CNN : Les Nations Unies critiquent vivement les mesures répressives de la Chine

Personnel et télégrammes
Le 20 août 2002

Le Haut Commissaire aux Droits de l'Homme, Mary Robinson a soulevé certaines inquiétudes lors de sa visite à Beijing à propos de ce qu’elle appelle "l’angoissante" situation des droits de l'homme en Chine

BEIJING, Chine La première responsable des droits de l'homme aux Nations Unies a critiqué la Chine pour s’être servie de l’attaque terroriste du 11 septembre pour entreprendre des mesures répressives envers la dissidence.

La Haute Commissaire des Droits Humains Mary Robinson a soulevé ses préoccupations lors de sa visite à Beijing à propos de ce qu’elle appelle "l’angoissante" situation des droits humains en Chine. Les questions importantes incluaient la peine de mort, la détention arbitraire et un certain nombre de cas individuels.

La Chine a fait passer des lois durant la dernière année qui augmentent le pouvoir d’arrestation et de détention et élargissent également le recours à la peine de mort, a dit Robinson, selon l’agence de nouvelles Les Presses Associées.
[...]

Les membres du Falun Gong et les minorités Uighur à Xinjiang, une région à prédominance musulmane du Nord-ouest de la Chine, sont considérées par Robinson comme les cibles spécifiques de ces nouvelles lois.

"Pour la population Uighur et aussi pour les membres du Falun Gong, ceci a signifié que le climat serait plus cruel et plus coriace", a dit Robinson.

La Chine a invité le Reporter Spécial sur la Torture des Nations Unies, Theo Van Boven, à venir en visite l’année prochaine, mais n’a pas encore accepté la demande des Nations Unies de permettre à Van de visiter les prisons de son choix ou de parler en privé avec les prisonniers.
"Je dirais qu’elle (la visite) n’est pas encore garantie", a dit Robinson à sa septième et dernière visite en Chine avant de quitter son poste aux Nations Unies le mois prochain.

Liberté d’expression
Elle a aussi soulevé la question de la détention des activistes du travail et de l’étouffement des libertés d’expressions lors d’une rencontre avec le Vice-ministre des Affaires Étrangères Wang Guangya.
"Il est des plus nécessaires que la Chine adopte le genre de réforme politique et l’ouverture sociale qui seront aussi plus bénéfiques pour les droits humains et prépareront la Chine à ratifier la convention sur les droits civils et politiques." sont là, les propos de Robinson, rapportés lundi par l’agence de nouvelles Reuters.
Durant sa visite à Beijing, Robinson rencontrera le Roi Cambodgien Norodom Sianouk au pays pour traitements médicaux avant d’arriver à Phnom Penh pour discuter de la réforme légale, du trafic humain ainsi que des droits économiques et sociaux avec le Premier Ministre Hun Sen.
Apres le Cambodge, Robinson voyagera au Timor Est pour assister à la première audience publique de la Commission Réception de la Vérité et Réconciliation.
L’Association Presse & Reuters a contribué à ce reportage.


http://europe.cnn.com/2002/WORLD/asiapcf/east/08/20/china.un/index.html
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/8/21/25568.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.