La mystérieuse petite Pagode de l'Oie sauvage
 

La mystérieuse petite Pagode de l'Oie sauvage


À environ un kilomètre au sud de la ville de Xian se trouve le Temple Jianfu. À l’intérieur il y a une pagode bouddhiste typique avec de multiples assises d’épais avant-toits. On l’appelle la Petite Pagode de l'Oie sauvage. On lui a donné ce nom parce qu’elle se trouve à trois kilomètres de la Grande Pagode de l'Oie sauvage et qu’elle est aussi plus petite en hauteur.


La Petite Pagode de l'Oie sauvage a été construite durant le règne de l’Empereur Tang Jinglong (707-709 A.D). La pagode est haute de 45 mètres et a 15 niveaux. Son plan est un des styles de construction les plus communément vus pendant la dynastie Tang. La légende dit que la pagode fut construite après que le Maître Bouddhiste Yi Jing se fut adressé au trône pour demander des fonds pour la construction d 'une pagode où conserver les écritures bouddhistes ramenées d’Inde.


L’exquise et élégante Petite Pagode de l'Oie sauvage faisait contraste avec la magnifique et solennelle Grande Pagode de l'Oie sauvage. Cette pagode d’épais avant-toits de brique ressemble à un fuseau par la forme, 43,38 mètres de hauteur, elle avait à l’origine 15 niveaux dont il ne reste que 13 aujourd’hui. Horizontalement, elle est de structure carrée chaque côté mesurant 11,56 mètres de long. Chacun des plus hauts niveaux est progressivement plus court que le niveau au-dessous. Le profil du contour global forme une courbe naturellement circulaire. De nombreux avant-toits ont été construits pour chaque niveau. Sous chaque avant-toit, deux assises de becs en forme de gouttières étaient construits pour former les multiples avant-toits et les sections de terrasses, vaillants et beaux. Au sol il y a une entrée au sud et une au nord. À chacun des hauts niveaux, il y a des fenêtres à la fois sur les côtés sud et nord. L'entrée est encadrée de pierres noires décorées avec des motifs raffinés et délicats de la dynastie Tang. Les représentations au-dessus de l'entrée montraient des gens offrant des provisions aux êtres célestes, qui reflètent le respect et la vénération des anciens au Bouddha.


Exposée aux pluies et aux orages des centaines d'années durant, la légende raconte que cette Petite Pagode de l'Oie sauvage fut une fois refusionnée par les dieux. Dans l'année 23 du règne Chenghua de l'Empereur Ming (1487 A.D), un tremblement de terre eut lieu dans la province de Shaanxi. L'histoire gravée au dessus de l'entrée raconte, "dans la 23ème année de Ming Chenghua, Changan (aujourd'hui Xi'an) connut un tremblement de terre. La pagode se fendit du haut en bas, la fissure était d'un pied de large, et ouverte comme une fenêtre. Les passants pouvaient clairement la voir. A la fin du règne de Ming Zhengde, la terre s'ouvrit de nouveau, l'énorme fissure disparut complètement comme si les dieux avaient fusionné de nouveau ensemble les deux parties." Dans les dernières années qui suivirent, apparurent encore deux phénomènes similaires. Qu'une pagode de briques puisse supporter des tremblements de terre sans s'effondrer et puisse même revenir à son état originel est quelque chose d'absolument miraculeux.


Aujourd'hui, les gens ont découvert que les anciens bâtisseurs observaient les conditions géologiques à Xi'an, et construisaient la fondation de la pagode en la tassant dans une hémisphère, ce qui permettait à la pression du tremblement de se disperser de façon homogène.


La Petite Pagode de l'Oie sauvage est comme un culbutant (un petit jouet dont le bas du corps ressemble à une hémisphère qui branle mais ne tombe jamais ) ayant survécu à plus de 70 tremblements de terre et se tenant toujours aussi fermement qu' un roc.

Edité à partir d'un site sur "Architecture et Jardinage de la Grande Tang."

Version chinoise :
神奇的小雁塔

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.