Mystérieux caractères chinois (4) : le caractère 'De'


La partie gauche du caractère chinois qui désigne la vertu, la moralité et l'éthique, 德 (de), est formé par l'idéogramme ㄔ, un caractère qui a été dérivé, depuis des milliers d'années ,du symbole utilisé pour "la jambe et le pied."


Il signifie un style bienséant de marche ou de comportement. La partie droite est composée de quatre symboles différents 十目一心 (shímùyīxīn), où " 一" (yī) représente le chiffre ' un ', qui reflète la genèse de l'univers à travers la séparation du Yin et du Yang.


十 (shí), le symbole du chiffre ' dix ', signifie la perfection et l'achèvement, et en même temps il implique que seuls les Divinités sont réellement parfaites. 目 (mù) est le mot pour 'œil' et 心 (xīn) le cœur humain. Ainsi, la partie droite, 十目一心, contient la signification que les "divinités observent le cœur humain."


Vu comme un tout, l'idéogramme 德 implique que les actes des êtres humains doivent se conformer aux lois des dieux, c'est-à-dire qu'ils doivent être vertueux.


Dans la Chine ancienne, les gens parlaient souvent d' "accumuler des mérites ". Ceux qui possédaient beaucoup de mérites et agissaient avec moralité et éthique étaient assurés de se réincarner favorablement après leur mort. Les enseignements bouddhistes disaient que la vie de chaque personne était déterminée par la quantité de mérite 德 qu'il ou elle avait accumulée, ou par la quantité de bien ou de mal qu'il ou elle avait commis dans une vie antérieure.


L'idéogramme 德 montre combien les enseignements bouddhistes et taoïstes ont autrefois influencé la culture chinoise. Malheureusement, la pensée chinoise moderne trouve parfois ces caractères "trop compliqués".

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.