L'histoire d'une mère et de sa belle fille

Print

A l'est, dans une ville de la Province Henan, il y avait une famille dont une mère et sa belle fille (qui seront nommées ici dans cet article « mère » et « fille »).

La mère était un professeur en retraite, et la fille était une infirmière. La fille était très proche de sa mère, et la mère s'occupait bien de son petit-fils, qui venait juste d'apprendre à parler. Il y avait une seule chose sur laquelle elles n’étaient pas d'accord.

À l'automne 2006, la mère qui avait auparavant toujours été en bonne santé, se trouva tout d'un coup souffrir du dos. La fille l'emmena chez quantité de docteurs, mais tous les traitements médicaux furent impuissants à soulager les douleurs de sa mère. La fille voulait que la mère suive des séances de massage, mais la mère pensait que cela n'aurait point d' effet puisque il n'y avait eu aucune amélioration avec les séances de massage précédentes. Cependant, elle ne voulait pas décevoir sa fille.

Un jour, la mère tomba nez à nez dans la rue avec une ancienne collègue. Celle dernière était pratiquante du Falun Gong. Le lendemain, la mère obtint une copie du livre « Zuan Falun ». Elle se mit à lire le livre la nuit tout en allant dans la journée à ses séances de massages.

Au moment où elle termina la lecture du livre « Zuan Falun », ses séances de massage prenaient fin également , et ses douleurs au dos avaient disparues. La fille l’attribua aux massages mais pour la mère cela était du à la lecture du livre du Falun Gong. Alors la fille lui dit : « J'aimerais lire ce livre puisque il est si miraculeux ». Avec cette excuse, elle cacha le livre.

Puis au printemps 2007, la mère développa une grosseur au sein. Les spécialistes les informèrent que cela pouvait facilement se développer en cancer, et leur suggérèrent de recourir à la chirurgie. L'hôpital manquait alors de lits et ils prescrirent des médicaments allopathiques en recommandant l'opération dès qu’un lit serait disponible.

La mère dit : « Si je subis cette opération, il faudra aussi que je reçoive des traitements de rayons. Même si je me trouve dans un bon état physique, je vais en souffrir. De plus, il n'est pas sûr que ce traitement puisse empêcher une rechute. Je ne veux pas de cette chirurgie. Ce que je veux c’est lire le livre de Dafa, parce que je crois qu'un miracle surviendra. » Convaincue par ses mots la fille fut d'accord, mais demanda à sa mère de suivre les traitements médicaux tout en lisant le livre.

Une semaine plus tard, la grosseur au sein disparut. Toute la famille s'en réjouissait. La fille dit : « Finalement, tu dois croire aux hôpitaux. » La mère sourit et dit : « Je crois aux hôpitaux, mais je crois aussi en Dafa. J'ai fait une expérience sur moi-même. Puis elle ouvrit un tiroir et montra les médicaments qu'avaient ordonnés les spécialistes. Sa famille réalisa alors qu'elle n'y avait pas touché.

Toute la famille fut convaincue. La fille dit : « Mère, ce n'est pas que nous cherchions à t'empêcher d'apprendre le Falun Gong. C'est que nous nous inquiétons que tu sois persécutée par le Parti communiste chinois. Il y avait un docteur une fois à l'hôpital, une femme bien connue pour sa vertu dans la pratique de la médecine. Elle a été condamnée au travail forcé à cause de sa pratique du Falun Gong, et elle a été soumise à beaucoup de souffrances dues à la persécution. Si tu as une si profonde prédestination avec Dafa, nous n’essaierons plus de t'en empêcher, mais il faut que tu fasse attention à ta sécurité. » La mère répondit : « Soyez rassurés, je vous comprends. Vous bénéficieriez tous de Dafa si je continue à bien cultiver. »

Date de l'article original : 08/01/2008

Version chinoise disponible :
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2008/1/8/93010.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.