Mme Wang Chunxiang torturée à mort dans la prison pour femmes de la province du Liaoning

Nom : Wang Chunxiang (王春香)
Genre : Féminin
Âge : 55 ans
Adresse : District de Zhenxing, ville de Dandong
Profession : Retraitée de la Division des ponts et chaussées de la ville de Dandong
Date de la dernière arrestation : 31 octobre 2006
Dernier lieu de détention : La prison pour femmes de la province de Liaoning (辽宁省女子监狱)
Agglomération : Dandong
Province : Liaoning
Persécution endurée :Condamnation illégale, passages à tabac, emprisonnement, fouille du domicile, détention
Principaux persécuteurs : 25 septembre 2011


Mme Wang Chunxiang, pratiquante de Falun Gong de la ville de Dandong a été condamnée à huit ans de prison en 2006, et incarcérée dans la première salle du neuvième quartier de la prison pour femmes de la province du Liaoning. Elle est morte en prison le 25 septembre 2011.

Mme Wang Chunxiang


Les autorités de prison ont refusé d'indiquer la cause du décès

Wu, un chef de division, a appelé la famille de Mme Wang à environ minuit le 25 septembre 2011, disant : " Wang Chunxiang a eu une crise cardiaque. Elle est actuellement en soins d'urgence . " Une demi-heure plus tard, Wu a appelé à nouveau : " l'effort pour ramener Wang Chunxiang à la vie a été vain. Elle est morte."

Le mari de Mme Wang et d'autres membres de la famille ont pris un autobus et sont arrivés dans la ville de Shenyang le lendemain matin. Wu leur a dit : "hier avant le déjeuner, Wang Chunxiang a dit qu'elle ne se sentait pas bien. Elle est allée au lit, mais ses lèvres se sont mises à trembler et elle ne pouvait plus parler. Nous l'avons envoyée à la clinique du district de la prison pour un traitement médical, et plus tard à l'hôpital de la prison. " Le mari de Mme Wang a demandé :" vous l'avez transférée de la prison à la clinique du district de la prison, puis de la clinique à l'hôpital de la prison. Cela a du prendre beaucoup de temps. Cependant, vous m'avez appelé deux fois en une demi-heure. Auriez-vous pu faire tout cela en une demi-heure ? " Wu a dit : " des choses spécifiques sont faites spécifiquement. " Le mari de Mme Wang a encore demandé: "avez-vous ses fiches de l'hôpital ? " Wu a dit": "oui. " Mais il n'a pas pu les produire. Le mari de Mme Wang a demandé les vêtements et les lettres de Mme Wang, et Wu a dit qu'il n'y avait rien. En fin de compte, Wu a délivré un certificat de décès sur les demandes répétées de la famille de Mme Wang.

La famille de Mme Wang a vu son corps émacié à la maison funèbre. Il n'y avait aucune contusion externe. Peu de temps après, les gardiens de prison ont demandé à la famille de Mme Wang de signer le formulaire de consentement pour l'incinérer. Ils ont signé le formulaire à environ 20 heures ce soir-là. Le jour suivant, ils ont ramené chez eux l'urne des cendres de Mme Wang.


Torturée en prison
.
En hiver 2007, un gardien de prison a donné l'ordre aux détenus Wang Xiulan et He Yijie de battre Mme Wang à la tête avec les semelles de leurs bottes et de lui donner des coups de pied dans ses parties génitales parce qu'elle ne voulait pas abandonner sa croyance en Vérité-Compassion-Patience. Elle a également été enfermée dans un entrepôt glacial où elle a encore été torturée. Ses maladies telles que du diabète et de l'hypertension ont récidivé et elle n'a jamais récupéré.

Lors d' une visite, Mme Wang a dit à sa famille que les gardes ne lui donnaient pas d'eau quand elle était forcée d'aller à l'atelier. Le raisonnement des gardes était que si de l'eau était donnée, elle devrait utiliser les toilettes, et deux détenues devraient aller avec elle la surveiller. Cela retarderait leur travail et elles ne pourraient pas finir à l'heure. La soeur de Mme Wang lui a par le passé rendu visite et a vu qu'une de ses paupières était verte et bleue. La soeur a interrogé une gardienne qui a dit que Mme Wang s'était cognée l'oeil sur quelque chose.


Arrestation et condamnation illégales

Mme Wang a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1996. Elle a suivi les principes de Vérité-Compassion-Patience du Falun Gong et est devenue une meilleure personne. Elle était hautement considérée par ses parents et ses collègues.

Le 31 octobre 2006, elle a été suivie par des policiers en civil lorsqu'elle est sortie. Quand elle est retournée chez elle et qu'elle a ouvert sa porte ils l'ont arrêtée et ont fouillé sa maison. La police a confisqué un ordinateur, une imprimante, des livres de Dafa. et d'autres effets personnels. Selon un témoin oculaire, ils ont rempli la moitié d'une voiture d'articles confisqués. Selon un voisin, plus tard la police a fouillé la maison de Mme Wang une deuxième fois. Mme Wang et sa famille a estimé qu'environ 2.000 yuans d'espèces avaient été volés.

Mme Wang a été emmenée au centre de détention de Dandong. Sa famille est allée lui rendre visite et elle leur a dit que le garde lui avait donné un coup de pied dans le bas de son dos et qu'elle avait encore mal. Le garde Wang Jing lui a giflé le visage et l'a menottée pendant une nuit.

Plus tard Mme Wang a été condamnée à huit ans de prison par le tribunal de district de Zhenxing. La première fois qu'elle a été envoyée à la prison pour femmes de la province de Liaoning, les autorités de prison ont refusé de l'admettre parce qu'un examen physique a révélé des problèmes de coeur, d'hypertension, et d'autres maladies.

Plus tard, les gardes du centre de détention ont renvoyé Mme Wang en prison. Les gardes ne lui ont pas demandé d'apporter ses affaires personnelles. Ils n'ont pas informé sa famille, non plus. L'après-midi, sa famille a reçu un appel téléphonique de la prison, demandant le rapport médical de Mme Wang. La famille est allée au centre de détention de Dandong plusieurs fois et a demandé au garde Wang Jing le rapport médical, mais en vain.

Mme Wang a dit plus tard à sa famille qu'elle avait fini en prison parce qu'elle avait été trompée par le garde Wang Jing. En 2010, la famille de Mme Wang est passée par toutes les procédures pour faire libérer Mme Wang sous liberté conditionnelle médicale et leur demande a été approuvée. On a diagnostiqué à Mme Wang des problèmes de coeur, d'hypertension, et des problèmes de cerveau et de rein. Cependant, les autorités carcérales ont refusé de la libérer parce qu'elle ne voulait pas maudire le Falun Gong.


Version chinoise disponible à:
http://minghui.ca/mh/articles/2011/10/10/王春香在辽宁女子监狱被迫害致死(图)-247691.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.