Détruire "une forêt de mérites et de vertu" par le feu

 
Li Tieguai, l'un des Huit immortels


Depuis les temps anciens, ceux qui 'cultivent" ont toujours considéré que se mettre en colère était inacceptable pour un pratiquant. Du point de vue d'une personne ordinaire, les gens qui font le bien accumulent de la vertu. Mais pour des pratiquants de Dafa de la période de la rectification de Fa, qui sauvent le maximum d'êtres et font les trois choses demandées par le Maître, cela ne se limite pas à juste accumuler des mérites et de la vertu.Ces exigences visent plutôt à établir notre vertu majestueuse. Si un pratiquant n'accepte pas que d'autres le critiquent et se met en colère, il ou elle perdra du mérite et de la vertu. C'est ce qu'on appelle:"détruire une forêt de mérites et de vertu par le feu".

Il y avait une fois un pratiquant du nom de Zhao Tong. Il cultivait diligemment, si ce n'est qu'il se mettait parfois en colère quand il rencontrait un problème. Afin de se rappeler qu'il ne devait pas se mettre en colère, il changea son nom et prit celui de "Cendre froide". Cendre froide vivait dans une région montagneuse. Il y avait une grande rivière en face de sa maison sans pont pour la traverser. Des personnes âgées et de jeunes enfants avaient beaucoup de difficulté à traverser la rivière. Afin de les aider, Cendre froide les portaient sur son dos pour traverser la rivière.

Un jour une personne boiteuse voulut traverser la rivière, Cendre froide le prit sur son dos pour le faire traverser . Pendant la traversée, le boiteux lui dit : "J'ai du mal à marcher. Peux-tu me porter plus loin?" Cendre froide accepta. Lorsqu'il furent sur le versant de la colline, le boiteux lui dit : "J'ai entendu dire que tu n'arrivais pas à te contrôler et que tu t'es donné un autre nom. Quel est ton nouveau nom?" Cendre froide lui répondit Zhao Tong. Quelques pas plus loin, le boiteux se gratta la tête et dit: "Quel est ton nom?" Zhao Tong répondit : "Cendre froide". Le boiteux continua de se gratter la tête et posa la même question trois fois. Cendre Froide se fâcha et cria : "Cendre froide! Cendre froide! Cendre froide!" Avant même que son cri ne s'affaiblisse il sentit que la personne avait disparu de son dos et il entendit une voix venant du ciel qui disait: "Cendre froide n'est pas froide. La pile de cendre froide grésille toujours. Je suis Tieguai Li, venu te sauver. Il semble que tu aies toujours le tempérament chaud. Avec un tel tempérament, il te sera difficile d'obtenir le fruit juste. Continue ta cutivation". La voix s'évanouit. (Tieguai Li est un des huit Immortels mentionnés dans le Taoïsme qui boite en s'appuyant sur un bâton en fer.)

Quelques années plus tard, Cendre froide vit une personne étendue au bord de la rivière près de sa maison et lui demanda: "Veux tu traverser la rivière?" La personne répondit: "Je ne veux pas traverser la rivière. Je veux juste admirer le paysage avant de quitter ce monde misérable." Cendre froide lui demanda : "Pourquoi dis-tu une telle chose?" La personne répondit : "J'ai un ulcère malin de la peau et pas d'argent pour me faire soigner". Cendre froide lui demanda: "Peux-tu utiliser un remède populaire?" il répondit: "J'ai un remède, mais j'ai besoin que quelqu'un aspire le pus et le sang avant que j'utilise le médicament. Toutefois, je n'ai pas de femme ou d'enfant pour aspirer le pus". Cendre froide demeura silencieux. L'homme poursuivit : "Je ne regrette pas de mourir. Nous mourrons tous un jour ou l'autre. Mais je dois m'occuper de ma mère qui a quatre vingt ans et ne pourrais pas faire mon devoir filial. Cendre froide dit alors à l'homme: "J'aspirerai le pus" l'Homme répondit: "Non, tu m'a déjà tellement aidé et je suis incapable de te le rendre. Comment pourrais-je avoir la paix?" Cendre froide pensa que s'il sauvait cette personne ayant un tel respect filial, c'était en fait comme s'il sauvait deux personnes. L'homme répondit : "Bien !" Quand la bouche de Cendre froide s'approcha de l'ouverture de la plaie un peu de liquide entra dans sa bouche. Il ressentit de l'énergie et tout son corps se détendit. Cendre Froide demanda: "Y-a-t-il encore du pus?" L'homme répondit: "Ne soit pas trop gourmand! L'élixir s'arrête là. Tu l'as eu aujourd'hui pour t'aider à acquérir le Dao. Je suis Tieguai Li."


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.