Le groupe de travail des droits de l’homme du Falun Gong : Le cas de Zhou Xiangyang a été soumis aux Nations Unies

Zhou Xiangyang, 36 ans, est un ancien ingénieur à l’Institut de Design N°3 du Ministère des Chemins de fer à Tianjin. Il est originaire du canton de Changlin, agglomération de Qinhuangsao, province du Hebei. Pour être resté déterminé dans sa pratique de Falun Dafa, Zhou Xiangyang a été illégalement détenu dans les établissements suivants à Tianjin : le Camp de travail forcé de Shuangkou, le Camp de travail forcé de Yushan dans le canton de Ji, le Camp de travail forcé de Jianxi, le Centre de détention de Hexi, la prison de Liyuantou et la prison de Gangbei. Alors qu’il était incarcéré dans la prison de Guangbei, il a été brutalement maltraité au point d’être dans un état critique. Nous avons récemment été informés que Zhou Xiangyuaang avait été relâché de prison le 28 juillet 2009.

Zhou Xiangyang a été soumis à la torture de nombreuses fois. Une fois il a reçu des décharges de matraques électriques pendant toute une nuit, le laissant le corps couvert de plaies et de contusions. Il est arrivé qu’il soit privé de sommeil pendant 30 jours consécutifs. A plusieurs occasions, il a été placé en incarcération solitaire, étroitement attaché, battu et soumis à d’autres sortes de torture, qui l’ont laissé blessé tout au long de l’année, au point que sa vie soit plusieurs fois en danger. Il a fait plus d’un an de grève de la faim dans la prison de Gangbei le rendant faible, incapable de marcher ni de contrôler ses intestins et sa vessie. Il a été envoyé deux fois en traitement d’urgence restant suspendu entre la vie et la mort.

La persécution de Zhou Xiangyang étant particulièrement grave, le Groupe de travail des Droits de l’homme a soumis son cas à la Commission de droits de l’homme des Nations Unies le 17 juillet 2009.
Depuis 2001, le groupe des droits de l’homme du Falun Gong a soumis à la Commission des droits de l’homme des Nations Unies et à de nombreuses organisations non gouvernementales internationales et gouvernements de plusieurs pays, plus de 10. 000 cas de persécution de pratiquants de Falun Gong par le Parti communiste chinois (PCC) Parmi eux de nombreux cas ont été documentés dans les rapports annuels de la Commission des Droits de l’homme des Nations Unies. Tous ces rapports ont été soumis à l’attention des gouvernements de tous les pays. La persécution par le Parti communiste chinois a été révélée internationalement et documentée par tous les pays. Parmi tous les types de cas de torture se produisant en Chine qu’a reçu le Comité des Nations Unies contre la torture, les deux tiers sont des cas de persécution de pratiquants de Falun Gong.

Concernant la persécution de Zhou Xiangyang, Falun Gong HR assignera également du personnel pour un suivi avec le rapporteur spécial de la Commission des Droits de l’homme des Nations Unies, afin que ce cas soit inclus dans une nouvelle séries de lettres demandant des informations aux autorités du Parti communiste chinois. Selon les règlements internationaux, une fois que le rapporteur des Nations Unies enquête sur un certain cas auprès d’un état membre, ce dernier doit répondre, assurer un suivi et enquêter.

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2009/8/4/205881.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.