Preuve que "l’auto immolation de la place Tiananmen "a été fabriquée

Récit de la mère de Mme Gao Rongrong
 

L’année dernière, cinq ans après la torture à mort de sa fille bien-aimée, Mme Gao Rongrong, Mme Zhang Sukun est décédée. Je suis un pratiquant de Falun Dafa de Shenyang. Je me rendais régulièrement sur un site de pratique dans un endroit appelé Paradis des enfants à Nanhu, Shenyang, avec Zhang Sukun.

Au début de cette année, le Parti communiste chinois (PCC), voulant continuer à empoisonner la population chinoise, a de nouveau ressorti son sinistre canular vieux de dix ans d’auto-immolation Place Tienanmen. Je me suis alors remémoré l’histoire que Zhang Sukun m’avait racontée de son vivant. Elle disait que la veille du Nouvel An chinois de 2001, elle et son époux, accompagnés de Gao Rongrong, qui venait juste d’être libérée du camp de travaux forcés de Masanjia, sont allés rendre visite à leur fils à Pékin afin de célébrer le Nouvel An chinois. Durant ce temps, Rongrong était encore surveillée.

Lorsqu’ils sont arrivés au domicile de leur fils, le matin du réveillon du Nouvel An chinois, ils étaient tous heureux parce la famille était enfin réunie. Cependant, tôt, le lendemain matin, quelqu’un a frappé à la porte d’entrée. Lorsqu’un membre de la famille a ouvert la porte, l’officier de police, Jin Dayong, responsable de la persécution du Falun Gong dans le district Heping, s’est précipité à l’intérieur, accompagné de deux femmes. Jin Dayong a demandé férocement : "Qui d’autre est ici ? " Puis, il a fouillé chaque piéce. Les parents de Gao Rongrong l’ont fermement rabroué lui disant : "C’est le jour du Nouvel An ! Nous tenons une reunion de famille. Pourquoi nous avez-vous suivis ? Que faites-vous ici à Pékin ? "

Jin Dayong s’est senti un peu embarrassé et s’est assis pour reprendre sa respiration. A la question de pourquoi il avait donné un coup de pied dans la porte, il a expliqué : "Un pratiquant de Falun Gong s’est immolé par le feu. Le maire adjoint de notre agglomération et les maires adjoint d’autres villes étaient présents ces quatre ou cinq derniers jours. On nous a demandé de surveiller les pratiquants de Falun Gong. Nous devons les arrêter à la gare et les ramener." Zhang Sukun a déclaré : "Les pratiquants de Falun Dafa cultivent Authenticité-Compassion-Tolérance. Comment pourraient-ils s’immoler ? "

Quelques jours plus tard, la Télévision Centrale de Chine a diffusé un énorme mensonge. Ils ont montré au monde entier la soi-disant « auto immolation de la Place Tienanmen. » La famille de Gao Rongrong était choquée. Les informations ont rapporté que cela était arrivé soudainement, mais Jin Dayong avait déclaré que les maires étaient au courant du complot, quelques jours plus tôt, et que c’était la raison pour laquelle ils se trouvaient à Pékin. Nous devons poser la question, était-ce vraiment une auto immolation ou la répétition d’une pièce ?

Zhang Sukun a aussi mentionné qu’un rédacteur du Guanming Daily lui a parlé de l’auto immolation fabriquée et qu’il faut trois jours à un journaliste pour obtenir une autorisation d’avoir une caméra vidéo place Tienanmen, cependant la couverture des médias sur l’ « incident » a été immédiate et complète. Ce qu’il a dit était suffisant pour prouver que l’auto immolation était un coup-monté.


Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2011/2/1/高蓉蓉母亲讲述的“天安门自焚”伪案-235584.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.