La troisième compétition internationale d'arts martiaux traditionnels chinois organisée par NTDTV à New York

Les 8 et 9 octobre 2011, la Troisième compétition internationale des Arts martiaux traditionnels chinois parrainée par New Tang Dynasty Television (NTDTV) a eu lieu au Collège Baruch de la Cité universitaire de New York (CUNY). La compétition internationale a attiré de nombreux experts en arts martiaux d'horizons divers et de différentes écoles d'arts martiaux, y compris quelques écoles traditionnelles qui avaient gardé un profil bas. Ensemble, ils ont partagé l'objectif de relancer et de promouvoir les arts martiaux traditionnels.

Les concurrents, le jury et le personnel de la compétition

M. Wang Baili. médaillé or dans la catégorie Armes - homme, exécute la Lance de la mante et du dragon noir

Mme Zhao Yun, médaillée argent dans la Catégorie Armes - femmes exécute le Glaive Shaolin

Un total de 72 concurrents de 20 écoles d'arts martiaux différentes d'Asie, d'Australie, d'Europe et d'Amérique ont participé à cet événement, allant de maîtres renommés en arts martiaux jusqu'à de jeunes artistes martiaux et des occidentaux enthousiasmés par les arts martiaux chinois. Il y avait trois catégories dans la compétition: Poings, les Poings du sud et les Armes.

Dix-huit maîtres d'arts martiaux ont remporté des médailles après les deux jours de forte concurrence. M. Wang Baili de Chine a remporté la médaille d'or pour la catégorie Armes - hommes. M. Wu Gelin des États-Unis a remporté la médaille d'argent. Mme Zhao Yun des États-Unis a remporté la médaille d'argent pour la catégorie Armes - femmes. M. Zeng Chenglang de Taiwan et de M. Huang Haofu des États-Unis ont remporté deux médailles d'argent dans la catégorie Poing du sud - hommes. M. Li Peiyun des États-Unis et M. Qing Feng de Chine ont remporté deux médailles d'argent dans la catégorie Poing - hommes. Onze autres concurrents ont remporté des médailles de bronze au cours des épreuves.

Selon M. Li Youpu, président du jury, seuls les participants qui effectuent des arts martiaux traditionnels pouvaient entrer dans la finale parce que «c'est une compétition d'arts martiaux traditionnels» et «les arts martiaux traditionnels sont représentatifs de la tradition chinoise.»

Le jury: Les séries de compétitions mondiales de NTDV se concentrent sur la tradition et la moralité

M. Li Youpu a déclaré que le nombre d'écoles d'arts martiaux traditionnels et le niveau des concurrents peuvent avoir augmenté au cours des dernières années, mais le but de la compétition reste le même. Il est basé sur la restauration de la culture chinoise et sur la transmission des traditions chinoises. Il a estimé que les compétiteurs veulent vraiment honorer la mission de faire revivre les traditions chinoises et certains ont traversé l'océan, non pas pour chercher la gloire personnelle, mais pour aider à promouvoir les arts martiaux orthodoxes.

Critères pour la compétition d’arts martiaux:

«Le critère pour la finale est la tradition. Seuls les arts martiaux orthodoxes sont représentatifs de la tradition chinoise.» a déclaré M. Li Youpu. «Certains poings ont des enchaînements courts, mais ils sont très puissants et très efficaces pour attaquer l'ennemi. Pourtant, les arts martiaux sont un développement global. Ils exigent une croissance à la fois physique et spirituelle. Ils nécessitent la croissance morale, ainsi que l'avancement dans les arts martiaux, les arts et le bien-être. Ça n'ira pas s'il vous manque un lien. C'est très complet.»

La barre a été relevée

Selon M. Li Youpu, il y avait beaucoup de participants venus de quatre continents différents et la barre a été relevée. Il était nécessaire d'élever la barre pour relancer les traditions chinoises, la culture, les valeurs morales et traditionnelles des arts martiaux, a-t-il ajouté.

«Les arts martiaux traditionnels chinois ont été gravement endommagés en Chine au cours des dernières décennies. Certaines écoles d'arts martiaux ont même disparu.» a déclaré M. Li Youpu. Entre le «Grand Bond en avant» en 1928 et les dix ans de la Révolution culturelle, les arts martiaux traditionnels chinois ont été étiquetés comme faisant partie des Quatre Anciens ou les Quatre anciennes choses (y compris les anciennes coutumes, la vieille culture, les anciennes habitudes, et les anciennes idées). En conséquence, les maîtres d'arts martiaux ont été soumis à «des sessions de lutte», une forme d'humiliation publique, et même à des lynchages. Les gens vénéraient les nouvelles tendances. Les arts martiaux traditionnels étaient devenus cachés. Peu de gens en Chine connaissent les arts martiaux chinois. Comme la moralité, il faudra beaucoup de temps pour restaurer les arts martiaux traditionnels chinois.»

«Nous continuons de faire de bons progrès, mais nous devons relever la barre afin de relancer complètement les arts martiaux traditionnels chinois et la moralité. Par conséquent, nous devons élever le niveau quand nous marquons des points. Certains participants n'étaient pas satisfaits des résultats, mais ils ont changé d'attitude une fois que nous leur en avons expliqué la raison. nous avons travaillé ensemble, et non pour l'amour de la médaille ou de la compétition, mais dans le but de faire revivre la culture traditionnelle chinoise et la moralité.»

M. Li Youpu a déclaré: «Nous avons un très haut niveau pour la médaille d'or. Si aucun participant ne répond aux critères de la médaille d'or, alors personne ne l'obtiendra. Seuls ceux qui répondent aux critères de la médaille d'or la recevront.»

L'exigence morale pour les arts martiaux est de dissuader les mauvaises actions et de promouvoir les bonnes

M. Li Youpu a dit que l'obligation morale pour un artiste martial est de dissuader les mauvaises actions et de promouvoir les bonnes. «Si un homme croit que le ciel finira par récompenser les bonnes actions et punir les mauvaises et qu'il peut dissuader de faire des mauvaises actions et promouvoir les bonnes, il est très probable qu'il sera bon en arts martiaux et aura une bonne compréhension des arts martiaux. Il est très probable qu'il pratiquera avec diligence et endurera bien les difficultés. Les arts martiaux traditionnels englobent également les arts et les théories du bien-être. Une personne avec une bonne moralité est susceptible de comprendre ces concepts. La moralité est le fondement des arts martiaux. Un homme avec une bonne moralité des arts martiaux sera maître en arts martiaux.»

Un autre juge, M. Liu Zheng, a déclaré que la moralité des arts martiaux signifie que la moralité se manifeste dans la pratique des arts martiaux. «Les arts martiaux sont une question d'action et la moralité est une question de bonté. En d'autres termes, la moralité des arts martiaux, c'est faire de bonnes actions en évitant les mauvaises. Le caractère chinois pour martiaux (武) se compose de deux racines de mots--- fin et armes. Il signifie de mettre fin aux conflits et à la violence.»

Hériter des arts martiaux traditionnels

Un autre juge, M. Yang Longfei, a dit qu'il y avait beaucoup de nouveaux candidats cette année et ils ont beaucoup appris sur les arts traditionnels du poing. Il a ajouté peu importe qui gagne la médaille. Dans un sens, tout le monde a gagné une médaille, car ils ont présenté la culture chinoise de leur propre manière.

M. Yang a dit: «Chaque concurrent est important parce que chacun porte la responsabilité de perpétrer des arts martiaux traditionnels chinois. Pratiquer les principes du poing n'est pas seulement une question de frappe ou de coups de pied. Cela représente la philosophie et l'histoire chinoise. Ce qu'ils pratiquent est une expression de l'ancienne civilisation chinoise.»

De la part des concurrents: La compétition fait revivre l’essence des arts martiaux chinois

«La Lance du Dragon noir fait partie de l'école de Shaolin», a dit M. Wang Baili, le médaillé d'or de la catégorie armes - hommes. Il est également entraîneur de niveau national du Poing de la mante. Selon lui, le peuple chinois aura à voyager vers l'hémisphère occidental pour apprendre les arts martiaux chinois authentiques. «L'avenir des arts martiaux traditionnels se trouve en dehors de la Chine. Il n'y a pas d'avenir en Chine.»

M. Wang a dit que son plus grand souhait est de «promouvoir les arts martiaux chinois aux États-Unis.» Il ajoute: «Dans deux ans, je reviendrai avec mes disciples.»

M. Li Peiyun, un artiste martial professionnel, a remporté la médaille d'argent pour la catégorie Poing - hommes avec son Xingyiquan Henan combiné (traduction approximative «Forme / Intention de boxe», ou «Forme / boxe volontaire»). La légende crédite la création d'Xingyiquan à Yue Fei, un célèbre général de la dynastie des Song. Plus tard, la boxe a été infusée avec la boxe Shaolin et la cultivation interne. Les mouvements Xingyiquan imitent les formes de différents animaux. C'est un art martial d’une boxe puissante construit sur la cultivation interne.

M. Li Peiyun a déclaré qu’il faut avoir de la persévérance et de la moralité pour pratiquer les arts martiaux. Seulement si un homme persévère sera-t-il capable de faire des progrès. Si un homme développe en profondeur des progrès dans les arts martiaux, il va réussir tout ce qu'il fait.

M. Li Peiyun a partagé que le plus haut niveau des arts martiaux, c'est quand il sent que son corps et son esprit ne font qu'un. Il pense qu’un homme sans cœur pur ou avec des rancunes peut avoir une puissante forme externe, mais un manque de stabilité interne. Il a dit qu'il peut voir le cœur d'un homme de sa forme extérieure.

Des arts martiaux pratiquants éteints sont apparus lors de la compétition

M. Li Youmin, né et élevé aux États-Unis, a remporté le prix d'excellence pour la catégorie Armes - hommes avec sa présentation de l’épée de Xuanmen de l'école de Wudang. Pourtant, M. Li a présenté les caractéristiques de L’Épée de Xuanmen à l'auditoire.

M. Li Youmin a déclaré avoir vu de nombreux arts martiaux chinois presque disparus lors de la compétition. Il a ajouté que certains artistes martiaux sont si hautement avancés qu'il ne pouvait voir de telles avancées d'arts martiaux que dans les vieux films d'arts martiaux. «Je suis heureux que NTDTV offre à chacun la possibilité de présenter leurs arts martiaux. C'est une occasion non seulement de promouvoir mais de faire revivre l'essence des arts martiaux chinois.»

La compétition différencie les arts martiaux traditionnels et modernes

Mme Zhao Yun de Boston, Massachusetts, est en première année universitaire. Elle a remporté la médaille d'argent pour la catégorie Armes – femme avec sa présentation féroce du Glaive Hongjia Shaolin Pigua. Elle a commencé à pratiquer les arts martiaux à l'âge de 11 ans. Elle a été sous la tutelle de Kevin Chan et Gu Jia Qiang. Elle a participé à plusieurs compétitions d'arts martiaux et a remporté plus de 40 médailles d'or.

«Beaucoup d'arts martiaux traditionnels ont été perdus en Chine et ne peuvent être trouvés qu’en dehors de Chine. En tant que Chinoise, j'ai la responsabilité de véhiculer et de promouvoir la culture traditionnelle chinoise», a déclaré Mme Zhao. Elle a ajouté qu'elle a réalisé la différence entre les arts martiaux traditionnels et modernes lors de la compétition. Elle a réalisé que certains de ses mouvements sont modernes et a décidé de les corriger. «Quand je serai à la maison, je demanderai à mon maître d'arts martiaux de m'aider à vérifier chaque mouvement et d'épurer tous les mouvements modernes.»

Les spectateurs font l'éloge des arts martiaux traditionnels

M. Zhu Ming, originaire du nord de la Chine, a fait remarquer que la culture traditionnelle chinoise est rare en Chine. Il a beaucoup appris sur les arts martiaux chinois lors de la compétition, comme les origines et les caractéristiques des principes des différents poings. Il a estimé que c’est une rare occasion qui est offerte d'en apprendre un peu plus sur les racines de la culture traditionnelle chinoise.
Après avoir vu la publicité en ligne, Peter Chang et son ami ont fait tout le chemin de Philadelphie pour venir voir la compétition. Le grand-père et le père de Pierre ont pratiqué les arts martiaux chinois et il a aussi pratiqué les arts martiaux chinois pendant 33 ans. Il a aimé la compétition et a affirmé que c’est la meilleure compétition d'arts martiaux, qu’il n'a jamais vu. «C'est une compétition très intéressante, différente de tout ce que j’ai déjà vu.»

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise disponible à:
http://clearwisdom.net/html/articles/2011/10/22/128920.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.