Une Bouddhiste laïque âgée : Falun Gong m’a sauvée

Je vis près du Temple Bolin et du pont de Zhaozhou dans la ville de Shijiazhuang. Je suis dans ma soixante dixième année. Le Temple Bolin est pour la cultivation dans le Bouddhisme. Je me suis convertie au Bouddhisme il y a des décennies de cela. En prenant de l’âge, ma santé ne cessait d’empirer et j’ai développé de l’hypertension et des problèmes cardiaques. J’ai récemment eu un accident vasculaire qui m’a rendue partiellement paralysée. Aucune partie de mon corps ne fonctionnait plus correctement. C’était extrêmement difficile pour moi, même de prononcer un mot et j’étais incapable de pencher ma tête. A chaque fois que je la penchais, je tombais par terre. J’avais des difficultés à marcher et garder mon équilibre. J’étais seulement capable d’avancer centimètres par centimètres.

La belle-mère de mon enfant a également la soixantaine. Elle a développé plusieurs types de maladies, la pire d’entre elles étant une nécrose ischémique de la tête de l’os du fémur. Elle souffrait tellement qu’elle avait l’intention d’aller à l’hôpital de la ville de Shijiazhuang pour y subir une opération chirurgicale. Les docteurs lui ont dit qu’ils enlèveraient la tête de l’os nécrosé et la remplaceraient par une artificielle en acier inoxydable, mais après quelques années ils auraient à la remplacer de nouveau. Ils ont dit qu’autrement, elle serait infirme. Plus tard, Elle a commencé à pratiquer le Falun Gong et a miraculeusement guéri sans aucune opération. Cela fait quelques années qu’elle a commencé à pratiquer le Falun Gong et maintenant elle marche de bon allant et est en très bonne santé.

Récemment, elle est venue me rendre visite chez moi et m’a persuadée de pratiquer le Falun Gong. Par le passé, quand elle me parlait du Falun Gong, j’étais indifférente et ne voulait pas pratiquer. De plus, le régime chinois persécutait le Falun Gong et mon mari, un membre vétéran du PCC, ne m’aurait pas permis de pratiquer. Cependant, j’ai finalement décidé que je souhaitais pratiquer le Falun Gong, mais je ne pouvais ni contrôler mon corps ni parler. Comment pourrais-je apprendre à pratiquer les exercices? Je pensais que je n’avais pas d’autre choix que d’attendre mon heure de mourir. Elle a insisté et a dit : "Essayez d’abord. Si vous vous sentez bien, vous pourrez continuer. En plus, cela ne vous fera aucun mal. Tant que vous y croirez, un miracle se produira."

Cet après-midi là elle m’a donné un exemplaire du Zhuan Falun et en a lu une leçon pour moi. Cette nuit là j’ai rêvé que quelqu’un me donnait un gros bouquet de fleurs. Les fleurs étaient très belles, je n’avais jamais vu ce genre de fleurs auparavant. J’ai pouffé de rire et me suis réveillée. Le lendemain, elle m’a lu une autre leçon. C’est là que j’ai découvert que notre Œil Céleste pouvait être ouvert. Dans le Bouddhisme ceci est impossible. J’ai étudié le Bouddhisme pendant de nombreuses années et je savais que si notre Oeil Céleste était ouvert, c’est que nous avions atteint un très haut niveau. Cette nuit là alors que j’apprenais à faire les exercices, j’ai vu un moine habillé de jaune. Il m’a regardé et il y avait dans ses sentiments un mélange de pitié et de bonheur. Le lendemain, j’ai parlé de cette histoire à la belle-mère de mon enfant et elle m’a dit : "Cette personne est un Bouddhiste et il a éprouvé de la pitié parce que vous l’avez suivi pour vous cultiver pendant tant d’années puis vous l’avez quitté. Il s’est senti heureux parce que vous avez trouvé la grande voie de cultivation du Falun Dafa." Je savais que ses paroles étaient justes. Ce jour là, Maître a commencé à purifier mon corps. J’ai vomi et ai vidé mes intestins. Déjà à ce moment là mon corps était plus détendu et je me sentais à l’aise, suffisamment même pour retrouver le contrôle de ma mobilité.

Durant les neufs jours suivants, j’ai lu la Loi (Fa). Alors un miracle est survenu. J’ai un distributeur automatique de médicaments, lequel quand j’appuie une fois, présente les médicaments que je dois prendre. Cependant, ce jour là j’ai appuyé dessus plusieurs fois mais aucun médicament ne s’est présenté. J’ai pensé qu’il était cassé, donc j’ai tapé dessus avec force au point de l' endommager. Je suis restée bloquée là ne sachant quoi faire. Tout d’un coup, j’ai compris que je ne devais plus prendre de médicaments. Depuis ce jour là, ma santé s’est améliorée progressivement et mes cheveux blancs sont redevenus noirs.

Cela fait trois mois que j’ai commencé à pratiquer le Falun Gong. J’ai compIètement changé. Je suis capable maintenant de faire les tâches ménagères, d’aller rendre visite à mes amis et me rendre n’importe où quand je veux. Je vais deux fois par semaine sur le site de pratique pour étudier la Loi et pratiquer les exercices. Le site de pratique est très loin de chez moi et quand je rencontre des gens que je connais, je leur raconte que c’est Falun Gong qui m’a sauvé. J’ai également trouvé des gens qui comme moi s’étaient convertis au Bouddhisme et je leur raconte mes expériences et les miracles de Dafa. Ils sont tous très intéressés par le Falun Dafa.

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2009/10/13/210286.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.