Conférence européenne 2011 de partage d’expériences de la cultivation de Falun Dafa : Mon expérience de cultivation en tant qu'assistant

Salutations au Maître, salutations compagnons de pratique:

J'ai reçu la Loi en 2004. Je voudrais partager avec vous mon expérience de cultivation à travers toutes ces années, spécialement mon expérience en tant qu'assistant d'un site de pratique.

Chaque année lors de la conférence de Loi en Europe, l'association Dafa encourage tout le monde à écrire son partage. Jusqu'ici je n'ai rien écrit moi-même à cause de mes attachements, principalement par peur de ne pas avoir assez bien fait et de peur d'ouvrir mon coeur. Cette fois-ci j'ai aussi hésité pendant un long moment et finalement j'en suis arrivé à cette décision difficile après avoir retardé jusqu'à la dernière minute.

Je sais qu'agir ainsi est égoïste. Mon excuse est que je n'ai rien de significatif à partager, ce qui n'est pas vrai. C'est seulement une excuse pour cacher mes véritables attachements. Le partage d'expériences de cultivation est une bonne opportunité pour nous d'apprendre de chacun et de s'améliorer. Par exemple, les partages de pratiquants publiés sur Minghui sont d'une grande aide pour ma cultivation. De plus le but de tenir une conférence de Loi est pour que chacun puisse partager l'expérience des autres, voir nos propres insuffisances, et apprendre des autres pratiquants pour nous améliorer.


1. Un assistant doit avoir le sens des responsabilités

Lorsque j'ai commencé la cultivation, un coordinateur m'a demandé d'organiser un point de pratique. J'ai tout de suite rassemblé un groupe de gens pour pratiquer les exercices sur mon site. Peu de temps après nous sommes allés pratiquer dans un parc. J'ai regardé les vidéos des exercices du Maître de nombreuses fois, en espérant que je puisse les apprendre correctement pour commencer. Lorsque je suis allé au point de pratique de Madrid, j'ai soigneusement observé les mouvements des anciens pratiquants et leur manière d'enseigner les exercices. Dès lors je me suis beaucoup amélioré.

Etre un assistant me donne l'opportunité d'apprendre à être un coordinateur. En tant qu'assistant , je dois m'astreindre à organiser l'étude de la Loi et les exercices dans le parc sans aucune absence. Je dois méticuleusement et patiemment apprendre aux autres les mouvements des exercices, présenter Dafa avec compassion aux nouveaux pratiquants qui commencent seulement les exercices et les aider avec enthousiasme.

Pendant ce processus j'ai aussi graduellement découvert mes attachements, tels que la complaisance, parce que je pensais parfois "Je fais les exercices si bien, cela doit leur sembler évident." D'autres fois je me faisais valoir secrètement en montrant que je pouvais faire le double lotus tandis que d'autres n'y arrivaient pas. Mais j'oubliais qu'ils venaient pour apprendre les exercices pour la première fois, comment auraient ils pu faire la position du double lotus ? Tandis que moi, je pratiquais depuis longtemps!

Un jour quelqu'un qui allait avoir une opération me demanda si quoi que ce soit allait être retiré durant cette opération qui puisse afecter son corps dans d'autres dimensions. Cette personne venait au site de pratique depuis peu de temps. Je lui ais dis ma compréhension, y compris certaines aspects importants qu'elle avait besoin de connaitre. Elle en fût très reconnaissante. Une fois seul, je me suis rappelé combien j'avais bien fait, quelle sorte de connaissance et de sagesse m'avaient permis de donner de si bonnes explications sur le sujet, comment elle avait tout de suite écouté, etc. Tout était si subtil. C' en était presque indétectable. Mais dans les profondeurs de mon coeur il y avait de la complaisance. En creusant un peu plus profond, il y avait aussi du faire-valoir. Pour finir je l'ai même raconté joyeusement à un autre pratiquant.

J'ai compris que lorsque je présente Dafa ou que je réponds aux questions des autres, je ne dois pas me vanter. Lorsque je fais des choses comme ça les autres peuvent le sentir. Maintenant à chaque fois que je parle j'essaye de maitriser mon attachement au faire-valoir et j'essaye de parler avec compassion.


2. Traiter les nouveaux pratiquants ou les anciens avec gentillesse

J'ai parfois rencontré des gens qui voulaient connaitre le Falun Dafa. Ils avaient pratiqué d'autres techniques et ils aimaient parler de leur compréhension. Je pense que nous ne devons pas argumenter avec eux. Il vaut mieux leur donner le temps de mieux connaitre Dafa. Lorsqu'ils commencent à lire le livre, ils sauront d'eux-même ce qu'est le Falun Dafa. Nous sommes des disciples de Dafa qui cultivont depuis longtemps. Nous comprennons le vrai sens de Dafa, tandis que des nouveaux venus ne connaissent rien de Dafa. Si nous leur parlons avec des attachements comme se faire-valoir ou la compétition, cela peut leur créer des barrières dans leur compréhension de Dafa. En fait, nombreux d'entre nous ont été dans la même situation il n'y a pas si longtemps. Nous étions aussi des gens ordinaires. Lorsque nous leur disons la vérité avec compassion, ils comprennent Dafa plus vite. C'est aussi une opportunité pour nous de cultiver la tolérance et d'améliorer notre caractère.

Un jour tandis que je lisais la Loi dans le parc, une dame est venue me questionner. Elle interrompait ma lecture. Ma réponse ne fût pas amicale, et je lui ai demandée de revenir un peu plus tard pour apprendre les exercices. Du coup la dame n'est plus jamais revenue. Plus tard lorsque j'ai compris que je m'étais très mal comporté je me suis sentis très triste. Pendant longtemps j'ai repensé à cette dame. Mon attitude lui a coutée l'opportunité d'obtenir la Loi. J'ai ressenti beaucoup de remords.

Quelques années ont passées. Grâce au Maître, cette dame re-apparut quelques mois plus tard sur la plage où nous pratiquons. Elle était âgée et en grande souffrance dans son corps. Cette fois-ci je lui ai passionément présenté le Falun Dafa en détail et je lui ai patiemment enseigné les mouvements des exercices. Depuis ce jour, elle est venue faire les exercices chaque jour. Sa santé s'est beaucoup améliorée. Et maintenant elle a commencée à lire Zhuan Falun.

Pendant ces dernières années où j'ai été un assistant, il y eut un autre cas. J'ai compris que je n'avais pas bien fait tout en écrivant ce partage. Dans le passé pendant les exercices en groupe, j'ai souvent corrigé les mouvements des autres pratiquants. Par exemple, certains pratiquants bougeaient plus vite que les instructions du Maître et finissaient presque toujours l'exercice avec les yeux ouverts. Pendant le troisième exercice, leurs deux mains ne bougeaient pas simultanément pour monter ou descendre. Lorsque je les corrigeais, ils semblaient souvent mécontents. Alors j'ai décidé de ne plus corriger les mouvements d'aucun ancien pratiquant. Ils pratiquaient depuis longtemps, s'ils ne voulaient pas être corrigés c'était leur affaire. Mais en regardant en moi, je vis que ce n'était pas la manière droite de faire les choses. En montrant les erreurs des autres, je ne le faisais pas avec compassion mais plutôt en me faisant valoir ou bien en me glorifiant. Je ne pensais pas non plus vraiment aux autres, c'est à dire que lorsque des anciens pratiquants faisaient les exercices, ils ne voulaient probablement pas être dérangés. Quelle que soit la raison, je dois regarder en moi et partager ce problème avec les autres.

Je dois prendre en considération que certains pratiquants ne se coordonnent pas aussi bien que d'autres lorsqu'ils apprennent. Ils ne peuvent pas apprendre les mouvements immédiatement ni les faire correctement. Certains sont âgés, ils ont besoin de patience. Au fil du temps, ils en prendront l'habitude et leurs mouvements deviendront précis. Si nous les corrigeons avec impatience ou si nous nous considérons comme supérieur, les effets seront négatifs. Mais si on leur parle avec gentillesse, ils pourront ressentir le champs harmonieux qu'il y a ici et ils continueront à pratiquer.

Un jour, une dame dans les 70 ans est venue parce que son fils qui enseigne le yoga était si malade qu'il ne pouvait plus marcher. Elle avait reçu des informations sur le Falun Dafa et elle avait trouvé notre site de pratique. Sa propre santé n'était pas très bonne non plus. Elle souffrait de partout. Au début elle avait beaucoup essayé d'apprendre les exercices dans l'espoir de les apprendre aussi à son fils à la maison pour qu'il puisse guérir. Par la suite elle a fait de mieux en mieux. Sa santé s'est beaucoup améliorée. Elle commenca à lire la Loi et elle n'a cessé de rajeunir. Maintenant elle vient faire les exercices chaque weekend.


3. Coordonner correctement par l'introspection

Par le passé je croyais que j'étais un ancien pratiquant qui avait obtenu la Loi le plus tôt à Marbella et que "seulement moi pouvais enseigner les exercices". Par l'étude continue de la Loi, j'ai compris que cela comportait différents attachements de se faire-valoir, de recherche de reconnaissance, etc. J'ai décidé que je souhaitais les abandonner. Après les avoir abandonnés, notre groupe montra une grande amélioration aux exercices durant les démonstrations Hong Fa dans le parc et aux autres activités de collecte de signatures [pour les pétitions].

Pendant les activités pour clarifier la vérité par le passé, je voyais toujours les manquements des autres pratiquants et je me sentais mal à l'aise. Je sentais que je faisais mieux que les autres. Parfois je m'immiscais même pendant que d'autres clarifiaient la vérité. Je critiquais aussi les autres pratiquants qui héistaient à clarifier la vérité. En m'examinant je découvris mes attachements à me faire valoir, à toiser les autres, à la complaisance, etc., j'ai compris que chaque pratiquant a son propre chemin. Chacun a sa période propice ou sa manière propre de faire les choses qui doivent être faites. Tandis que ma pensée évoluait, la coordination d'ensemble de notre groupe s'améliora beaucoup.

Notre temps est compté et nous sommes tous très éloignés. Malgré tout, nous faisons l'effort de participer deux fois par semaine à l'étude de la Loi et aux partages les dimanches et les jeudis. L'étude de la Loi en groupe est la clé d'une meilleure coordination d'équipe. A travers l'étude de la Loi et les partages, nous avons approfondis notre compréhension de la Loi et nous avons résolus les conflits rencontrés dans notre cultivation, ce qui a rendu l'équipe plus harmonieuse. Le changement dans notre équipe a conduit plus de gens à venir découvrir Dafa pendant les pratiques en groupe hebdomadaires et les Hong Fa.


4. Clarifier la vérité à chaque personne que je rencontre

Dès le départ de ma cultivation, je savais qu'une des choses que celui qui cultive doit faire est de clarifier la vérité pour sauver les gens. Au début c'était difficile pour moi parce que je suis introverti et très timide. J'avais peur d'être rejeté. Mais je savais que c'était la demande du Maître que nous allions sauver les Etres tout en remplissant notre propre monde. J'ai compris qu'aussi longtemps que nous faisons les choses avec un coeur pur, les gens seront prêts à accepter la vérité et nous remercieront, parce qu'ils attendent d'être sauvés. Alors j'ai clarifié la vérité et j'ai collecté des signatures de chaque personne que je rencontre. J'ai utilisé différentes méthodes pour leur répéter la vérité encore et encore. Selon les circonstances propres à chaque personne, et leur degré d'acceptation, je leur ais dit la beauté de Dafa et la persécution du PCC contre le Falun Gong à partir de différents points de vue, en leur demandant de nous rejoindre lors des pratiques en groupe dans le parc.

Un jour il y eut un événement politique important dans ma ville, une conférence organisée par un parti politique important. Parmi les participants il y avait le secrétaire général du parti et d'autres politiciens. Ma femme et moi avons décidé de ne pas manquer cette opportunité de leur faire connaitre la vérité sur le Falun Gong et la persécution en Chine. Nous sommes donc allés à la rencontre. Nous avons préparé beaucoup de copies d'imprimés au préalable, dans l'espoir de faire connaître les faits à ces VIP.

Au début j'étais un peu inquiet. Il y avait tellement de mesures de sécurité et tellement de gens allaient à leur rencontre. Pourrions-nous leur remettre les documents avec les faits ? A cette époque je ne connaissais pas l'importance d'envoyer les pensées droites et je ne pensais pas à le faire. Mais je pensais que je ne pouvais pas manquer cette opportunité de clarifier la vérité à ces personnes influentes. Alors j'ai rassemblé mon courage et je suis allé rencontrer un VIP de la mairie pour lui clarifier la vérité. Lorsque la manifestation fût terminée, je suis allé rencontrer le président du parti. Miraculeusement, je suis arrivé à traverser la foule jusqu'à lui sans éfforts. J'ai eu l'opportunité de lui parler et de lui donner des documents sur la vérité, qu'il a promis de lire plus tard. Après quoi je suis immédiatement allé voir le secrétaire général du parti. J'ai aussi réussi à le trouver. Je lui ais demandé de lire le prospectus que je lui tendais. Je lui ais parlé de la persécution en cours en Chine... Il m'a remercié . Cette expérience me donna plus de confiance. Le Maître a arrangé notre chemin. Aussi longtemps que nous le suivrons, le Maître nous aidera.


5. Reconnaitre et abandonner mes attachements fondamentaux

J'aimerais mentionner spécifiquement quelques attachements fondamentaux qui m'empêchent encore d'être plus diligent, tels que la paresse, la fatigue, et l'attachement à la nourriture. J'en ais honte c'est pourquoi je pense que je dois le reconnaitre devant tout le monde, parce que je sais que faire ainsi peut m'aider à abandonner ces attachements plus vite.

Après avoir relu mon partage et m'être éxaminé, je ressens que depuis le début de ma cultivation j'aurais pu faire mieux et être plus diligent. J'ai beaucoup d'autres manquements. Je dois me conformer à des exigences plus élevées et améliorer ma personalité.

Merci, Maître. Merci, compagnons de pratique.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.