La police extorque de l’argent aux familles de pratiquants

L’ancien chef de la police de la Commune de Baoshan dans l’agglomération de Fengcheng, Province du Liaoning, Chen Lixen, a extorqué approximativement 57 000 yuans à 16 familles de pratiquants de Falun Gong en 1999. Il avait promis de rendre dans les trois mois l’argent supposé n’être qu’une caution. Douze ans ont passé, et après d’innombrables requêtes pour que l’argent soit rendu comme promis, il n’a rien fait. Les familles ont déposé des plaintes contre le Département de Police de Fengcheng le 29 juillet 2011.

Le père de la pratiquante Mme Huang Ge était l’un de ceux qui ont déposé plainte. Deux fonctionnaires de police du Bureau de la Sécurité Publique ont refusé de saisir la plainte et lui ont dit qu’il devrait en parler au poste de police de sa localité. M. Huang leur a expliqué que les fonctionnaires de police de sa localité n’avaient rien fait à ce sujet. Il a dit : « Puisqu’ils sont vos subalternes, vous avez l’obligation de vous occuper de cette affaire». Ils ont donc accepté à contre cœur de saisir la plainte. Quand un fonctionnaire du Bureau de la Sécurité Publique a appelé Zhai Shuzhen, le chef du poste de Police de la Commune de Baoshan, celui-ci a promis d’y jeter un œil.

Après plus de deux semaines d’attente, la mère de Mme Huang Ge s’est rendue au poste de police. Zhai Shuzhen, l’a informée agressivement, que par ordre du Comité Légal et Politique de Fengcheng, elle recevrait sa caution en retour, si sa fille acceptait d’être placée en détention. Que celle-ci devrait également promettre de ne plus jamais faire appel en faveur du Falun Gong ou distribuer des documents du Falun Gong. Il a été demandé à la mère de Mme Huang Ge de proférer des grossièretés sur le Falun Dafa et Maître Li. Mme Huang a refusé et fâchée a dit : "Ma fille se conforme aux principes d’Authenticité-Compassion-Tolérance. Comment pouvez vous la priver de sa liberté? Nous irons faire appel auprès de plus hautes instances si vous ne nous rendez pas la caution ». Zhai Shuzhen a répondu : « Je n’ai pas peur, même si vous allez faire appel à Pékin. "

Avant cet incident, Zhai Shuzhen a utilisé le pseudonyme de Zhai Liansheng pour harceler à plusieurs reprises la pratiquante Wang Shuzhen. Zhai Liansheng est en fait le nom d’un fonctionnaire du Bureau des Permis de Résidence.

Personnes impliquées dans cette persécution :

Chen Lixin, travaillant maintenant au Poste de Police de la Commune de Tong Yuanbao: +86-13941524995 (portable)
Zhai Shuzhen, chef du Poste de Police de la Commune de Baoshan: +86-13941502210 (portable)
Sun Xiaobin, du Comité Légal et Politique: +86-15041504827 (portable)


Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2011/8/25/警察勒索钱财多年不还-受害人愤然上诉-245855.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.