Suisse: Les manifestations continueront jusqu'à ce que la persécution cesse

Le 17 juillet 2010, dans le centre affairé de la petite ville d'Amriswil en Suisse, les gens faisant leurs courses ont pu voir, pour la première fois une table d'information mise en place par les pratiquants de Falun Gong. Un poster montrait d'un côté des photos de pratiquants méditant paisblement et de l'autre des photos révélant la brutalité de la persécution des pratiquants de Falun Gong par le Parti communiste chinois (PCC). A côté des pratiquants faisaient la démonstration des exercices du Falun Gong.

Les passants se sont arrêtés pour regarder les posters et se renseigner sur la véritable situation de la persécution du Falun Gong

"De quoi s'agit-il?" demandaient certains aux pratiquants distribuant une information. Falun Gong, un qigong traditionnel originaire de Chine, enseigne aux gens à être bon en suivant le principe 'Authenticité-Compassion, Tolérance' et fait d'eux des personnes saines physiquement et mentalement. Depuis que le Falun Gong a été présenté au public en 1992, des millions de personnes en ont bénéficié et Falun Gong s'est propagé dans plus d'une centaine de pays". Indiquant la démonstration des exercices, le pratiquant a dit : "Mais, il y a onze ans, le Parti communiste chinois (PCC) a lancé sa persécution du Falun Gong, interdisant aux gens de suivre le principe 'Authenticité-Compassion-Tolérance'. Si les gens pratiquent ces exercices en Chine, ils seront envoyés dans des camps de travail et sauvagement torturés. Ces photos montrent l'état de quelques pratiquants qui ont été torturés."

Forts de cette réponse, certains ont pris un journal présentant le Falun Gong et expliquant les raisons de la persécution. En apprenant la possibilité de signer une pétition d'opposition à la persécution, de nombreuses personnes l'ont immédiatement signée en soutien au Falun Gong. Et certains ont même demandé où ils pourraient apprendre la pratique. M. Neza originaire de Macédoine a immédiatement offert son aide après avoir regardé les photos. Il a signé la pétition et dit correspondant en allemand qu'il avait avait eu l'expérience d'un gouvernement communiste et de la guerre. "Quand j'ai vu les panneaux d'information, j'ai ressenti combien la persécution était terrible. Cette sorte de persécution doit cesser immédiatement.".

Un pilote de ligne suédois avait reçu le journal présentant le Falun Gong le matin, il est revenu l'après midi au stand. Il a dit à un pratiquant qu'il était très touché par les efforts des pratiquants de Falun Gong et qu'il aimerait aider. Il a même proposé de faire une démonstration d'un art martial avec un bâton afin d'attirer les passants et qu'ils puissent apprendre la vérité à propos de la persécution. Il a également signé la pétition pour soutenir le Falun Gong.

Une femme a dit à un des pratiquants qu'elle avait lu des livres lu des livres à propos du Falun Gong et compris que Falun Gong n'est pas une religion et ne fait qu'enseigner aux gens à être bons selon le principe 'Authenticité-Compassion-tolérance'. Elle ne comprenait pas pourquoi le PCC persécute le Falun Gong. Son interlocuteur a répondu "les pratiquants du Falun Gong croient en Authenticité, Compassion, Tolérance, alors que le régime du PCC est basé sur le mensonge et la violence. En fait, le PCC sait parfaitement que les pratiquants du Falun Gong ne lutteront pas contre eux pour le pouvoir, mais de plus en plus de gens adoptaient le principe 'Authenticité-Compassion-tolérance' et les mensonges et la ne trouvaient plus crédit nulle part. voilà ce qui panique le PCC. la femme a écouté attentivement et hoché la tête à plusieurs reprises.

Elle trouvait la persécution des pratiquants du Falun Gong vraiment terrible, mais se sentait en même temps complètement impuissante. Un pratiquant lui a dit: "Si chacun de nous fait un peu quelque chose, le PCC aura peur. De plus son existence est dangereuse non seulement pour la Chine, mais pour le monde entier." Elle a répondu: "C'est effectivement vrai, le monde est une seule entité, nous ne pouvons être découpés en morceaux et nous devons faire quelque chose.

Patrick (à droite) espère que la persécution du Falun Gong cessera bientôt

Patrick, un pratiquant de Falun Gong, espère que cette persécution prendra bientôt fin. Il a contacté le directeur du centre commercial et demandé l'autorisation d'y tenir une journée d'informations. Par courriels, en l'appelant au téléphone et en s'entretenant directement avec lui, il lui a expliqué les faits. Le directeur du centre commercial a non seulement donné l'autorisation, mais également compris pourquoi les pratiquants de Falun Gong tenaient une journée d'information.

Patrick a commencé à pratiquer le Falun Gong il y a un an et demi après qu'un ami pratiquant le lui ai présenté. Il a dit: "La première fois que j'ai pratiqué le Falun Gong, j'ai eu une merveilleuse sensation et de l'énergie. Alors j'ai décidé de continuer." Quand il a lu les journaux du Falun Gong, il a appris la vérité sur la persécution qui se déroule en Chine " J'ai été très remué par la persécution en Chine et aussi très en colère" Il voulait faire quelque chose pour mettre fin à la persécution après avoir tant bénéficié de la pratique. Sa famille et ses amis ont été étonnés de voir combien il avait changé depuis qu'il avait entrepris la pratique, et acquis beaucoup de confiance en lui et de tranquillité.

Il pense qu'il peut soutenir les pratiquants du Falun Gong tout en restant dans son pays et aider à mettre fin à la persécution. Il souhaite permettre aux gens d'apprendre ce qu'est le Falun Gong et pourquoi il est persécuté en Chine. Plus il y aura des gens qui connaitront la véritable situation sur la persécution, plus vite elle s'arrêtera.


Version chinoise disponible à : http://www.yuanming.net/articles/201007/94024.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les Editeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.