Plus de 30 parlementaires britanniques signent une pétition appelant à libérer Wenjian Liang

Print

Un total de 34 parlementaires britanniques, de Lords et de parlementaires européens ont signé une pétition appelant à la libération de Wenjian Liang, qui, avec son époux Zhiyong Lin et six autres pratiquants du Falun Gong, a été envoyée dans un camp de travail dans la province de Guangzhou en mars 2007 pour "rassemblement illégal" dans sa propre maison.

Parmi les parlementaires qui ont signé la pétition, il y a le Rt. Hon. Charles Kennedy, qui est l'ancien dirigeant du Parti Démocrate Libéral et le Rt. Hon. Lord Steel, qui a été le premier Officier à présider au Parlement Ecossais et un ancien dirigeant du Parti Libéral.

Beaucoup plus de personnes ont offert leur soutien moral. Le bureau du Chef du Parti des Conservateurs a écrit le 2 mai 2007 à la sœur de Wenjian, Jane, qui vit en Grande-Bretagne: "Il [David Cameron, Chef du Parti des Conservateurs] a été horrifié d'apprendre l'emprisonnement de votre sœur et de son mari et comprend absolument votre inquiétude à ce sujet. David pense que le respect des droits de l'homme en Chine continue à être une affaire de grande importance. La détention et le harcèlement des activistes démocrates, des pratiquants religieux et des membres du Falun Gong vont à l'encontre des standards des droits humains internationaux, et il est conscient que les croyances religieuses, la liberté d'association, d'expression et des médias est systématiquement restreinte en République Populaire de Chine."

Le Secrétaire Démocrate Libéral aux Affaires Etrangères, le Rt. Hon. Michael Moore, a écrit à Jane le 11 avril, disant qu'il est "consterné à la vue de l'étendue des violations des droits de l'homme en Chine … et étant donné la gravité des questions entourant la détention de votre sœur, j'ai écrit au Secrétaire des Affaires Etrangères pour mettre en lumière vos inquiétudes sur cette affaire."

Un employé à La Chambre Clarence a répondu le 3 mai 2007 à la lettre que Jane avait envoyé au Prince de Galles pour lui demander son aide. L'employé recherchait davantage de conseils provenant de sources officielles et a dit à Jane: "Cette lettre porte les voeux les plus chaleureux de Son Altesse Royale."

Le parlementaire Stephen Crabb, Président de la Commission des Droits de l'homme du Parti des Conservateurs, a dit dans sa lettre envoyée à Jane qu'il est vraiment désolé d'apprendre la situation de Wenjian. Il a dit que bien que les attributions de sa Commission ne soient pas de faire pression pour des cas individuels, elle est cependant "très inquiète de la situation des droits de l'homme en Chine." Il a souhaité à Jane "la pleine réussite dans ses efforts".

Un membre du parlement, basé à Surrey dans le sud de l'Angleterre, a dit à Jane dans sa lettre du 15 mai 2007: "Je vous suis reconnaissant d'avoir pris la peine de m'informer de votre affaire et vous avez mes meilleurs souhaits pour la libération prochaine de votre sœur." Il a également dit: "Je crois que la liberté de croyance devrait être défendue dans toutes les nations et je pense qu'il incombe au gouvernement britannique de faire comprendre au gouvernement chinois ce que signifie que de permettre une plus grande liberté de croyance en Chine. Je suis aussi conscient que la Chine continue de détenir des gens en totale infraction avec leurs droits humains. Le cas de votre sœur tel que vous le décrivez est un exemple clair de telles violations des droits de l'homme."

Traduit de l'anglais de :
http://en.clearharmony.net/articles/200705/39695p.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.