L'importance d'entreprendre des actions

"La distance est courte, mais il faut la parcourir ! L'affaire est petite, mais on doit agir !" Ces expressions sont tirées de Xunzi se cultive. Les significations des dernières expressions sont très simples : On doit faire le premier pas, ou on n'atteindra aucune destination. On doit entreprendre des actions, ou alors même le plus petit travail est suspendu dans les limbes. On doit entreprendre des actions concrètes dans le but d'atteindre un objectif et parler n'a guère de valeur ."


La moralité traditionnelle mêle la théorie à la pratique. On peut atteindre son but seulement en appliquant ce que l'on a appris. C'est eulement en suivant avec ferveur les principes moraux qu'on peut satisfaire au standard moral. Il est vrai que beaucoup de gens ont de grandes ambitions. Toutefois, lorsqu'ils ne planifient pas bien et qu'ils n'adoptent pas une bonne stratégie, ni n'avancent diligemment , rien n'est accompli. Certaines personnes peuvent même ne pas être exceptionnellement intelligentes, mais une fois qu'elles ont une bonne idée, elles établissent des plans et entreprennent des actions et font un pas après l'autre. Lorsqu'elles travaillent avec diligence, elles accompliront de grandes choses.


Peng Duanshu, un écrivain qui vécut durant la Dynastie Qing a dit : "Les choses peuvent être soit difficiles soit faciles. Si l'on persévère, les entreprises difficiles deviennent faciles. Si on s'abstient d'accomplir les tâches, une tâche facile devient difficile. Ces expressions peuvent être appliquées à l'apprentissage. Si on étudie, les matières difficiles deviennent faciles. Si on s'abstient d'étudier, même les matières faciles deviennent difficiles.


L'histoire de Peng Duanshu d'un moine riche et d'un moine pauvre


Il y avait deux moines qui vivaient dans une lointaine contrée dans la Province du Sichuan. L'un était riche et l'autre pauvre.

Un jour, le moine pauvre dit au moine riche: "Je désire aller à la Mer du Sud de la Chine. Qu'en penses-tu?"

Le moine riche répondit: "Que vas-tu prendre avec toi?"

Le moine pauvre dit : "Tout ce dont j'ai besoin c'est une bouteille et un bol."


Le moine riche répliqua: "Pendant de nombreuses années, j'ai voulu acheter un bateau et traverser la mer, mais je n'ai jamais résolu de le faire. Maintenant, tu me dis que tu veux faire ce voyage avec seulement une bouteille et un bol?"

Le moine pauvre entreprit ce voyage.


L'année suivante, le moine pauvre revint de son voyage de la Mer du Sud de la Chine et parla au moine riche de son voyage. Le moine riche était très embarrassé.


Il y a des milliers de kilomètres entre le Sichuan et la Mer du Sud de la Chine. Malgré tout, le moine riche avait été incapable de faire ce voyage alors que le moine pauvre avait entreprit le voyage entier vers la Mer du Sud de la Chine et était revenu.


Est-ce le cas que nous remettons toujours au lendemain et sommes incapables de nous mettre en route afin de combler nos aspirations, simplement comme le moine riche à Sichuan? Regardons ceci d'un autre angle, ceci à à voir avec le fait que nous soyons persistants ou non. Certaines personnes pensent qu'elles sont intelligentes, aussi n'étudient-elles pas et s'empêchent de progresser . Ce n'est pas une question de stupidité, mais que nous nous limitons dans ce que nous voulons accomplir. Si nous nous efforçons de l'avant résolument et que nous étudions continuellement, nous réussirons.


L'histoire des deux moines indique clairement que la différence entre une chose difficile ou facile dépend de l'attitude subjective ou objective de l'individu. Cela montre également que le fait qu'une chose semble difficile ou facile est relatif et peut être soit l'un soit l'autre, c.-à.-d. tomber dans l'une ou l'autre catégorie. La condition préalable est que les gens doivent faire des efforts, doivent être persistants et persévérants.


Le moine pauvre est parti avec seulement une bouteille et un bol pour son long voyage. Pouvez vous imaginer la difficulté d'un tel voyage? Cependant, le moine pauvre avait de hautes aspirations, avait une forte volonté et il n'a jamais faibli. Il était déterminé à faire ce voyage, avait une forte croyance dans sa capacité à persévérer et à surmonter tous les obstacles. Donc, il a réussi.


Son succès était basé sur deux mots : oser et faire. Oser, représente sa croyance ferme. En d'autres termes, il avait des pensées droites et n'avait aucune peur. Faire, nous indique qu'il met ses idées en pratique . Et c'est aussi un aspect de la diligence. Le moine riche avait projeté pendant des années et attendu le bon moment, la bonne occasion et la bonne circonstance. Toutefois, il avait remis à plus tard et traîné les pieds. Donc, il avait échoué. Nous pouvons véritablement faire que les choses arrivent. Souvent lorsque nous attendons le bon moment, nous manquons l'opportunité. Nous avons besoin d'apprendre du moine pauvre et surmonter les difficultés, ainsi nous pourrons aller de l'avant.

Aller de l'avant un pas après l'autre nous amène à destination

En 1984, lors de la compétition internationale du marathon, un japonais de petite taille a gagné la course de manière inattendue. Deux ans plus tard, il a gagné la même compétition en Italie. Lorsqu'un journaliste l'a interviewé à propos de sa victoire, il a été très succinct dans sa réponse: "J'ai battu les autres compétiteurs avec sagesse." Dix ans après, il a écrit son autobiographie: "Avant chaque compétition, je me promenais aux alentours, j'observais la route attentivement et je notais tous les points de repères. Par exemple, la première destination était une banque, la seconde était un gros arbre, la troisième un immeuble rouge et ainsi de suite. Quand la course commençait, je courais vers ma première destination aussi vite que je pouvais. Après cela j'essayais de faire de même vers ma seconde destination. Le parcours entier était morcelé en de nombreuses petites sections et je courrais la course entière d'une manière détendue.


Dans notre vie journalière, beaucoup de gens jettent l'éponge à mi chemin dans le processus d'une tâche donnée. Trop souvent, ce n'est pas parce qu'ils ne peuvent pas réussir, mais parce qu'ils n'ont pas une idée claire de leur but. Si nous avons une idée claire de ce que nous voulons accomplir, faisons un pas à la fois, alors le succès ne sera pas trop loin.


De par mon expérience, je pense que la cultivation est basée sur le même principe. Une fois que nous avons compris les principes de la Loi, nous avons un but. Si nous suivons une bonne méthode et que nous sommes diligents, nous pouvons nous élever rapidement. Certains pratiquants sont très organisés et ils pensent à ce qu'ils ont fait pendant la journée avant d'aller au lit. Ils essayent de calculer ce qu'ils sont supposés accomplir chaque jour et alors ils décident de ce qu'ils ont besoin de faire le jour suivant. Lors de la planification, ils mettent les tâches les plus importantes en tête de liste. Puis, ils mettent leurs plans à exécution en bon ordre et donc les choses sont faites plus vite que prévues. D'autres pratiquants n'ont ni plans ni buts pour aucun jour particulier et donc ils sont incapables d'accomplir ce qui se présente à eux un quelconque jour donné. Beaucoup d'entre eux n'ont pas réfléchi sur le fait de saisir une opportunité lorsqu'elle se présente. Ainsi, rien ne sera accompli. N'est ce pas simplement comme le proverbe: "Un oiseau dans la main est mieux que deux dans le buisson," ou "Où il y a une volonté il y a un chemin!" Ce que ces proverbes nous disent est que si nous pouvons être diligent aujourd'hui, nous pourrons avoir un meilleur lendemain.


Ces proverbes nous disent clairement que "Seules des actions peuvent nous apporter des résultats et seulement une cultivation solide peut nous conduire à la plénitude parfaite."

Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2007/9/4/162061.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.