Réflexions sur le fait de persuader les chinois de démissionner du PCC après avoir lu les articles de la cinquième conférence Internet d’échange d’expériences.

En novembre 2004, les "Neuf commentaires sur le Parti communiste", un livre qui analyse systématiquement l’origine du parti communiste, son histoire et sa nature fondamentale, a été publié pour la première fois. Cela a déclenché la vague des "trois retraits", c’est à dire que les chinois démissionnent d’eux mêmes du parti communiste chinois (PCC), de la ligue de la jeunesse communiste et des jeunes pionniers communistes. Plus de quarante-cinq millions de chinois ont à présent déclaré leurs démissions sur le site Internet du journal Epoch Times.

Parce que de nombreux chinois sont habitués à la terreur du PCC, il y a c'est vrai certaines personnes qui ont des doutes sur le fait que tant de gens aient déclaré leurs démissions. Pourtant, à partir des centaines d’articles qui ont été partagés durant la Cinquième conférence d’échange d’expériences sur Internet pour les pratiquants en Chine, on peut voir les traces de cette grande marée des "trois retraits". Avec détermination et une compassion infinie, les pratiquants de Falun Gong clarifient les faits et persuadent les gens de se retirer du Parti et de ses organisations affiliées. Chacune des démissions décrites dans les échanges d’expériences est une histoire poignante. Ce sont de telles histoires qui ont amené des dizaines de millions de chinois à rompre avec le PCC.


Une pratiquante de Falun Gong qui est propriétaire d'un magasin de vêtements a dit dans son article intitulé "être un bon disciple", qu’elle donnait à chaque client une chance d'apprendre les faits sur la persécution. Elle a aussi toujours avec elle quantité de documents afin de pouvoir informer les gens où qu’elle aille. Elle ne veut pas manquer une seule personne. Dans son esprit pur , il n’y a rien que le salut de tous les êtres. Elle réussit presque à cent pour cent à convaincre les gens de démissionner du parti et de ses organisations affiliées. Elle a aidé plus de dix mille personnes à apprendre les faits à propos de la persécution et à déclarer leurs retraits.


Dans "Croire en Maître et en Dafa et maintenir un ciel bleu", une pratiquante de la ville de Yiyang dans la province chinoise du Henan a dit que pendant les jeux Olympiques de Pékin (alors que la persécution du Falun Gong s’intensifiait), elle n’a pas cessé de persuader les gens de se retirer du parti et de ses organisations affiliées. Au contraire, elle a intensifié ses efforts pour aider plus de gens à déclarer leurs démissions. En une journée, elle a persuadé pas moins de trente deux personnes de renoncer au PCC. Elle a convaincu plusieurs milliers de gens de déclarer leurs démissions au cours de ces dernières années.


L’article intitulé: " Clarifier les faits qu’il vente ou qu’il pleuve et parcourir des milliers de kilomètres à vélo pour offrir le salut aux gens" raconte l’histoire d’un pratiquant de la province du Hebei, Lin Xiaoming, au cours des sept dernières années. Ni ses vacances ni ses week-end n'ont été pour ses loisirs personnels. Il est allé en vélo sur tous les marchés agricoles, contactant les boutiques, les magasins, parcourant les rues et allant sur les chantiers de construction pour clarifier les faits et persuader les gens de démissionner du parti. Plus tard, il a élargi ses efforts aux marchés et aux villages des régions alentours qui sont à dix, vingt ou trente li (un li fait environ 576 mètres) de chez lui. Au cours des dernières années, il a parcouru plus de dix mille li et usé à trois reprises les pneus de son vélo . Il a utilisé six nouveaux pneus. En une demi journée, il peut convaincre au moins quatre ou cinq personnes et parfois plus de vingt de déclarer leurs retraits. Jusqu'à présent, il a réussi à persuader plus de dix mille personnes de se retirer du PCC et de ses organisations affilées.


Un pratiquant de la province du Sichuan a dit dans l’article intitulé: "Mes sept années d’expérience de gestion d'un site de préparation de documents", comment il avait persuadé un policier (qui avait persécuté des pratiquants) de démissionner du PCC. Dans un dépliant, le pratiquant a exposé en détails les crimes que les fonctionnaires du centre de lavage de cerveaux local avaient commis. Le dépliant a été largement distribué dans la région. Quand l’un des persécuteur l'a vu, il a dit au pratiquant: " vous m’avez mis sur la liste des criminels." Après plusieurs tentatives du pratiquant pour lui clarifier la vérité au sujet de la persécution, le policier et les membres de sa famille ont déclaré leurs retraits.


Dans l'article intitulé: "Comment j'ai clarifié les faits de la persécution dans mon milieu professionnel", un pratiquant de la province de Jilin décrit son expérience de clarifier les faits à un collègue trompé par les mensonges du PCC qui haïssait le Falun Gong en conséquence. Son collègue faisait des éloges de sa façon de traiter les gens. Toutefois, en apprenant qu'il pratiquait le Falun Gong, ce collègue a été si choqué qu’il en est resté bouché bée. "Ah, je ne pouvais pas imaginer que tu étais ce genre de personne ! Qui es-tu vraiment? Je veux te comprendre à nouveau !" Le pratiquant a dit sérieusement: "Ce que tu as vu est ce que je suis véritablement. Je n’ai jamais caché qui j’étais. Après avoir passé tant de temps à collaborer ensemble, pourquoi dis tu que tu ne sais pas quel genre de personne je suis? Qu’est-ce qui te fait nourrir autant de haine? Pourquoi la propagande à la télévision est-elle plus crédible que ton propre jugement?" Le collègue a répondu: "Tu n’as pas besoin de me dire ces choses. Je ne veux pas écouter. Je ne veux pas y penser. Dans ma vie, il y a trop de choses insatisfaisantes." Pourtant, le pratiquant n’a pas abandonné son collègue. Il lui a patiemment clarifié les faits et à la fin son collègue a déclaré son retrait.


Dans l’article intitulé: "Résister à la tempête et s’efforcer d’avancer dans la cultivation ensemble en tant que mari et femme", les pratiquants ont dit que pendant plusieurs années, ils ont rendu visite à beaucoup de leurs proches et amis. Le but principal de leurs visite était de les convaincre de quitter le PCC et ses organisations affiliées. A présent, ils ont convaincu plus d’une centaine de leurs proches de déclarer leurs retraits. En outre, ils ont aussi convaincu des personnes, qu’ils connaissaient ou non, de se retirer. Le mari rencontre beaucoup de gens. Parmi ceux qui ont déclaré leurs retraits grâce à sa force de conviction, il y a des présidents d’entreprises d'État, des propriétaires d'entreprises privées, des techniciens, des travailleurs, des voyageurs, des conducteurs, et bien d’autres.


Un pratiquant a dit dans son article intitulé: "Déployer pleinement le role de la coordination et de la coopération dans la rectification par la Loi", que pendant les deux dernières années, de nombreux pratiquants ont clarifié les faits à des étrangers face à face tous les jours, sans se soucier s’ils étaient en ville ou à la campagne, habitant de grandes rues ou de petits chemins. Cette méthode de clarification de la vérité est associée à la distribution de documents à l’intérieur des immeubles résidentiels, des dortoirs et des quartiers. Il y aussi des pratiquants qui sont allés clarifier la vérité aux secrétariats des comités politique et judiciaire, aux directeurs des " Bureau 610 " et aux fonctionnaires de la sécurité publique, aux procuratorats et aux systèmes judiciaires qui ont directement persécuté ces pratiquants. Par conséquent, l’environnement de cultivation s'est relativement amélioré.


Les histoires de clarification des faits et de conseiller au gens de déclarer les "trois retraits" sont innombrables


Les pratiquants de Falun Gong croient en Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Face à la politique de bandits du PCC que "quelqu’un sera détenu s'il dit vouloir continuer sa cultivation, alors qu'il sera autorisé à rentrer chez lui s'il dit qu’il ne pratiquera plus", il peut être séduisant de "simplement tromper le PCC en disant que l'on ne pratiquera plus, puis de retour chez soi se remettre à pratiquer en secret. " mais de nombreux pratiquants de Falun Gong ont choisi d'exprimer ouvertement leur conviction intérieure de vouloir "continuer à pratiquer." Les pratiquants de Falun Gong ont risqué leurs vie et le bonheur de leurs famille pour chercher la vérité, et tous leurs partages d’expériences avec les autres viennent du fond de leurs coeurs. Les histoires qu'ils ont racontées étaient toutes leurs expériences personnelles.


Des millions de pratiquants du Falun Gong ont agi avec compassion pour convaincre les gens de se retirer du PCC et de ses organisations affiliées. Cela a abouti à la situation actuelle des quarante-cinq millions de Chinois qui ont démissionné du PCC, de la Ligue de la jeunesse communiste et des Jeunes Pionniers communistes. Dans l'avenir, il y aura certainement encore plus de gens qui vont se réveiller et abandonner le PCC. Cette tendance va se poursuivre jusqu'à ce que le PCC s'effondre.

Le 23 novembre 2008

Date de l'article original : 04/12/2008

Version chinoise à :
http://minghui.ca/mh/articles/2008/11/23/190367.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.