France - Les pratiquants de Falun Gong dénoncent les crimes du Parti communiste chinois à une activité des droits de l’homme à Paris

Le 10 octobre, journée marquant 30 ans de l’abolition de la peine de mort, l’Association Ensemble contre la peine de mort (ECPM) avec la Coalition mondiale contre la peine de mort, et des organisations majeures des Droits de l’homme dont Amnesty International (AIF) et l’Association chrétienne contre la torture (ACAT), ont organisé sur le Parvis de l’Hôtel de ville de Paris le Village de l’abolition.

Les organisateurs avaient invité l’Association Falun Gong France et la Coalition mondiale d’investigation sur la persécution du Falun Gong, leur offrant cette précieuse opportunité de dénoncer davantage les prélèvements d’organes, sanctionnés par le Parti communiste chinois, et perpétrés sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant.

Le Président de l’Association Falun Gong France a soumis à cette occasion des documents pertinents sur ces crimes à Monsieur Bertrand Delanoé, Maire de Paris, qui a inauguré le village de l’abolition. Il a rappelé qu’il y a eu et continue d’y avoir aujourd'hui des prélèvements d'organes à grande échelle sur des pratiquants de Falun Gong non consentants. Leurs organes vitaux, cœur, reins, foie et cornées étant prélevés de leur vivant sans leur consentement et vendus à prix très élevés, parfois à des étrangers qui devraient attendre très longtemps des donneurs volontaires dans leur pays d’origine.

L’échelle et l’inhumanité de tels crimes sans précédent ont été dénoncés pour la première fois en 2006 par deux personnalités canadiennes, David Kilgour, ancien secrétaire d’Etat et David Matas avocat des droits de l’homme de réputation mondiale, dans un rapport d’enquête intitulé " Bloody Harvest ", (Prélèvements meurtriers).

Le 16 septembre l’année dernière, la député Valérie Boyer adjointe au Maire de Marseille et Secrétaire nationale UMP chargée des questions de Santé a soumis une proposition de loi cosignée par 58 députés, visant à renforcer le système de surveillance et de traçabilité des transplantations, à l’image de ce qui a été fait avec succès au Canada en 2008


Les pratiquants de Falun Gong ont informé les gens de la persécution brutale à laquelle font face les pratiquants de Falun Gong en Chine

Tout au long de cette journée, des pratiquants de Falun Gong ont informé des gens de tous milieux de la persécution cruelle, initiée en 1999 par le Parti communiste chinois, à laquelle sont soumis depuis 1999 en Chine, les pratiquants de la pratique méditative Falun Gong. Il convient ici de rappeler qu'au coeur du Falun Gong, une combinaison d'exercices et d'un mode de vie moral, se trouvent les valeurs de Vérité-Bienveillance et Tolérance, et que ce sont elles qui servent de guide dans la vie quotidienne et la pratique.

Apprenant les faits, les gens ont largement condamné la cruauté du régime chinois à l’encontre du Falun Gong et signé la pétition pour aider à y mettre fin.


http://www.yuanming.net/articles/201110/104755.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.