Falun Dafa à travers le monde : Slovaquie

La Slovaquie est un pays enclavé en Europe centrale. Au cours du cinquième siècle les Slaves s’y sont installés. En 1918, la République de Tchécoslovaquie a été établie après le démantèlement de l’Autriche-Hongrie, et en 1948, le Parti communiste a pris le pouvoir. Une démocratie parlementaire comprenant de multiples partis et un système politique diversifié ont été créés en 1989. La République Slovaque est devenu un état souverainement indépendant en 1993 et est depuis 2004 membre de l’Union Européenne.


Les livres Falun Gong et Zhuan Falun sont publiés en Slovaque

Falun Gong (aussi connu sous le nom de Falun Dafa) a été présenté au public en Chine en mai 1992 et introduit en Slovaquie en juillet 2001. Le 15 janvier 2004, le livre Falun Gong a été publié en Slovaque, à Bratislava, la capitale, et distribué dans les librairies à travers le pays. En mars 2005, Zhuan Falun en Slovaque a été publié. Falun Gong est aujourd’hui pratiqué dans plus de 100 pays et régions dans le monde, bénéficiant physiquement et spirituellement à plus d’une centaine de millions de personnes.Zhuan Falun a été traduit dans plus de vingt langues.

Le 15 janvier 2004, Falun Gong en Slovaque a été publié à Bratislava et distribué dans les librairies de tout le pays

Zhuan Falun en Slovaque a été publié en mars 2005

Les pratiquants de Falun Gong ont largement révélé la persécution partout dans le monde et beaucoup de gens en sont venus à comprendre ce qui se passait. Le christianisme a de profondes racines en Slovaquie. Comme certains chrétiens sont aussi persécutés en Chine, les Slovaques compatissent envers les pratiquants de Falun Gong persécutés pour leur croyance en Authenticité-Compassion-Tolérance. Ayant subi quatre décennies de régime communiste, le peuple de Slovaquie est largement au fait de la nature perverse du Parti communiste.

Après avoir appris les faits, de nombreux media slovaques ont révélé les mensonges et le comportement criminel du PCC, aidant ce faisant à diffuser localement les faits concernant la persécution. Apprenant la véritable situation, des responsables gouvernementaux, des membres du Parlement, et le grand public ont exprimé leur soutien aux pratiquants et condamné la persécution de Falun Gong par le PCC.


Des fonctionnaires du gouvernement et des députés condamnent la persécution

En 2004, les pratiquants ont écrit des lettres aux députés slovaques ainsi qu’aux maires de nombreuses villes, clarifiant les faits au sujet de la persécution de Falun Gong par le PCC. De nombreux maires et représentants locaux ont signé la pétition contre la persécution de Falun Gong. Dans leurs réponses écrites, les députés Albert Sandor et Gabaniova Darina ont déclaré : "Je condamne clairement le traitement brutal et la persécution de Falun Gong par la faction de Jiang. » et « Les droits humains des pratiquants de Falun Gong seront l’objet d’attention. La Slovaquie et de nombreux autres pays démocratiques, groupes et hommes politiques appelleront à la fin de la persécution en Chine. "

Les maires de nombreuses villes ont signé la pétition condamnant la persécution de Falun Gong par le PCC.

Depuis que les atrocités de prélèvements d’organes vitaux sur des pratiquants de Falun Gong encore en vie ont été révélés, les pratiquants de Slovaquie ont écrit des lettres aux maires de chaque agglomération et municipalité. Le 13 avril 2006, dans sa réponse écrite, le maire de SpisskaNovaVes, à l’Est de la Slovaquie a condamné la cruelle torture des pratiquants de Falun Gong par le PCC. Il a déclaré dans sa lettre : " Il n’y a pas si longtemps, nous aussi avons souffert la persécution, l’emprisonnement, la privation de liberté, de dignité humaine, la torture et même l’assassinat sous la domination d’un parti autoritaire. C’est pour ces raisons, qu’ayant lu votre lettre, votre témoignage et la description de la torture brutale des croyants du Falun Gong, je condamne fermement le comportement du PCC et avec les autres activistes des droits de l’homme, appelle les dirigeants du PCC à cesser la torture brutale et l’assassinat de personnes innocentes. "

Jan Volny, le maire de Spisska Nova Ves, dans l’Est de la Slovaquie a condamné les prélèvements criminels d’organes sur des pratiquants de Falun Gong en vie.

Le 20 juillet 2010, des membres du parlement slovaque et le premier ministre adjoint ont rencontré des pratiquants de Falun Gong et écouté les expériences personnelles de ceux ayant souffert la persécution en Chine pour ne pas avoir voulu renoncer à la pratique. Les législateurs ont exprimé leur soutien au Falun Gong et leur opposition à la persécution. Le président du comité des affaires étrangères du parlement a dit que lui-même avait été journaliste et écrirait des articles en soutien au Falun Gong, après leur réunion.

M. Ondrej Dostai, président adjoint de la Commission des droits de l’homme du Parlement, a déclaré que le gouvernement slovaque devrait appeler le gouvernement chinois à cesser la persécution de Falun Gong et à s’assurer que le peuple chinois bénéficie des droits humains. Le vice-premier ministre slovaque en charge des droits de l’homme et des minorités a dit qu’il s’était rendu en Chine en tant que ministre de la culture et exprimé ses protestations contre la persécution de Falun Gong. Il a promis qu’il appellerait le PCC à cesser la persécution de Falun Gong au cours de futurs dialogues bilatéraux avec la Chine et lors du Forum International.


Les principaux media prêtent attention à la persécution du Falun Gong

En octobre 2005, le magazine Slovaque Harmonie a écrit un reportage sur Falun Gong. Il a présenté les principes de Falun Gong, décrit les exercices et l’emblème, a expliqué la rapidité avec laquelle la pratique s’est diffusée dans toute la Chine, et révélé la persécution de Falun Gong lancée par le régime de Jiang Zemin.

Le magazine slovaque Harmonie a publié un reportage sur Falun Gong. .

Le 24 mars 2006, les pratiquants de Falun Gong slovaques ont organisé des activités protestant contre les crimes brutaux sanctionnés par le Parti communiste en Chine, de prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant. TA3 TV, qui couvre toute la Slovaquie et peut aussi être vue à l’extérieur du pays via le satellite, a couvert l’événement et interrogé les pratiquants. Grâce aux reportages de TA3 TV, davantage de slovaques ont été informés sur les crimes brutaux du PCC.

Le 15 juillet 2006, les pratiquants slovaques ont dénoncé les crimes de prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant par le PCC et appelé l’attention du public. Un journaliste TV slovaque a interviewé les pratiquants et son reportage a été diffusé dans tout le pays aux informations du soir.

Le 27 octobre 2007, un journaliste TV slovaque a interviewé des pratiquants et rapporté les faits sur la persécution de Falun Gong par le PCC ainsi que le soutien public pour Falun Gong.

Le 19 juin 2009, lorsque Hu Jintao a visité Bratislava, capitale du pays, les pratiquants ont organisé une Journée d’Information révélant les dix ans de persécution brutale de Falun Gong par le PCC et appelé à la fin de la persécution. Lors de l’événement, des agents secrets du PCC ont tenté d’interférer avec eux par la force, leur stratagème a été largement relayé par les principaux média nationaux.

Les principaux media slovaques ont interviewé les pratiquants après que les agents secrets du PCC aient tenté d’interférer violemment avec la diffusion des faits.


Beaucoup ont signé la pétition de soutien au Falun Gong

Pendant plus de dix ans, les pratiquants de Falun Gong de Slovaquie ont clarifié les faits au gouvernement et aux média en déployant des panneaux et des bannières, distribuant des prospectus et organisant des journées d’informations, des veillées aux chandelles, des démonstrations contre la torture, et des conférences de presse. Après avoir appris la persécution de Falun Gong par le PCC, des citoyens des agglomérations et municipalités, grandes ou petites, ont signé la pétition de soutien au Falun Gong et protesté contre la persécution.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.