France- Activités autour des cent millions de démissionnaires du Parti communiste chinois, dans les quartiers chinois de Paris

En 2004, le journal The Epoch Times version chinoise publiait un pamphlet intitulé Neuf commentaires sur le parti chinois et dont le préambule énonçait : "D’après le livre Expliquer les caractères simples et analyser les caractères compliqués (Shuowen Jiezi), écrit par Xu Shen en 147 sous la dynastie Han de l’Est, l’écriture du caractère traditionnel chinois Dang signifiant « parti » ou « gang » consiste en deux radicaux qui correspondent respectivement à « promouvoir » ou « préconiser » et « obscur » ou « noir ». Si les deux radicaux sont mis ensemble les caractères signifient « promouvoir l’obscurité ». « Parti » ou « membre du parti » (qui peut être également interprété comme « gang » ou « membre d’un gang ») a un sens péjoratif. Confucius a dit : « Un homme noble est fier mais non agressif, sociable mais non partisan »...

La publication des Neuf commentaires a fait surgir en Chine un vaste mouvement citoyen de démissions du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations affiliées. Au 7 août 2011, le nombre total des démissions avait atteint plus de 100 millions.


Un rassemblement et un défilé ont été organisés dans les quartiers chinois de Paris hier, samedi 20 août, afin de célébrer les 100 millions de chinois ayant quitté le Parti communiste chinois et ses organisations affiliées.

L’ensemble Tian Guo Marching Band, constitué de pratiquants de Falun Gong, chinois et occidentaux, venus de différents pays d’Europe conduisait le défilé. On pouvait lire sur les nombreuses banderoles " Bravo aux Cent millions de Chinois démissionnaires du PCC", "Le monde a besoin d’Authenticité-Compassion-Tolérance ", "Le régime chinois méprise les vies humaines ", "Arrêt immédiat de la persécution du Falun Gong", "Le ciel ne laissera pas la cruauté du PCC continuer ", et également des messages comme "Condoléances aux victimes de la catastrophe ferroviaire de Wenzhou" ...

Le responsable du 'Centre français d'aide pour quitter le Parti', le représentant d'une association de droits de l'homme européenne, des dissidents chinois vivant à Paris dont un ancien leader étudiant de Tianamnen ayant quitté la Chine avec plusieurs balles dans une jambe suite aux tirs du gouvernement, le président de l'Association Falun Dafa France, et l'ensemble Tian Guo Marching Bang, ont soutenu et participé à la manifestation.

Les intervenants ont rappelé l'histoire de tueries du Parti communiste chinois (PCC) et la dernière de ses campagnes pour éradiquer le Falun Gong et ses valeurs d'Authenticité-Bonté-Tolérance - dont les pratiquants se comptaient en 1999 par dizaines de millions en Chine - en violant systématiquement les lois chinoises . Soulignant l’impact de telles actions sur la dégradation morale de la Chine d’aujourd’hui, les différents discours ont aussi mis en lumière comment le mouvement Tuidang, plutôt qu’un mouvement politique est un réveil moral et présente aussi une vision d'une autre Chine, une Chine ancrée dans les traditions chinoises authentiques, plutôt que les théories de Marx et Lénine.


Une députée envoie un message de soutien

Françoise Hostalier, ancienne ministre et actuellement député a envoyé une lettre pour exprimer son soutien.

"Je note avec beaucoup d’intérêt l’évolution des mentalités et des comportements en Chine avec cette nouvelle incroyable des démissions du Parti communiste chinois. Il ne fait aucun doute que des actions comme la vôtre sont un apport indispensable à la prise de conscience et à cette évolution des mentalités de beaucoup de Chinois qui se sentent confortés par le fait de savoir qu’ils ne sont plus isolés dans leur quête de liberté et de démocratie. Bravo à vous ! Je ne pourrai pas être à Paris ce week-end mais je suis de tout cœur avec vous."


Attention et sympathie du public

Parti du quartier chinois de Belleville, le défilé est arrivé deux heures plus tard sur la place de l’hôtel de ville où l’ensemble Tian Guo a donné une prestation. L'orchestre et le défilé ont attiré beaucoup d'attentions et de commentaires de sympathie.

Un psychologue, qui se promenait à vélo à Belleville et s'est arrêté pour s'informer, a dit qu'il soutenait sans réserve l'activité et allait publier sans retard l'information sur son blog ; comme beaucoup d'autres personnes, il a mentionné l'aspect moral de tels évènements et fait référence aux printemps arabes et aux Indignés, soulignant la situation particulièrement difficile de la population chinoise et la peur du régime chinois. Après une longue discussion, il a réenfourché son vélo en disant qu'il allait directement place de l'Hôtel de ville pour suivre la manifestation.


Provocateurs pro-communistes, des acteurs qui n'y croient plus !

Au coin du métro Belleville, deux provocateurs pro-communistes , les mêmes présents à chacune des activités des années précédentes, ont essayé de créer un peu de désordre et de susciter des réactions, mais cette fois-ci l'atmosphère est restée bon-enfant, comme si eux-mêmes avaient cessé d'y croire et continuaient à s'époumoner, en marionnettes agies par les derniers soubresauts d'un mécanisme cassé.

L’après-midi , l’activité s’est poursuivie dans le quartier chinois du treizième arrondissement.


Pour plus d’informations sur le mouvement Tuidang (quitter le Parti) :
http://fr.clearharmony.net/articles/201108/57467.html
http://fr.clearharmony.net/articles/201108/57411.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.