M. Xie Wutang et Mme. Tan Xiangyu, son épouse, de la province du Hunan sont tous les deux torturés (Photo)

Mari et femme, M. Xie Wutang et Mme Tan Xiangyu, vivent dans le district Tianxin de la ville de Changsha, dans la province du Hunan. Depuis que le Parti communiste chinois (PCC) a initié la persécution du Falun Gong en 1999, tous les deux ont été emprisonnés à plusieurs reprises. Ils sont devenus sans domicile pour échapper à l'éventualité d'être arrêtés à nouveau pour avoir refuser de renoncer au Falun Dafa et ont continué à clarifier les faits sur la persécution.

Le 14 juillet 2007, des agents de la Division de la sécurité domestique des services de police de Tianxin et le Poste de police de la rue Qingyuan les ont arrêtés. M. Xie, 66 ans, a été détenu au Centre de détention de l'agglomération de Changsha à Changqiao, dans le canton de Changsha. Mme Tan, 60 ans a été directement emmenée à la Prison des femmes de la province du Hunan et emprisonnée dans la sixième salle.

Mme. Tan Xiangyu et M. Xie Wutang.

M. Xie a fait une grève de la faim pour protester de leur emprisonnement illégal. Nous ne sommes pas en mesure de fournir des détails l'information étant strictement bloquée au centre de détention.

Le 14 septembre, la Cour de district de Tianxin a secrètement jugé M. Xie sans informer aucun de ses proches. le 9 octobre 2007, M. Xie a été condamné à une peine de quatre ans et huit mois. La Loi pénale déclare que le premier procès devrait être ouvert au public. Lorsque la famille de M. Xie a demandé une explication au Juge Huang Jueping, ce dernier a répondu "Nous avons cessé d'informer."

M. Xie croit que calmement parler de la persécution du Falun Gong aux gens qui ne sont pas au courant des faits n'a rien d'illégal. M. Xie a fait appel à la Cour intermédiaire de l'agglomération de Changsha, leur demandant de renverser le verdict et d'être libéré sans accusations.

Mme Tan Xiangyu a été immédiatement emmenée à la Prison pour femmes de la province du Hunan le 14 juillet 2007. Ses proches ont essayé d'aller la voir à plusieurs reprises, mais les gardes ont refusé tous les droits de visite. Mme Tan a été auparavant condamnée à trois ans et demi de prison en 2004. Elle a été torturée et relâchée pour raisons médicales en septembre 2005. De novembre 2004 à septembre 2005, elle a eu des trous dans les poumons, a vomi du sang, ne pouvait plus avaler, a souffert d'une défaillance rénale et ne pouvait plus se déplacer sans aide. Un médecin lui a diagnostiqué une tuberculose et une hépatite. Elle était d'une maigreur squelettique à la libération en 2005.

Le 17 octobre 2007, ses enfants ont tenté de rendre visite à leur mère et de lui remettre des vêtements chauds. Les gardiens de la prison ont refusé de les laisser entrer et de prendre les vêtements. Les enfants de Mme Tan inquiets de la santé de leur mère sont allés rendre visite à Zhao Lan, directeur adjoint de la prison. Zhao a eu une attitude vindicative et a ordonné à un gardien de chasser les enfants de Mme Tan de la prison.

Le 16 novembre 2007, les enfants de Mme Tan ont fait appel au département judiciaire provincial du Hunan, et expliqué que le personnel de la prison les avait privés de leur droit de rendre visite à leur mère. Ils ont été re-dirigés au Bureau de l'Administration de la province du Hunan. Le directeur Cao leur a parlé et ordonné au directeur de la prison, Liu, d'arranger une rencontre pour Mme Tan et sa famille. Cao a également appelé le personnel de la prison pour demander d'arranger cette rencontre sans délai. Cet après-midi là, les enfants de Mme Tan se sont rendus à la prison. Le directeur, Liu, les a évités, et un gardien de l'équipe de Mme Tan leur a dit qu'elle était sous "gestion stricte" et n'était pas autorisée à recevoir de visites.

Le 19 novembre, les enfants de Mme Tan ont visité à nouveau la prison, demandant à la voir. Le directeur Liu a parlé avec le gardien responsable de l'équipe de Mme Tan. Ils ont appris que Mme Tan a été torturée alors qu'elle était sous "gestion stricte" et dans une classe de lavage de cerveau spécifiquement mise en place pour "réformer" les pratiquants de Falun Gong. Les proches de Mme Tan s'inquiètent beaucoup pour sa sécurité et appellent ceux qui croient en la justice d'aider à mettre fin à la persécution.

Les personnes impliquées dans la persécution de Mme Tan:

La police du Poste de police de Qingyuan du Bureau de la sécurité publique du district de Tianxin : 86-731-5571272, 86-731-5580060
Huang Jueping, Juge en chef de la Cour de district de Tianxin : 86-731-5890166
Gardiens au Centre de détention de l'agglomération de Changsha : 86-731-4074800--4074980 (181 numéros de téléphone)
Gardes à la Prison pour femmes de la province du Hunan : 86-731-2323000--2323999 (1000 numéros de téléphone )
Zhao Lan, Directeur adjoint de la prison : 86-731-2323007 (Bureau ), 86-731-2323878 (Domicile ), 86-133-08498728 (Cell)

Article apparenté : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2007/8/8/88416.html

Date de l'article original : 14/12/2007
Catégorie : Récits de témoins oculaires

Version chinoise disponible à:
http://minghui.org/mh/articles/2007/12/3/167664.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.