Article de la Conférence de la Loi à Copenhague : Business et cultivation-pratique ?

J'ai commencé à pratiquer la cultivation-pratique à la fin de l'année 1995. À ce moment-là, j'ai participé à la première conférence de partage internationale à Beijing, et ai eu la chance de voir notre maître pour la première fois.

« Falun Dafa Hao ! » Cela signifie ‘Falun Dafa est bon !’ en chinois. C'est si juste. J'ai trop de raisons de valider cette phrase! Mon esprit et ma santé physique ont bénéficié considérablement de cette pratique. J'essaie d'employer le critère de Dafa pour guider mes activités quotidiennes et mes activités économiques. Beaucoup de gens disent que, si vous faites les choses selon Zhen Shan Ren, alors vous ne pourrez pas bien travailler en tant que directeur. Mon expérience a prouvé le contraire. Si quelqu'un fait une erreur par distraction dans ses rapports d'affaires, s'il peut faire des excuses sincèrement à ses clients, non seulement il sera pardonné, mais ceux-ci lui feront bien plus confiance. Je pense que Zhen est la manière la plus simple de résoudre les problèmes, et laisser partir les attachements à la renommée, au profit et à la puissance est la meilleure manière de rencontrer le succès.

Ma faiblesse se situe dans mon caractère. Je suis trop dur et arrogant, donc ma mentalité concurrentielle est très forte. Mais j'ai constaté que, à condition que je puisse traiter les autres avec une attitude modérée et paisible, je ne me battrai pas et ne créerai pas de karma.

Quand j'ai obtenu la Loi (l’enseignement du Falun Gong), mes affaires en Chine allaient très mal. À ce moment-là, je m’inquiétais de devoir admettre l'échec. J'ai travaillé très dur, voyageant en Chine pour vendre mes produits, mais tout était en vain. Beaucoup de fois il semblait qu’on allait acheter mes produits, mais les commandes ne venaient jamais. Je devais maintenir la production, pour faire travailler mes employés. Mais les produits ne se vendaient pas. La situation est devenue de plus en plus difficile.

Beaucoup de gens ont commencé à rire de moi. Pour une personne si fière que j'étais, ce genre d'insulte était insupportable. C'était mon attachement qui m'empêchait de diriger la compagnie avec succès. Quand j'ai réalisé ceci en pratiquant Dafa et ai éliminé cet attachement, soudainement, mes produits ont été vendus et ma compagnie s’est retrouvée sur le bon chemin. C’était comme un miracle.

Maintenant je suis encore en difficulté, parce que je ne peux pas retourner en Chine contrôler ma propre entreprise. Mais, car mon attachement a disparu, je ne suis pas inquiet de la perdre. Il y a un an, je ne pouvais pas renoncer à mon attachement aux affaires que j'avais soigneusement arrangées. Ce n'était que pour l'argent que j'avais investi. Plutôt, c'était quelque chose de subtil, comme mes notions que les forces anciennes avaient créées dans mon esprit. Le sens de la responsabilité vis-à-vis de mes employés, des autres investisseurs et de ma famille, m'a empêché d'agir comme un disciple de Dafa. J'ai presque pensé que j'étais le seul responsable de tout ce qui s'était produit, et que c’était à moi de décider de mon destin et de celui des autres impliqués.

Sur la question des maladies, je suis également passé par beaucoup d’épreuves. En pratiquant Dafa, je me suis rendu compte que c'étaient mes notions au sujet des maladies qui causaient vraiment les épreuves. Après, j'ai toujours été en extrêmement bonne santé.

Je veux mentionner les camarades pratiquants en Chine. Leur expérience partagée et la manière dont ils se comportaient m'a aidé à commencer ma cultivation-pratique. J'ai oublié plusieurs de leurs noms, mais je me rappelle la beauté de leurs sourires et la paix et la sérénité dans leurs voix. Ils m’ont ouvert leurs portes, et m'ont aidé avec altruisme. Ils ont écouté patiemment mon bavardage, que je croyais avec confiance être sage.

Je me rappelle mon expérience pour essayer de croiser mes jambes en lotus. À ce moment-là, je pensais que je ne pourrais jamais croiser mes jambes d'une manière si noble et élégante que mes camarades pratiquants. Plus tard, après des pratiques douloureuses, je l'ai finalement surmonté et ai pu faire le double-croisement. Aujourd'hui même, mes jambes sont très douloureuses quand je fais le double-croisement, mais le moment de tranquillité dans la méditation est inestimable.

Je pense toujours ne pas pouvoir très bien aider les autres, mais je veux faire de mon mieux pour vous dire mon expérience de cultivation-pratique, espérant que quelqu'un en tirera bénéfice d'une manière quelconque.

J'ai éprouvé beaucoup de choses personnellement depuis que j'ai commencé la cultivation-pratique. J'ai éprouvé la beauté et la paix dans la cultivation-pratique, le bonheur aux conférences internationales, les soucis quand les médias chinois ont attaqué la première fois Dafa, les interférences aux sites de pratique quand l'incident de Zhongnanhai et de Tianjin ont eu lieu, et le jour où la persécution de Dafa a commencé en juillet 1999.

Ce jour, ma vie a pris un tournant brusque. Et je crois que beaucoup d'autres pratiquants ont eu le même sentiment. Après l'expérience du doute, ne sachant que faire, faisant des erreurs, je suis finalement venu à une nouvelle compréhension et à une nouvelle résolution concernant notre nouvelle mission comme disciples de Dafa dans la période de Rectification de la loi.

Mes expériences personnelles ont montré que, quand vous êtes en difficulté et devez prendre une décision, personne ne peut vous aider, même ceux qui sont les plus proches de vous. Si vous-même n’êtes pas prêt, les suggestions des autres seront prises comme des pressions, et pourront causer des résistances et des conflits, qui pourront être utilisés par les forces anciennes. Notre maître nous aide toujours sur nos propres chemins de cultivation. Par son travail, il nous mène à des royaumes plus élevés, jusqu'à ce que nous atteignions la plénitude.

Quand la persécution a commencé, peut-être que chaque pratiquant a éprouvé la persécution sous différentes formes. Je l’ai également éprouvée beaucoup, en Chine, en Europe, même dans mon pays, l’Italie, bien que ce soit un état démocratique. Mon statut d'investisseur en Chine, bien que pas officiellement fini encore, a été influencé considérablement par cela. Mes parents chinois ne peuvent pas aller dans leur propre pays, et le renouvellement de leurs passeports est refusé. Le milieu des affaires, le cercle politique, et les médias sont silencieux et ne veulent pas dénoncer ce qui se produit en Chine, parce qu'ils ne veulent pas offenser le « dragon rouge ». En outre, des actions illégales ont récemment eu lieu à Berlin, en Islande, en Russie, à Hong Kong, et au Cambodge. En Italie, nous avons également éprouvé des choses semblables, même si moins graves. Quand le chef du bureau 610 a visité Florence, bien que nous ayons eu la permission de la police, la police nous a néanmoins conduits à un endroit loin de la délégation chinoise. Ils n’ont pas réussi finalement.

Je sais que je devrais pouvoir faire plus et m’améliorer encore. Assurément la situation s'est beaucoup améliorée. Les attaques du mal deviennent de plus en plus faibles, notre rapport avec les médias est chaque jour meilleur, et de plus en plus de parlementaires nous soutiennent. Je voudrais exprimer mes remerciements à beaucoup de camarades pratiquants aujourd'hui. Vous nous avez généreusement donné beaucoup d'aide, sans laquelle nous n’aurions pas réussi dans plusieurs de nos activités. Il est regrettable que quelques pratiquants, pour différentes raisons, aient choisi de pratiquer la cultivation-pratique tranquillement à la maison, et soient peu disposés à participer à des activités pour clarifier la vérité aux chinois. Ces activités demandent beaucoup d'efforts, et elles ne semblent pas produire des résultats rapides, particulièrement au début. Cependant, ces chinois ont le plus souffert de la persécution perverse, et ils n’ont pas d’autre moyen que nous pour obtenir des informations correctes. Ces pratiquants hésitent toujours un peu en agissant. Je ne critique personne, je n’en ai pas le droit. Mais je me sens vraiment désolé pour eux, parce qu'ils perdent une occasion qui, une fois perdue, ne reviendra plus jamais. Je fais toujours de mon mieux pour me rappeler les exigences des disciples de Dafa pendant la période de Rectification de la loi : étudier bien la Loi, clarifier la vérité, et émettre les pensées droites.

Je sais que j’ai fait beaucoup d’erreurs. Quand je veux accomplir quelque chose à tout prix, je finis souvent par rechercher les résultats souhaités comme dans une compétition sportive. Il est de notre responsabilité d’avancer avec différentes méthodes pour valider la Loi. Mais je pense que nous ne devons jamais oublier que notre but est de sauvegarder la Loi, sauvegarder la dignité du maître et la nôtre. Seulement lorsque nous employons notre sagesse pouvons-nous briser les arrangements faits par les forces anciennes pour saboter la Loi. Autrement, nous pourrions endommager Dafa en raison de nos propres imperfections.

Pour saboter Dafa, les forces mauvaises ont composé une série entière de mensonges, qui ont abouti à la farce des immolations. Je pense que nos comportements et actions compatissants sont la réponse finale à tout ceci.

Merci

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.