Anecdotes concernant des pratiquants de Falun Gong de Chine continentale

Sur le site Internet Minghui, ont été publiés de nombreux récits de personnes atteintes de maladies chroniques et en phase terminale et ayant guéri grâce à la pratique du Falun Gong. Ces récits concernant pour la plupart des pratiquants de Chine continentale, les éditeurs omettent généralement leurs noms et adresses pour des raisons de sécurité.

Les pratiquants de Falun Gong dans cet article, ont tous choisi d'utiliser leurs véritables noms. Leurs témoignages ont été soumis entre le 2 et le 6 janvier 2012.


Mme Pi Zhong of Chongqing

Mme Pi Zhong, 60 ans, est du district Hechuan à Chongqing, province du Sichuan. Elle a obtenu pour la première fois une copie de Zhuan Falun en 1997 et a immédiatement été attirée par les profonds enseignements du Fa. Peu de temps après avoir débuté la pratique du Falun Gong, ses néphrites chroniques, ses maux de têtes, des douleurs dans les yeux, au dos, et autres maladies ont disparu. Elle prenait une grande quantité de médicaments, et après avoir subi une opération pour traiter un cancer du sein, elle avait perdu espoir dans la vie et était déprimée. Aujourd’hui, Mme Pi est guérie de ses maladies, elle est heureuse et de bonne humeur chaque jour. Elle se sent chanceuse de pratiquer le Falun Gong, et pense qu’elle est la personne la plus heureuse. (6 janvier 2012)


Mme Wang Lianrong de la province du Liaoning

Mme Wang Lianrong de Donggang, province du Liaoning, a declaré: "J’ai commencé à pratiquer Falun Gong à la fin de 1998. Avant la ‘cultivation’, je souffrais de nombreuses maladies, prenais des médicaments quotidiennement et devais souvent aller à l’hôpital. Je souffrais de graves maux de têtes et lorsque ces douleurs nauséeuses me prenaient, je devais m’allonger les yeux fermés. Je dépendais des médicaments pour tenir. Je souffrais aussi de douleurs dorsales, d’ostéoarthrite de la colonne vertébrale, de sinusite, de colite et de diabète. Ces maladies m’ont torturée au point que je voulais mettre fin à ma vie. Pendant des années, je sentais que ma vie était difficile et douloureuse."

"Peu de temps après avoir pratiqué Falun Gong, mes maladies ont toutes disparu. Je n’avais plus à prendre de médicaments. C’est exactement comme les pratiquants de Falun Gong le décrivent souvent : un corps libre de maladie. Mon esprit et mon humeur se sont améliorés, mon poids est passé de 40 à 50 kilos. Je suivais Authenticité-Compassion-Tolérance pour me cultiver. Je considérais les autres avant d’agir, et les gens disaient que j’avais changé. De nombreuses personnes ont sont venues à connaître la bonté de Dafa. Apprenant les bénédictions de Dafa, beaucoup sont eux-mêmes devenus des pratiquants. " (6 janvier 2012)


M. Yang Shengsong de la province de Hubei

M. Yang Shengsong est un ancien professeur de l’école secondaire de la municipalité de Fenlu, canton de Huangmei, province du Hubei. Voici son récit : « J’ai commencé à pratiquer Falun Gong en juillet 1999. À cette époque, mon but était d’obtenir un corps sain et d’avoir plus d’énergie dans mon travail et améliorer ma qualité de vie. Avant de pratiquer Falun Gong, je souffrais de tuberculose, de maladie cardiaque, de névrose, d’ulcères stomacaux, d’arthrite rhumatoïde, de problèmes de disques lombaires, de prostate et de rhinite entre autres problèmes de santé. Je souffrais souvent de graves maux de têtes, d’insomnie et de faiblesse générale. J’étais irritable et incapable de tolérer les autres, et avais des difficultés à m’entendre avec les autres chez moi et au travail. .

" Après avoir pratiqué Falun Gong, mon corps et mon esprit ont été purifiés et toutes mes maladies ont disparu. J’ai réalisé la grandeur de ce Fa (Loi), parce qu’il ne s’agit pas d’un exercice ordinaire ni d’une simple activité. Il insiste sur la ‘cultivation’ de la moralité et de l’esprit d’une personne de sorte que les pratiquants puissent s’harmoniser avec Authenticité-Compassion-Tolérance, la nature de l’univers. Ainsi, je suis le Fa, je me préoccupe moins de renom et de gain matériel, je m’abstiens des ‘mauvaises habitudes, je traite les autres gentiment et dés qu’il y a un conflit, j’en cherche la raison en moi-même. Je ne me venge pas lorsque les autres me maltraitent, j’ai un cœur plus large, je suis devenu plus tolérant envers les autres, et j’ai cessé d’être attaché à de petits problèmes. Je m’astreins à devenir une meilleure personne." (5 janvier 2012)


Mme Huang Lixia de la province du Hubei

Mme Huang Lixia est comptable à l’hôpital Puai à Anlu, province du Hubei. Avant de pratiquer Falun Gong, Mme Huang souffrait de problèmes stomacaux, d’hypertension et de maladie cardiaque. Elle a pris des médicaments pendant des années. À cause de son problème de cœur, elle perdait souvent conscience et avait des difficultés à emmener son enfant à l’école et le ramener.

En juillet 1999, Mme Huang a commencé à pratiquer Falun Gong. Après simplement une matinée à pratiquer les exercices, elle se sentait légère et totalement détendue. Ressentant la bonté du Falun Gong du fond de son cœur elle a décidé de continuer.

Grâce aux exercices et à la ‘cultivation’, toutes ses maladies ont disparu. Mme Huang a obtenu un corps en bonne santé, les membres de sa famille ne se sont plus inquiétés pour sa santé, la joie et l’harmonie ont rempli sa maison. (3 janvier 2012)


Mme Hou Yongchun de Pékin

Mme Hou, environ 50 ans, est du district Haidian, Pékin. Avant de pratiquer Falun Gong, elle avait une santé précaire. Une arthrite rhumatoïde rendait sa vie misérable, et elle souffrait tant qu’elle était incapable de s’occuper de ses tâches ménagères comme laver le sol ou faire la lessive. Sa maladie a disparu après qu’elle ait débuté la pratique, sa santé s’est améliorée et elle était plus compatissante en prenant soin de sa belle-mère, âgée de 90 ans. (3 janvier 2012)


Mme Zheng Hongying de la province du Liaoning

Mme Zheng Hongying, 68 ans est de Geng Jiabao dans la municipalité Nankouqian, canton de Qingyuan, Fushun, province du Liaoning. Elle souffrait de calculs rénaux, de migraines et de nombreuses autres maladies, et souffrait tellement qu’elle était incapable du moindre travail. Peu après avoir commencé la pratique de Falun Gong, toutes ses douleurs ont disparu, et elle a pu accomplir de nombreuses tâches ménagères. Ses relations avec sa belle-fille sont aussi devenues harmonieuses. Les enseignements du Falun Gong, Authenticité-Compassion-Tolérance, ont aidé Mme Zheng à cultiver sa vertu. (2 janvier 2012)


M. Deng Durong et M. Yi Xiaohong de Nanchong, province du Sichuan

M. Deng Durong 42 ans, vit à Beimenqiao, Yinghanxian, Nanchong et travaille dans le parc Cuiping. Avant de pratiquer Falun Gong, il souffrait d’un ulcère gastrique perforant et de douleur stomacale chronique. Tous les traitements tentés étaient inefficaces. Ses douleurs ont cessé après qu’il ait pratiqué Falun Gong et adhéré à Authenticité-Compassion-Tolérance. Chez lui, il est un fils dévoué, un bon époux et un bon père ; au travail, il est un employé sérieux et responsable, et son patron est très satisfait de lui.

M. Yin Xiaohong, 47 ans, vit dans l’avenue Shizikou dans le canton Yingshan, Nanchong. Il tient un magasin de chaussures. Avant de pratiquer Falun Gong, M. Yi souffrait de bronchite et avait mauvais caractère, en plus de nombreuses mauvaises habitudes. Après avoir pratiqué Falun Gong, non seulement, la maladie de M. Yi a été guéri, mais il est aussi devenu une bonne personne. Une fois, alors qu’il recevait un chargement de Chengdu, le fournisseur lui a accidentellement envoyé 10 000 yuans supplémentaires et M. Yi les lui a rendus en totalité. Il savait, qu’en tant que pratiquant de Falun Gong, il devait être une bonne personne. La personne avec qui M. Yi faisait des affaires a été profondément touchée. (2 janvier 2012)


Mme Zhu Chunxiu de la province du Hunan

Mme Zhu Chunxiu est une pratiquante de Falun Gong âgée de 62 ans du district de Junshan, Yueyang, Hunan et est comptable retraitée de l’usine pétrolifère du district de Junshan à Yueyang. Mme Zhu était souvent malade, même enfant. Lors de la famine de 1960, elle se rendait souvent au lac pour ramasser des graines de lotus et des châtaignes d’eau à manger, et fut infectée par une schistosomiase à cause des parasites contenus dans l’eau. Elle souffrait aussi de colites chroniques, de rhumatisme et d’étourdissement chroniques. En 1976, elle a commencé à souffrir d’un nez bouché et qui coulait, elle se sentait faible tout le temps et voulait mourir, même dans ses rêves.

En 1997, Mme Zhu a commencé à pratiquer Falun Gong et sa santé s’est remarquablement améliorée. Elle a participé aux exercices matinaux quotidiens, à l’étude du Fa et aux partages d’expériences. Elle a ressenti l’harmonie et la beauté du Falun Gong. (2 janvier 2012)

Pourquoi les pratiquants de Falun Gong en Chine continentale restent-ils fermes dans leur croyance en dépit de la persécution du PCC? Pourquoi persistent-ils à expliquer les faits à propos du Falun Gong aux gens ? C’est parce que de nombreux pratiquants ont personnellement bénéficié de la pratique et souhaitent que davantage de gens en bénéficient.

Ce ne sont quelques exemples reçus sur environ cinq jours. Il y a de nombreux récits similaires, et nous continuerons à les partager avec nos lecteurs.

Ces personnes ne font que garder foi dans leur croyance et partager les bénéfices de la pratique—un droit humain basique. Elles ont à cœur un bon futur pour le peuple chinois. Des telles personnes ne devraient pas être persécutées.


Version chinoise disponible à:
http://minghui.ca/mh/articles/2012/1/7/这些敢说真名实姓的受益者-251550.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.