Le directeur d’un Bureau 610 d’une municipalité du canton de Hebei apprend la vérité derrière la persécution de Falun Gong et quitte le PCC

Le directeur du Bureau 610 d’une municipalité dans la province de Hebei fait aussi du travail administratif pour le Parti communiste chinois (PCC). Il a rencontré à plusieurs reprises les pratiquants de Falun Gong de sa ville après son transfert. À deux occasions, le département du niveau du canton de la division de la sécurité intérieure et le Bureau 610 du canton ont voulu que le Bureau 610 de la municipalité aide à l’arrestation des pratiquants de Falun Gong. Des membres au niveau du canton et lui se sont rendus au domicile d’un pratiquant de Falun Gong. Ils ont arrêté le pratiquant et l’ont enfermé dans une prison cantonale. C’était sa première opportunité de rencontrer un pratiquant en personne et de découvrir la vérité derrière la persécution.

Ce pratiquant lui a clarifié les faits à propos du Falun Gong, lui a dit que les pratiquants sont de bonnes personnes qui vivent en accord avec le principe Authenticité-Bonté-Tolérance, et la grande efficacité de la pratique dans l’amélioration de la santé, ce qui est bénéfique pour la société. Après avoir entendu cela, il a déclaré : " Je vous crois, mais ce travail est mon seul moyen de vivre et je n’ai pas d’autre alternative."

D’autres pratiquants l’ont cherché après avoir appris que leur compagnon avait été arrêté, et plus tard, lui ont expliqué les faits au sujet de Falun Gong et de la persécution par le PCC. Ils l’ont averti que s’il persécutait ceux qui croient en Authenticité-Bonté-Tolérance, il serait probablement confronté à de grands malheurs. Ils lui ont donné des exemples concrets du principe selon lequel le bien est récompensé et le mal puni par le ciel. Il a vu leur sincérité et leur sincère sollicitude envers lui. Ils lui ont aussi expliqué comment il pouvait protéger les pratiquants de Falun Gong, en étant à son poste. Lorsque les instances supérieures lui ont ordonné de "transformer " le pratiquant qui avait été arrêté, il ne l’a pas fait et à la place a rempli un formulaire de rapport qu’il a remis et a achevé son travail de façon purement formelle.

Une fois, un ancien fonctionnaire qui ne comprenait pas la vérité à propos du Falun Gong, a déclaré lors d’une réunion du PCC que les pratiquants distribuaient imprimés et CD, et qu’ils devraient mener une enquête. Ce directeur a jeté un regard en coin à l’intervenant et ce dernier a immédiatement cessé de parler. Puis les fonctionnaires ont demandé au directeur de mener l’enquête. Après cela, il a averti les pratiquants : "Ne distribuez rien dehors. Quelqu’un vous a dénoncés. " Plus tard, les pratiquants ont discuté avec lui plus en profondeur concernant la persécution et l’importance de faire la chose juste en dépit de l’intimidation du PCC. Il leur a confié ses réflexions intimes : Je connais mieux le PCC que vous. Je connais ses ‘mensonges et ses luttes’. Ce que vous dîtes est vrai. Je demanderai à changer d’emploi. Chacun sait que le PCC n’est pas bon. Les pratiquants de Falun Gong disent aux gens de démissionner du PCC et de ses organisations affiliées dans le but de protéger leur sécurité. S’il vous plait, donnez nous à ma famille et à moi un pseudonyme pour démissionner.

Plus tard, les pratiquants de Falun Gong lui ont donné des copies de Zhuan Falun, les Neuf commentaires sur le Parti communiste, des brochures et des vidéos sur le Falun Gong et la persécution. Il a déclaré : « Je veux vraiment les lire et les regarder. Une fois transféré, j’apprendrais Falun Dafa ! »


Version chinoise disponible à:
http://www.minghui.org/mh/articles/2011/8/6/河北某乡镇主管610的人员的觉醒-244989.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.