Avoir des pensées appropriées

Nous cultivons vers la divinité et avons tous nos propres êtres sensibles. Si l’on considère notre niveau de xinxing actuel, nous n’avons pas encore atteint ce degré de divinité.

J’ai un ami non-pratiquant, qui est aussi mon patron. Un jour, il s’est adressé à moi de façon très inamicale. Bien que sur le moment je ne me sois pas disputé avec lui, à mon retour chez moi, je me suis plaint auprès de mon épouse : « Il réussit aujourd'hui et il est devenu fonctionnaire. C’est pourquoi il me regarde de haut. Je ne pense pas qu’il sera toujours aussi chanceux. » Il s’agissait d’un commentaire très anodin ; cependant, plus tard, mon patron et les membres de sa famille ont souffert d’une maladie très grave et perdu beaucoup d’argent en dépenses médicales. Suite à l’incident, j’ai appris que chaque pensée des pratiquants a l’energie. Si notre xinxing n’atteint pas le critère, nous pourrons causer des conséquences imprévues à nos futurs êtres sensibles. (Plus tard, j’ai persuadé mon patron de quitter le Parti communiste chinois et ses organisations affiliées.)

Après tant d’années de ‘cultivation’, j’ai de nombreuses fois, échoué à être tolérant, manquant ainsi le test. C'est là la manifestation de manquer de bienveillance et de compassion, ne pas pouvoir s’entendre avec les autres, qu’ils soient pratiquants ou non, et l’échec à me positionner moi-même correctement.

Maître nous a enseigné :

" on doit toujours garder un cœur de compassion, un état d’esprit serein et paisible. Quand vous rencontrerez tout à coup un problème, vous pourrez le régler correctement. Généralement, si vous avez toujours le cœur plein de bonté et de compassion, lorsqu’une difficulté surgit brusquement, vous aurez de la marge pour l’amortir et y réfléchir. Si votre esprit est toujours prêt à être en désaccord avec les autres et à lutter pour ceci ou cela, je vous le dis, vous allez vous prendre de bec avec les autres à chaque problème, c’est garanti." (Zhuan Falun)

Il est vrai que nous traiterons les non pratiquants de façon plus tolérante sans la mentalité de compétition. J’ai compris que tout ce à quoi nous pensons maintenant doit être bon et positif. Nous devrions utiliser nos pensées droites pour traiter toute chose et tout ce qui arrive. De cette manière, tout autour de nous se développera dans une bonne direction. (« L’apparence nait de l’esprit. »)
.
Dans nos relations avec les compagnons de pratique, c’est la même chose. Même si nous avons bel et bien découvert les failles d’un compagnon de pratique, nous ne devrions pas penser que ce dernier est mauvais. Maître a enseigné que le futur univers englobe parfaitement tout de façon compatissante. Ma compréhension personnelle est que nous devons commencer, dés maintenant, à nous coordonner et nous compléter les uns les autres. Ainsi, lorsque nous voyons les failles d’un compagnon de pratique, nous ne devrions pas en discuter derrière son dos, mais l’aider à renforcer ses pensées droites et rectifier ce qui est incorrect, en partageant avec compassion nos pensées avec lui/elle. Ceci, parce qu’être autorisé à voir les failles des compagnons de pratique, signifie que nous pourrions avoir nous-mêmes des problèmes similaires.

Maître nous a demandé de nous coordonner les uns les autres. N’est-ce pas le besoin du futur univers ?

Ce n’est que ma compréhension personnelle à mon niveau actuel. N'hésitez pas à la commenter et la corriger.


Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2011/2/8/交流--也谈善念-235984.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.