Réflexions suite à la relecture de l'histoire de la cultivation de Milarépa

Le 11 août, le Site Internet Minghui a publié l'E-Book L'histoire de la Cultivation de Milarépa. Je l'ai encore lu récemment pour la troisième fois.


En 1996, j'ai lu ce livre pour la première fois. J'ai été en larmes du début à Ia fin. En voyant la ferme détermination de Milarépa dans sa cultivation dans le Fa de Bouddha, le voir adhérer strictement et mettre à exécution les paroles de son Maître sans aucune hésitation, le voir placer toute sa confiance en son Maître pour résolument "abandonner tous les attachements humains", endurer toutes sortes d'épreuves dans sa cultivation, la magnificence d'atteindre la Plénitude Parfaite, tout cela m'a laissé abasourdi et sous le choc. Après avoir lu le livre, j'ai eu une perspective différente et une compréhension rationnelle de la "cultivation" et de "un humain se cultivant pour devenir un Dieu". Avec une pratique Bouddhiste telle que celle de Milarépa, moi-même en tant que disciple de Dafa devrais chérir le fait d'avoir pu obtenir Dafa en ayant ce corps humain. Devenir un pratiquant de Dafa est une opportunité très rare qu'on ne peut trouver en dix mille ans; par conséquent, nous ne pouvons nous relâcher dans la cultivation. Nous devons placer notre foi en Dafa et pratiquer la cultivation. Ce n'est qu'alors qu'on peut "renaître spirituellement et physiquement".


Je me souviens du bon vieux temps quand nous étudiions le Fa, pratiquions les exercices et faisions connaître Dafa quotidiennement. Quand nous rencontrions des conflits nous regardions à l'intérieur et nous examinions nous-même pour élever notre xinxing (ce qui aidait aussi à poser de solides fondations pour notre cultivation pratique durant la période de la rectification de Fa). Je pouvais sentir la progression de l'élimination des attachements humains un par un et la vraie nature originelle s'élever petit à petit dans la cultivation. Je me souviens encore, lors des partages d'expériences avec mes compagnons de pratique, que je décrivais ma cultivation comme : " À part quand je dors, j'ai le sentiment que je suis en permanence dans un état de purification. Pratiquer de manière authentique la cultivation est vraiment bien."


La deuxième fois que j'ai lu L'histoire de la Cultivation de Milarépa, c'était au début du mois de juillet 1999. Quelques jours après l'Appel du 25 avril, plusieurs personnes sont venues sur le site de pratique. Nous savions que c'étaient des policiers en civil venant collecter des informations et des documents. Nous les avons traités avec une attitude paisible. Nous leur avons enseigné les exercices quand ils voulaient les apprendre, nous leur avons présenté le Falun Gong quand ils le souhaitaient. Je savais que c'était protéger Dafa. En ces jours là, nous sentions que le contexte pour pratiquer la cultivation devenait de plus en plus difficile. En fait, comment un parti athée pourrait il permettre que tant de personnes pratiquent la Loi de Bouddha? J'étais conscient qu'une grande épreuve attendait les pratiquants. Je me suis dit en moi-même que je devais bien faire et être capable de faire face aux défis.


Aujourd'hui, après avoir relu L'histoire de la Cultivation de Milarépa, et jeté un regard en arrière sur mes expériences durant ma cultivation personnelle et la cultivation durant la période de la rectification par la Loi, je voudrais partager deux points auxquels je me suis éveillé. Le premier est "la fermeté dans la pratique de la cultivation." Quelques soient les obstacles ou les tribulations, nous devons "Cultiver fermement Dafa, le cœur inébranlable" ("Voir la Vraie Nature" tiré de Points Essentiels pour un Avancement Assidu II). Nous devons pratiquer Dafa jusqu'à la Plénitude Parfaite, avec une volonté inébranlable. L'autre est de "faire exactement ce que Maître dit ", sans aucune condition, sans le moindre doute. Nous devons absolument faire confiance au Maître et croire en le Fa, sans compromis. Nous devons étudier davantage le Fa, bien étudier le Fa et accomplir ce que le Maître attend de nous.


Telles sont mes pensées après avoir relu L'histoire de la Cultivation de Milarépa. En ce moment, la rectification de Fa progresse rapidement. Nous devons reconnaître que la cultivation est une affaire sérieuse, et réaliser l'urgence d'apporter le salut aux êtres, ainsi que l'énorme responsabilité des disciples de Dafa. Chérissons le temps restant qui nous est accordé, pratiquons authentiquement la cultivation, débarrassons nous de nos notions humaines, assistons Maître dans la rectification par la Loi et faisons encore mieux pour sauver les êtres.


[article initialement publié en septembre 2010]

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.