Lettre de l’Association Européenne au Premier Ministre d’Ukraine

29.8.2002
Mr. Anatoliy Kinakh
Premier Ministre d’ Ukraine
Government d’ Ukraine
Kyiv
Ukraine

Cher Monsieur Kinakh
Nous vous écrivons pour exprimer notre extrême préoccupation quant au traitement des 23 pratiquants de Falun Dafa qui ont été détenus le 24 août tandis qu’ils pratiquaient leurs exercices dans le parc. Alors que les pratiquants de Falun Gong étaient emmenés en garde à vue, des témoins ont dit que la police avait fait mention des pressions de Beijing comme en étant la cause, déclarant que la Chine est « immense et puissante » comparée à un pays en développement comme l’Ukraine et que l’Ukraine « ne peut pas se permettre des ennuis dans ses relations avec la Chine. » D’après les pratiquants détenus, la police a également mentionné que les officiels Chinois avaient fait un marché avec le Ministre des Affaires Etrangères Ukrainien pour qu’il empêche les activités du Falun Gong en Ukraine. Heureusement le juge a rejeté l’accusation contre les pratiquants par la police Ukrainienne comme étant « sans fondement » Cette détention n’aurait jamais du se produire. Les faits de cette affaire sont clairs. La police Ukrainienne agissait sous la pression du régime de Jiang, un régime qui continue de sévir avec violence contre des dizaines de milliers de bonnes personnes en Chine. Les 23 pratiquants de Falun Dafa n’ont rien fait de mal. Ils pratiquaient dans le même parc que ces deux dernières années avec la permission du Comité de Sécurité Ukrainien et le Ministre des Affaires Intérieures.

Il est effroyable que Jiang Zemin puisse dicter les actions d’un état indépendant comme l’Ukraine et que les autorités Ukrainiennes soient soumises à des ordres venant d’aussi loin que Beijing. A travers une série de récents événements, nous assistons à une expansion systématique de la persécution du Falun Gong par Jiang en Europe. Nous espérons que le Gouvernement Ukrainien résistera à la pression de Beijing, et protégera véritablement les droits de ses citoyens aux libertés de conscience, d’expression et d’association.

Si l’Ukraine aspire aux plus hauts standards Européens, alors protéger les libertés de croyance et d’association en sera un des fondements. Aucun pays Européen ne devrait tolérer l’interférence du régime de Jiang dans ses affaires intérieures.

Je reste à votre disposition pour toute question que vous pourriez avoir .
Sincèrement vôtre.

PETER JAUHAL
Vice-Président

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.