Ecrit à l'occasion de la Journée mondiale de Falun Dafa - Histoires inoubliables d’un docteur

J'ai commencé la cultivation/pratique de Falun Dafa en mars 1998. Je suis passée par le processus d'entendre parler de Dafa, à apprendre Dafa et finalement à décider de 'cultiver' dans Dafa.

On me présente Falun Dafa

Un dimanche matin de février 1998, j'ai rencontré dans la rue deux de mes anciens patients, chacun avec un grand sac à provisions à la main. Je leur ai demandé ce qu'ils avaient acheté. Ils ont dit, "C'est la natte d'exercices pour la méditation. Nous avons commencé à pratiquer le Falun Gong." L'un d'eux a dit: « Je vous en parlerai demain après votre travail." Comment aurais-je pu savoir qu'une rencontre apparemment fortuite était ma chance et opportunité d'entrer dans Dafa.

Le lendemain, la dame est venue à ma clinique. Cela faisait longtemps qu’elle n’était pas venue me voir. Ce jour-là, je n’avais pas beaucoup de patients, donc nous avons parlé un long moment et elle m'a raconté ses expériences personnelles depuis qu’elle pratiquait le Falun Gong, et les effets miraculeux du Falun Gong pour guérir la maladie et rester en forme.

Parce que nous étions des amies proches, nous avons l’une et l’autre parlé de tout. Je la connaissais très bien ainsi que sa famille. Dans le passé, elle m'avait souvent demandé de rédiger une ordonnance pour l'un ou l'autre membre de sa famille sous son nom, parfois pour des médicaments gynécologiques pour sa fille et sa belle-fille. Elle avait pris sa retraite et ses propres menstruations avaient cessé depuis de nombreuses années déjà, cependant, elle était la seule de sa famille à avoir une couverture médicale gratuite et il est très fréquent que les gens fassent de telles choses en Chine.

Quand elle s'est levée pour partir, je lui ai demandé : " N'avez vous pas besoin que je vous prescrive des médicaments ? Comment va votre fille?" Elle a dit tranquillement: " Je vous remercie d’avoir pris soin de moi pendant tant d'années. Cependant, notre Maître demande à chacun d'entre nous d’être une bonne personne et de suivre les principes de Vérité-Compassion-Tolérance. Si nous faisons des choses tirant profit d'autres personnes, nous perdrons notre vertu. " Ces mots m'ont estomaquée. Je n'avais jamais entendu quelqu'un dire quelque chose comme ça avant. Debout près de la fenêtre, la regardant s'éloigner je me demandai quel genre de livre avait pu changer une personne de manière aussi radicale !

Il y a une autre petite histoire. Un jour, j'ai rencontré un de mes patients qui avait habituellement un visage bleu et les lèvres noires. Même marcher était un défi pour lui, il semblait être très faible et avoir de graves maladies. Cela faisait longtemps que je ne l'avais pas vu, mais cette fois j'ai été très surprise de le voir. J'ai dit: «Vous avez l'air très bien!" Il a répondu : « Je pratique le Falun Gong. Vous savez dans quel état j’étais dans le passé. Je prenais régulièrement des médicaments avant les repas. J’allais à l'hôpital plusieurs fois par an, j'avais de l'asthme, des teneurs élevées de lipides dans le sang et du mal à m'endormir le soir. J'avais même besoin d'aide pour marcher. Après avoir commencé la pratique, cependant, j'ai beaucoup de force et je n'ai plus aucune difficulté pour m’endormir. Vous ne semblez pas en pleine forme, pourquoi ne commencez-vous pas vous aussi à pratiquer le Falun Gong? " Après cela, j'avais toujours un indescriptible sentiment. Quelque chose dans mon cœur que je ne pouvais pas lâcher. C’était le souhait de lire le livre du Falun Gong.

Je me suis souvenue d'un matin très froid quand une de mes amies m’a apporté le précieux livre Zhuan Falun et sept autres livres du Falun Gong. Malgré la neige, elle était sortie pour m' apporter les livres, ce qui m'a vraiment touché. Je l'ai accompagnée à la porte quand elle est partie. En sortant de la salle chauffée de la clinique, le vent froid m'a soudainement transie. Nous étions à la porte continuant à parler, et elle me racontait ses expériences de cultivation, nous sommes restées ainsi à parler exposées au vent glacé encore trente minutes. Quand je suis retournée à la clinique, la première chose que j'ai faite a été de prendre des comprimés contre le rhume.

J'ai été surprise quand je l'ai revue et lui ai demandé si elle avait eu un rhume. Elle a dit qu'elle n'avait même pas senti le froid ce jour-là. En comparaison, j'avais pris des comprimés contre le rhume pendant les trois jours suivant notre rencontre. Elle m'a dit alors sincèrement : " Venez pratiquer le Falun Gong avec nous, c'est vraiment bien." Mon cœur a été touché, j'ai vraiment souhaité pratiquer le Falun Gong. Comme j'avais déjà commencé à lire Zhuan Falun, je savais que c'était en effet un livre enseignant aux gens à devenir bons. C'est de cette façon que j'ai commencé la pratique.

Commencer la pratique du Falun Gong

Un samedi matin de mars 1998, je suis allée en vélo au point de pratique dans un parc voisin. Je suis arrivée dans un endroit calme entouré d'arbres à feuilles persistantes. Je me tenais là, perdue dans la belle musique. Tant de gens étaient là, debout, faisant paisiblement les exercices. J'ai été profondément attirée par la scène.

Je me suis dirigée vers une banderole où j'ai lu «Initiation au Falun Gong ». La pratiquante qui enseignait les exercices était très amicale et gentille. Même avec les personnes âgées qui avaient des difficultés à bouger leurs corps, elle leur enseignait avec une grande patience. J'éprouvais un sentiment de paix et de calme sur le site de pratique. Après avoir fini les exercices, j'ai entendu un homme demander à tout le monde, « Qui a perdu 100 yuans? J'ai trouvé l'argent, le propriétaire peut venir chercher son argent." A ce moment, les pratiquants ont tous commencé à partir. Plusieurs pratiquants que je connaissais sont venus à ma rencontre: «Allez, venez pratiquer les exercices avec nous." J'ai répondu sans hésiter: " Je vous remercie, je le ferai ".

Le lendemain matin, c'était dimanche. Je suis arrivée sur le site pratique à cinq heures et il y avait déjà beaucoup de gens qui avaient commencé à faire les exercices. J'ai appris les exercices avec l'assistante. Les exercices debout étaient très lents et très doux, ils n’étaient pas difficiles à apprendre.

Après les exercices, l'homme ayant parlé le jour précédent a dit : "Les 100 yuans que quelqu'un a perdu hier ne semble pas appartenir à nos pratiquants. Mais notre centre d'assistance ne peut pas prendre cet argent, étant donné que nous ne gardons pas d’argent ni rien d'autre. Nous ne pouvons utiliser l'argent des autres pour Dafa. Je le souligne ici, à l'avenir, ne ramassez jamais d’argent de cette façon. Cette fois, j’ai donné l'argent au garde de sécurité du parc. "

J'ai été profondément remuée par ces propos. Une centaine de yuans n'était pas une petite somme en 1998. Dans un monde plein de cupidité et de désirs matériels, ce genre de choses ne pouvait se produire qu’ici, parmi ce groupe de personnes honnêtes. C'était vraiment un endroit différent, c’était en effet une terre pure, trop pure pour le croire.

J'ai demandé à plusieurs personnes autour de moi, "Avez-vous déjà vu le Maître ?" L'un d'eux a dit: «Non, je ne l’ai pas vu. Peut-être le directeur de notre centre d’assistance l’a vu." Je me demandais quel genre de grand Maître était-ce pour avoir autant de disciples de haut niveau qui ne l’avaient même pas vu. Ce groupe de personnes veulent vraiment être de bonnes personnes du fond de leurs cœurs, me suis-je dit.

Après être rentrée chez moi du point de pratique, j'ai repensé à à tout ce qui était arrivé jusque là, comme par exemple la conversation avec mon ancienne patiente, mon amie qui m'avait apporté les livres malgré la tempête de neige, et le pratiquant qui, patiemment, m'avait appris les exercices ce jour-là.

Je ne sais de quelle autre façon exprimer ma profonde émotion, si ce n’est dire que ma vision globale du monde avait été changée par ces personnes, et que j'avais été profondément touchée à de nombreux niveaux. Ce processus d'entendre parler du Falun Gong à commencer à vraiment l'apprendre et finalement à entrer dedans, a été un tournant dans ma vie.

Par la suite, je suis souvent allée sur le site de pratique entourée d'arbres toujours verts. Les pratiquants gardaient l’endroit propre, et à chaque fois que j'y suis allée, il n’y avait jamais de détritus sur le sol. Et l'atmosphère était paisible et sereine.

Sur notre point de pratique, nous utilisions un petit lecteur de cassettes avec un très bon son audio. J'ai demandé à l'assistante : « Est- ce que notre centre d'assistance a d’autres lecteurs de cassettes de ce genre, je veux aussi en acheter un." La pratiquante s'est mis à rire et m'a dit: "En fait, c'est le mien. Quand nous étudions la Loi ou faisons les exercices, tout est préparé par nous-mêmes bénévolement. Après avoir terminé les exercices aujourd'hui, je veux discuter avec tout le monde de la possibilité d'aller à la campagne demain matin et faire connaître Fa (Ndt : Loi ou principes). Il se peut que les villageois ne connaissent pas une pratique si bénéfique. Nous pouvons leur enseigner les exercices, et un autre pratiquant a offert plusieurs exemplaires de Zhuan Falun à distribuer aux villageois. Comme c'est un peu loin d'ici, nous devons apporter un peu de nourriture pour nous-mêmes. Si vous êtes libres demain, voulez-vous venir avec nous? " J'ai immédiatement accepté et lui dit: "Ok, j'irais avec vous." C'était la première fois que j’entendais parler d’aller à la campagne pour propager la Loi, et bien sûr, je voulais y aller.

Ce jour-là était un dimanche. J'ai remarqué que presque tous les pratiquants de notre site de pratique y sont allés. Un pratiquant a mis sur mon panier de vélo un petit drapeau triangulaire jaune mentionnant Authenticité-Compassion-Tolérance, ainsi que sur les vélos de tout le monde. C’était vraiment beau de voir tous nos paniers de vélo ornés de petits drapeaux jaune, rouge, vert ou violet.

Le temps était très beau, et des nuages flottaient dans le ciel bleu. Alors que nous roulions à vélo sur les chemins de campagne, je remarquais de nombreuses petites fleurs jaunes des deux côtés du chemin. Tout était incroyablement paisible, beau et agréable. Nous nous sommes arrêtés près d'un grand arbre dans un village, et un pratiquant y a suspendu la banderole "Initiation au Falun Gong." Certains pratiquants faisaient les exercices avec la musique, tandis que d'autres enseignaient aux gens les mouvements. Nous avons été rapidement entourés par de nombreuses personnes qui souhaitaient en apprendre davantage sur le Falun Gong.

Après cela, nous sommes allés régulièrement à la campagne pour propager la Loi. Non seulement les pratiquants de notre site de pratique, mais aussi des pratiquants d’autres sites de pratique dans la même ville sortaient pour propager la Loi. À l'époque, les pratiquants de notre point de pratique le faisaient partout, que ce soit dans le champ d'une exploitation agricole, sous un grand arbre ou au coin d'un marché. Certains d'entre nous ne savaient même pas combien de fois ils étaient allés enseigner les mouvements aux gens.

Quand j'ai commencé la pratique, Maître a purifié mon corps comme il est écrit dans le livre Zhuan Falun. C’était exactement comme c'est décrit dans le livre, j'ai eu la diarrhée une journée. Tout le monde dans ma famille allait bien, sauf moi, et j'ai utilisé les toilettes une douzaine de fois ce jour-là. Mais ce qui est étrange, c'est que mon ventre n’était pas douloureux et que je ne me sentais pas faible, et pouvais manger comme d'habitude. Cela ne pourrait être expliqué du point de vue de la science médicale.

Mon chef de service m'a demandé de prendre plusieurs jours de congé pour me reposer, mais je lui ai dit, " Est-ce que je vous semble malade ?" Certains de mes collègues étaient inquiets et m'ont dit: "Vous ne voulez pas être déshydratée, vous devriez boire un peu de glucose et d'eau salée." J'ai répondu: «Merci, je vais bien. Falun Gong est en fait très spécial. Tout d'abord mon ventre ne me fait pas mal, et, deuxièmement, je peux manger normalement, et la chose la plus importante est que je me sens énergique." Ils ont tous convenu avec moi qu’il ( le Falun Gong) est vraiment magique.

Ainsi, je n'ai pas pris un seul jour de repos, et tout est revenu à la normale le huitième jour. La chose la plus inattendue fut cependant que, plus tard je n'ai plus jamais eu de maladies comme la pharyngite, la sinusite nasale, la colite ou les hémorroïdes, choses qui m'avaient causé beaucoup de souffrances dans le passé.

Il y a une chose qui a été encore plus magique. Ma vue n'était pas très bonne, j'avais de l'astigmatisme, de l’hyper-myopie et aussi de l'opacité du vitré. J'avais seulement trente ans à l'époque, peu importe ce que je regardais, ma vision devenait floue, j'avais des maux de tête, et une gêne dans les yeux. Aucune de ces trois maladies ne peuvent être guéries par des traitements ou des médicaments. Néanmoins, après avoir commencé la pratique, mes yeux sont devenus de plus en plus vifs, et ma vision plus claire et meilleure. En fin de compte, j'ai arrêté de porter mes lunettes et je peux même lire les petits caractères dans les journaux ou sur les petits flacons de médicaments très clairement, plus clairement encore que lorsque je portais mes lunettes.

Les gens qui me connaissent depuis des années ont été surpris de voir les changements en moi.

En écrivant tout cela et en partageant mes expériences personnelles, je tiens à dire à tous que "Falun Dafa est bon."

Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2010/5/18/223798.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.