Les plaques d’acier des deux cotés de ma colonne vertébrale ont disparu

J’habite une ferme près de la ville de Wuxue, dans la province du Hubei. J’ai quarante ans et j’aimerais raconter à tout le monde un miracle médical qui m’est arrivé.

Le 25 mai 2002, alors que je travaillais au 4ème étage d’un immeuble en construction dans la province du Guangdong, je suis tombé par terre et j’ai perdu connaissance. J’ai été envoyé à l’hôpital où on a découvert que ma colonne vertébrale était cassée à plusieurs endroits. Le chirurgien a placé douze plaques de métal pour soutenir ma colonne. En outre, mes jambes et mes poignets étaient cassés et j’avais de graves dommages dans mes organes internes. Je n’ai repris connaissance que 36 heures plus tard.

En raison de l’état grave dans lequel je me trouvais et qui menaçait ma vie, ils m'ont gardée dans l'unité de soins intensifs environ quinze jours avant de m’envoyer dans une chambre pour les patients courants. Après plus de trois mois à l'hôpital, je n’arrivais toujours pas à me lever seul. Plus tard, avec de l'aide et des béquilles, j’ai réussi à me mouvoir un peu, mais je ne pouvais toujours pas m'occuper de moi-même. Le médecin pensait que ma blessure était si grave que je ne vivrai pas plus de trois ans. En tout cas, on pensait que je resterai handicapé à vie.

Une fois sorti de l’hôpital, je ne pouvais pas m’occuper de moi-même. En décembre 2002, mon ancien employeur m’a donné cinquante mille
yuans
d’indemnités de licenciement et m’a renvoyé à la maison.

A la maison, j’avais toujours besoin de soins médicaux et qu’on s’occupe de moi et j’ai réalisé que cet argent allait très vite partir en fumée. Que m’arriverai-t-il après?

En mars 2004, ne sachant vers qui me tourner j’ai envisagé le suicide. Mais une nuit j’ai fait un rêve dans lequel je lisais le livre Zhuan Falun . En 1997, j’avais passé deux jours à apprendre le Falun Gong et c’est à cette époque que j’avais connu le livre, mais je n’avais pas pu continuer ayant du aller dans la province de Guangdong pour travailler. Je savais que le Falun Gong était bon pour la guérison et que Maître Li me donnait un indice à travers ce rêve pour que je retourne à la pratique. Toutefois en 2004, la persécution du Falun Gong par le Parti communiste chinois (PCC) était en cours et je n’avais aucun moyen de me procurer une copie du livre. En juillet 2005, un pratiquant du Falun Gong m’a trouvé une copie, puis mon frère a réussi à avoir une copie de la Grande Méthode de la Plénitude Parfaite du Falun Fofa dans lequel tous les exercices sont décrits. C’est alors que j'ai vraiment commencé la pratique.

Au début, je n’arrivais pas à rester debout, aussi je m’appuyais contre un mur pour faire les quatre premiers exercices. Après avoir fini de lire Zhuan Falun pour la première fois, je me suis senti déjà beaucoup mieux et je n’avais plus besoin de prendre de médicaments. Comme je persistais dans ma pratique, des miracles ont commencé à arriver. En moins d’une semaine, j’arrivais à me mettre debout sans appui pour faire les exercices debout et le 25 août 2005 j’ai réussi à marcher sans béquilles.

A ce point, j’avais une confiance totale en Falun Dafa et je suivais sincèrement les principes de Vérité, Compassion et Tolérance. Avant de recommencer ma pratique, je jouais, fumais, buvais et avais des relations sexuelles. Après avoir entrepris la pratique j’ai tout laissé tomber.

Alors que je progressais dans ma pratique, mi-septembre 2005, mon œil céleste s’est ouvert et j’ai vu Maître ( Shifu ) enlever les plaques d’acier du côté droit de ma colonne. Puis environ huit jours plus les plaques du côté gauche de ma colonne. Immédiatement, je me suis senti bien. Au début j’ai pensé que c’était probablement une illusion. Toutefois, un mois plus tard, je n’ai pas pu résister à la tentation de faire un bilan, et je me suis rendu à l’hôpital pour faire une radio. Ce que j’ai vu avec mon œil céleste s’est avéré être vrai et le médecin a été également surpris. Il a dit que c’était un grand miracle.

Fin septembre 2005, alors que je faisais les exercices d’étirement mes poignets sont redevenus normaux. En janvier 2006, mes jambes cassées sont également redevenues normales et j’arrivais à porter des choses lourdes sans problème.

Dans la tradition chinoise, un homme ne pleure pas sauf pour une cause qui en vaut la peine. Dans mon cas, j’étais un homme qui selon la médecine devrait rester handicapé à vie. Toutefois, en seulement un an, j’ai retrouvé la santé. Je suis tellement reconnaissant à Dafa et à Maître Li pour ma seconde vie, que je ne peux pas m' arrêter de pleurer en pensant à ces miracles.

Version chinoise disponible à:
http://www.minghui.org/mh/articles/2010/1/6/215769.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.