Après avoir appris Falun Dafa, toutes mes maladies chroniques ont disparu

Je suis un homme de 30 ans. Pendant plus d’une dizaine d'années avant de commencer la pratique de Falun Dafa, j’ai souffert de diverses maladies chroniques, comme des problèmes de disques lombaires et d’estomac. Dans mon jeune âge, j’étais incapable d’effectuer un travail difficile.Si je m'y essayais j'étais immédiatement trempé de sueur. Mes maladies empiraient aux changements de saison, à tel point que je ne pouvais même pas me lever du lit. Ma femme arborait toujours une expression de tristesse causée par ma santé précaire. Ma famille courait partout en quête d'un bon médecin qui puisse me soigner. Ma mère a dépensé beaucoup d’argent pour m’acheter un médicament onéreux dont elle pensait qu’il aurait un bon effet sur ma maladie. En dépit de son amour et de ses soins attentionnés, ma mère n’a pas été capable de me redonner la santé. Je pensais être condamné pour le restant de ma vie. Par désespoir et impuissance, je me suis tourné vers le qigong. Mais comme pour les autres traitements que j’avais tentés, ma famille et moi avons avons finalement été profondément déçus

Ma mère et mon épouse ont commencé à pratiquer Falun Dafa en 1997. Elles ont tenté de me convaincre de commencer la pratique, mais parce que je pensais que Falun Dafa était comme les autres écoles de qigong que j’avais autrefois pratiqué, je les ai naturellement repoussé, pensant que cela ne m’aiderait pas.
Au printemps 2003, mes anciennes maladies ont récidivé et j’étais cloué au lit à la maison. Ma felle m’a dit : ‘’Puisque tu ne peux pas te lever, pourquoi ne jettes-tu pas un coup d’œil au livre Zhuan Falun ?’’ J’étais resté perplexe en voyant les effets de la pratique sur ma mère et ma femme, devenues en bonne santé et pleines d’attention pour les autres. Alors que le PCC avait persécuté Dafa sans relâche, quelle compassion avaient les disciples de Dafa en clarifiant les faits pour sauver les êtres sensibles ! J’ai finalement pris ‘’Zhuan Falun’’ et j’ai commencé à le lire. Bien que lisant très lentement, je lisais le livre tous les jours. Graduellement, j’ai senti que plus je le lisais, plus j’aimais le lire, et tout est devenu plus clair pour moi.

Aprés avoir fini de lire ‘’Zhuan Falun’’ la première chose que j’ai réalisé était que la propagande du PCC sur Falun Gong, était totalement mensongère. J’en suis venu à comprendre qu’un disciple de Dafa authentique qui suit les principes Authenticité-Compassion-Tolérance, comprend le véritable but de la vie. Une telle personne ne s’intéressera qu’à cultiver son xinxinget à placer les intérêts des autres avant les siens. Il améliorera sa moralité et amènera le bien-être et la joie à tout le monde.

Après m’être éveillé à la bonté de Dafa, j’ai su que j’avais de l’espoir. La Loi m’a enseigné que je souffrais des soi-disant maladies à cause de mes dettes karmiques ou des mauvaises actions que j’avais commises dans le passé. Tant que je me conduis moi-même en accord avec les principes de Dafa, améliore ma moralité, et pense d’abord aux intérêts des autres, j’aurai une bonne santé. Après avoir fini de lire Zhuan Falun, j’ai senti que ma vision du monde avait complètement changé, comme une renaissance. J’étais déterminé à cultiver dans Falun Dafa

Au début, je tremblais de tout mon corps après avoir fini le cinquiéme exercice. Mais j'ai tenu bon. Je croyais en Dafa et étais décidé à faire tout ce que le Maître enseignait dans le livre. J’ai supporté silencieusement la douleur. Deux ou trois mois plus tard, le miracle s'est produit. Toutes mes maladies chroniques, vieilles d’une décennie ont disparu. Je savais que c’était le résultat inévitable de ma foi ferme en Dafa et en Maître. J’éprouvais beaucoup de gratitude pour le Maître qui m’avait donné une nouvelle vie. Je me sentais immergé dans la bonté et la compassion de la lumière de Bouddha. J’ai changé, d’un homme au mauvais caractère, étroit d’esprit, et égoïste, à une nouvelle personne qui a appris graduellement à penser aux autres et à mettre leurs intérêts en premier.

Au début, bien qu’ayant obtenu la Loi, je n’ai pas pu arrêter de fumer. J’avais tenté de lâcher cette mauvaise habitude en mâchant du chewing gum et en mangeant des noix, mais sans succès. Maître a vu que j’avais encore cet attachement et a utilisé un autre pratiquant pour m’avertir : ‘’Tu ne veux simplement pas cesser de fumer. Considère-le comme un attachement sérieux et essaie de l’abandonner.’’ Ces mots m’ont frappé durement. Je savais que j’avais considéré cet attachement comme une habitude ordinaire, et non comme un attachement sérieux qui doit être surmonté par un pratiquant de Dafa sincère. Après m’être éveillé à celà, j’ai immédiatement cesser de fumer.

En tant que nouveau pratiquant, j’aime être avec les pratiquants vétérans pour étudier la Loi et nous améliorer ensemble. Efforçons nous de faire les trois chosesencore mieux, sauvons davantage d’êtres et soyons dignes de l’immense compassion du Maître à notre égard.


Date de l'article original : 11/9/2008

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2008/10/30/188877.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.