Les pratiquants de Falun Gong font entendre leurs voix durant la visite du président chinois au Portugal

Les 6 et 7 novembre, Hu Jingtao, chef du Parti communiste chinois (PCC) a visité le Portugal. Du fait de la pression des autorités communistes chinoises, le gouvernement local n’a pas approuvé la demande de manifestation pacifique des pratiquants de Falun Gong. Mais ceux-ci ont quand même trouvé des opportunités de faire entendre leurs voix aux représentants du gouvernement chinois.

Vers 15H 30 le 6 novembre, le groupe de Hu Jingtao est passé par l’église Jeronimos, où ils sont tombés sur des pratiquants de Falun Gong qui se sont mis à crier « Dissolvez le PCC, Stop à la persécution ! » . Les représentants du gouvernement chinois, qui n’étaient qu’à quelques dizaines de mètres les ont clairement entendus.

Les pratiquants de Falun Gong font entendre leurs voix aux fonctionnaires chinois

Démonstration des exercices devant le Palacio de Necessidade


La police locale n’a pas autorisé les pratiquants à faire les exercices devant le Palacio de Necessidade le 7 novembre. Ils ont alors ( clarifier la vérité à la population chinoise envoyée par l’Ambassade pour interférer avec leurs manifestations.


Version chinoise disponible à http://www.yuanming.net/articles/201011/96765.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les Editeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.