zhang Tianlang, analyste, spécialiste de la Chine, a déclaré: «Lorsque Bo Xilai est devenu secrétaire général du Parti communiste de Chongqing en décembre 2007, il a emmené Wang Lijun de Jingzhou. Wang Lijun n'est qu'un pion qui lui a servi à se débarrasser d'autres responsables». (NTD)


Le 8 février 2012, Wang Lijun, adjoint au maire et directeur de la police de Chongqing, s'est rendu au consulat américain de Chengdu, dans la province du Sichuan au sud-ouest de la Chine. Wang Lijun a plus tard été emmené à Pékin par des responsables de la sécurité chinoise.

Parmi les spéculations et les rumeurs sur le motif de sa visite, ainsi que ses relations avec Bo Xilai, le secrétaire du Parti communiste de Chongqing, certains médias étrangers ont décrit Wang Lijun comme le héros de la répression du crime et Bo Xilai comme la «Rock star de la politique chinoise».

Mais beaucoup de Chinois ont une perception différente. Wang Lijun, âgé de 52 ans, est l’ancien bras droit de Bo Xilai. Lorsque Bo Xilai a été démis de ses fonctions à Pékin et transféré comme secrétaire du Parti à Chongqing, il n’a emmené qu'une seule personne avec lui: Wang Lijun.

Le professeur Zhang Tianlang, analyste, spécialiste de la Chine, a déclaré: «Lorsque Bo Xilai est devenu secrétaire général du Parti communiste de Chongqing en décembre 2007, il a emmené Wang Lijun de Jingzhou. Wang Lijun n'est qu'un pion qui lui a servi à se débarrasser d'autres responsables. Lorsque Wen Qiang a refusé d'obéir à Bo Xilai, ce dernier s'est servi de la protection de Wang Lijun pour tuer Wen Qiang».

Les deux hommes ont commis de nombreux crimes et ont étroitement collaboré pour faire évoluer leur carrière politique.

«Donc, il y a une différence entre la façon dont les Occidentaux et les Chinois perçoivent Bo Xilai parce que la voix des Chinois ne peut pas se faire entendre», a fait remarquer e professeur Zhang Tianlang.

Bo Xilai et Wang Lijun ont avancé, dans leur carrière politique, en persécutant les membres du Falun Gong, une méthode de méditation spirituelle interdite en Chine depuis 1999 par l'ancien dirigeant Jiang Zemin.

Pour avoir été l’une des principales personnes à aider Jiang Zemin à organiser la persécution du Falun Gong, Bo Xilai a été l’objet de nombreux procès lorsqu’il se rendait à l’étranger.

Le professeur Zhang Tianlang a précisé: «En tant que ministre du Commerce, il devait voyager souvent pour signer des contrats et s’entretenir avec les différents gouvernements. Partout où il allait, les pratiquants de Falun Gong ont intenté des procès contre lui. Il a été poursuivi aux États-Unis, en Amérique, en Suisse, en Allemagne, en Nouvelle-Zélande, en Australie… dans plus de 10 pays».

À cause de ces procès, le Parti communiste chinois considère Bo Xilai comme un mauvais candidat pour le siège de Vice-premier ministre. C’est pourquoi il a été envoyé à Chongqing.

Wang Lijun, considéré comme le bras droit de Bo Xilai, a activement aidé Bo Xilai dans la persécution du Falun Gong.

Wang Lijun est directement impliqué dans les prélèvements forcés d'organes sur les pratiquants de Falun Gong. Cela a été révélé par une personne qui a assisté directement à ces prélèvements meurtriers. Un rapport de l'Organisation mondiale d'Investigation sur la Persécution du Falun Gong a été publié en 2009.

Ce témoin, à l'époque garde armé dans la police, a assisté à toute l'opération.

Un témoin des prélèvements d’organes a avoué: «Ils n'ont pas utilisé d’anesthésiant. Ils lui ont ouvert la poitrine au couteau et leurs mains ne tremblaient même pas. Ils ont mis leur masque de chirurgie et ont coupé directement. À ce moment-là, nous, les gardes armés, montions la garde avec une arme dans chaque main».

Selon ce témoin, la pratiquante de Falun Gong était entièrement consciente lorsqu’on lui a prélevé son cœur, ses reins et d’autres organes.
 
Le témoin a également révélé que Wang Lijun, à l’époque directeur du Bureau de la Sécurité publique, avait donné l’ordre d’«éradiquer tous les pratiquants de Falun Gong».

Le rapport de l’Organisation mondiale d’Investigation sur la Persécution du Falun Gong déclare que Wang Lijun aidait Bo Xilai à persécuter le Falun Gong, ce qu’ils appelaient «détruire les sociétés clandestines de type mafieux».

Source française disponible à:
http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Bo-Xilai-et-Wang-Lijun-des-figures-de-la-persecution-du-Falun-Gong.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.