Le prince de Ligne: "Magnifique et tout à fait en phase avec l’histoire!"

02-04-2011


Michel de Ligne, prince héritier de la Maison de Ligne. (New Tang Dynasty)

BRUXELLES, Belgique – La ville de Bruxelles qui participe à la vie de l’Union européenne en étant son haut lieu administratif, a permis hier soir à la culture plus que millénaire chinoise de s’exprimer à travers le spectacle Shen Yun donné au Théâtre National.


En effet Shen Yun Performing Arts Company a dévoilé ce jeudi 31 mars sa troisième représentation. La compagnie basée à New-York et composée d’artistes d’origine chinoise s’est donnée comme mission de montrer aux spectateurs du monde entier les cinq mille ans de la culture ancestrale chinoise. Ainsi avec la danse classique chinoise, le chant et la musique jouée par un orchestre symphonique, Shen Yun Performing Arts nous permet de participer à un voyage à travers le temps qui part des principes fondateurs de la Chine traditionnelle et nous mène à la Chine d’aujourd’hui.

Un des plus hauts représentants de l’aristocratie belge, Michel de Ligne, prince de Ligne et du Saint-Empire, prince d'Amblise, prince d'Épinoy et Grand d'Espagne, était parmi les spectateurs présents à cette représentation. Le prince, un acteur du monde économique, a aussi été pilote d’hélicoptère et comme il le précise: «J'ai beaucoup volé mais malheureusement pas encore en Chine. C’est une chose qui me manque parce que je voudrais découvrir la Chine par les airs». Ce sentiment est renforcé par le fait d’avoir assisté à la représentation.

Le voyage fait par les spectateurs à travers une représentation « tout à fait extraordinaire et respirant l’âme chinoise » est selon Michel de Ligne «magnifique et tout à fait en phase avec l’histoire.» Pour l’héritier de la Maison de Ligne et de ses neuf siècles d’histoire, Shen Yun a aussi été un voyage vers l’émotion. Venu en couple, il exprime par ces mots les sentiments provoqués par ce spectacle: «C’est très simple, nous avons tous les deux pleuré à un moment donné».

Au-delà de tout il a été marqué par l’interprétation des artistes: «Extraordinaire, quelque chose de mystérieux tout en étant fort bien interprété, avec une précision dans le mouvement et dans les expressions corporelles», explique-t-il quand il aborde la prestation artistique. «C’est parfaitement en coordination et c’est très impressionnant; cela nous a marqué», précise-t-il.

Le spectacle a donc été pour lui une découverte et une belle expérience: «L’ensemble du spectacle m’a touché mais la chorégraphie, la très impressionnante chorégraphie me touche particulièrement et j’apprécie énormément». « Je trouve que ce qui est montré ce soir est d’une grande qualité et la recherche dans la chorégraphie est à mon avis typiquement chinoise », a-t-il ajouté.

Le lien que la Chine ancestrale entretient avec le divin est traduit dans plusieurs scènes dont le prince de Ligne a particulièrement perçu la profondeur: «On le voit clairement, c’est très bien indiqué, c’est aussi suggéré, c’est présenté d’une manière très fine, très réelle», dit-il en abordant cet aspect spirituel dans lequel la Chine puise la source de sa sagesse.

«Je crois que ce message est relatif à ce que chacun voit et ressent. Mais c’est un message de beauté, de paix», ajoute-t-il pour conclure.

Écrit par Edwige Ansha, La Grande Époque
Propos recueillis par NTD

Shen Yun Performing Arts se produit jusqu'au 3 avril au Théâtre National de Bruxelles, à Londres du 5 au 10 avril, puis à Lausanne les 16 et 17 avril.

Pour en savoir plus: http://fr.shenyunperformingarts.org


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.