Italie : Anecdotes lors des célébrations de la Fête de Printemps à Milan

Le 2 février 2003, sur la Place de Duomo à Milan, quelques associations chinoises ont donné un spectacle traditionnel de danses du dragon et du lion. Beaucoup de chinois sont venus regarder le spectacle. Les pratiquants de Milan et ceux des villes voisines ont saisi cette occasion pour clarifier la vérité sur la persécution brutale menée par le régime de Jiang contre les pratiquants de Falun Gong en Chine. En juste quelques heures, les pratiquants ont vécu beaucoup d'histoires émouvantes. Voici quelques-unes d'entre elles:

1. Un jeune homme a dit aux pratiquants que sa mère pratiquait le Falun Gong en Chine. Il a dit : « Tout est autorisé en Chine, excepté la croyance en Vérité-Compassion-Patience.» Il a dit qu’il admirait les pratiquants de Falun Gong en dehors de la Chine qui se montraient déterminés dans leurs appels pacifiques contre la persécution et qui y résistaient sans relâche en distribuant des tracts depuis plus de trois années. Bien qu'ils ne puissent plus retourner en Chine à cause de leur conviction, ils n’abandonneraient jamais la pratique. Le jeune homme a discuté longuement avec les pratiquants et a pris les documents révélant la persécution en Chine. Il a dit qu'il les lirait attentivement.

2. Une personne qui avait déjà appris la vérité au sujet du Falun Gong a dit : «Les pratiquants de Falun Gong sont grandioses. Malgré le froid d'hiver, ils distribuent toujours les documents révélant la vérité (de la persécution en Chine). Le Falun Gong ne sera jamais vaincu parce que c’est impossible de changer la vraie croyance.»

3. Une dame qui avait lu les livres de Falun Dafa et pratique les exercices toute seule à la maison, et qui dit également à ceux autour d'elle que Falun Dafa est bon, est venue aussi voir le spectacle. Comme elle a vu que les gens tenaient des tracts de Falun Gong, elle s’est dite qu’elle pourrait sûrement trouver des pratiquants ici. Comme si elle avait été guidée pour rejoindre ses camarades de pratique.

4. Un monsieur d'un certain âge a révélé aux pratiquants qu’une fois dans un lieu touristique, il avait vu un touriste chinois en train d’insulter et de pousser un pratiquant de Falun Gong qui s’était pourtant montré très calme et ne rendait pas la pareille en retour. Ce monsieur d'un certain âge s'est fâché contre ce touriste chinois et l’a poussé en lui disant : «Un fonctionnaire qui ne se comporte pas comme un fonctionnaire, tyrannise certainement en Chine. Même maintenant dans un pays étranger, vous essayez encore d’ écraser les autres. Cette personne est assez aimable pour vous offrir ces documents. Si vous ne voulez pas les prendre, vous pouvez refuser. Pourquoi la grondez et la frappez -vous? » Ce monsieur d'un certain âge s’est inquiété pour la sécurité de ce pratiquant et nous a dit de prendre soin de nous.

5. Après le spectacle, quelques chinois sont restées sur la place. Un des pratiquants ayant vu cinq ou six chinois en train de discuter s’est avancé vers eux et leur a donné quelques tracts. En voyant le pratiquant avec les documents, l’un d'eux s’est précipité sur lui et lui a dit ardemment : « Donnez-moi un VCD, s’il vous plaît. C’est ce que je cherchais! Le Falun Gong est très bon! » Les chinois ont tous écouté le pratiquant attentivement et ont posé des questions. Quand le pratiquant leur a demandé pourquoi ils étaient restés là alors que le spectacle était déjà terminé, l’un d'eux lui a répondu : « Nous attendons le moment de pouvoir discuter avec vous? »

6. Deux pratiquants, ayant vu qu’une vingtaine de jeunes chinois étaient en train de discuter ensemble, se sont approchés d’eux pour leur parler de la persécution du Falun Gong. Pendant que les jeunes écoutaient parler du Falun Gong, plusieurs d'entre eux ont prononcé des expressions calomnieuses qu'ils avaient apprises de la télévision chinoise pour rigoler. Puis ils s’en sont allés. Ceux qui restaient ont posé quelques questions. Les deux pratiquants ont continué à leur révéler la vérité au sujet de la persécution menée par le régime de Jiang en Chine. Progressivement, de plus en plus gens se sont réunis autour d’eux. A la fin, plus de dix personnes ont formé un demi-cercle autour des pratiquants. Outre la vérité sur le Falun Gong, les pratiquants leur ont également raconté l'histoire de Liu Bowen de la province de Zhejiang [une ancienne histoire chinoise] et parlé de la chanson de Crêpe aux Sésames (les jeunes étaient de Zhejiang). Finalement, les jeunes ont eux-même tiré la conclusion suivante : Liu Bowen a été assassiné par l’empereur Zhu Yuanzhang (empereur fondateur de la dynastie des Ming), c’est parce que ce dernier s’est senti menacé par les grands accomplissements faits par Liu. L'histoire a indirectement expliqué pourquoi Jiang avait si peur du Falun Gong. Ces jeunes hommes étaient tellement intéressés par cette histoire qu'ils voulaient en écouter une autre lors de la prochaine rencontre avec les pratiquants. Avant de partir, les pratiquants leur ont offert un Video-CD et leur ont dit que c’est eux-même qui l’avaient copié en utilisant leur propre argent économisé. Un jeune homme qui se moquait au début a dit sérieusement : « Je vais le garder précieusement et je l'étudierai.»

L’impression globale qu’ont eu les pratiquants est que les chinois maintenant sont bien différents d’auparavant. Même ceux qui n'ont pas voulu prendre les documents étaient disposés à nous écouter. Aucun d'eux ne s'est mal comporté. Les pratiquants se sont rendus compte que les choses ont changé et que les gens ne sont plus comme avant, si pris dans les mensonges et la calomnie.


Version chinoise disponible à
http://www.yuanming.net/articles/200302/17108.html

Traduit de l’anglais
http://www.clearharmony.net/articles/200302/10204.html

Édité: Lundi, le 10 février 2003

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.