Mieux comprendre les critères d’évaluation

Maitre a dit dans l’article : " Deuxième exposé sur le critère de jugement " : " Pourquoi ne suivez-vous pas l’instruction du Maître qui dit que pour juger le Xiulian des élèves, il n’y a qu’à voir leur Xinxing ?"
( Points essentiels pour un avancement diligent). Récemment j’ai lu quelques articles écrits par des compagnons de pratique et j’ai eu plus de compréhension sur ce qu’a dit le Maître. J'ai constaté les quelques cas suivants :

1.Certains pratiquants utilisent “les capacités ”, y compris ce que voit celui qui a l’œil céleste ouvert, comme critère pour évaluer la cultivation des autres. Maître a dit : " «Les pouvoirs de Gong sont des techniques mineures, La Grande Loi est l'origine et la source " (" Chercher la porte de la Loi juste " tiré de Hong Yin 1)
.
3.Certains pratiquants regardent comment d’autres pratiquants ont été persécutés et utilisent cela comme critère pour évaluer leur cultivation. Certains pratiquants pensent que plus ils souffrent plus leur niveau est élevé . Certains le considèrent comme un « crédit ». D’autres pensent que les pratiquants qui n’ont pas bien cultivé feront face à plus de souffrance. Ces deux opinions vont à l’extrême, puisqu'ils regardent les choses d’un point de vue de personne ordinaire et ne comprennent pas les relations entre la rectification par la Loi et la cultivation personnelle. Certains prennent les tribulations arrangées par les forces anciennes comme de « véritables tests ». Certains ont l’attachement à l’héroïsme. Cela ne viendrait-il pas à reconnaître la persécution des forces anciennes quand un pratiquant a ce genre d’opinion ? Ils n’ont pas réalisé que : " Ses affaires sont vos affaires " (Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi de Washington DC)

4. Certains pratiquants utilisent la quantité de travail abattu par quelqu’un et l’influence qu’il a sur les autres comme critère pour évaluer leur cultivation. Ils pensent que plus grands sont les projets sur lesquels quelqu’un travaille plus il a d'influence et plus haut est son niveau de cultivation. Sans élever son xinxing, même faire les trois choses ne nous qualifierait pas comme pratiquants de Falun Dafa.

Quand nous utilisons des notions de personnes ordinaires pour analyser notre cultivation et les trois choses que Maître nous a demandé de faire, nous aurons différentes sortes de pensées compliquées qui ont dévié de la Loi (Fa). Nous devons analyser les problèmes de la perspective de la Loi. Nous devrions utiliser notre xinxing comme critère pour évaluer notre cultivation. Nous devrions utiliser les pensées droites d’un pratiquant pour traiter ces sujets. C’est le véritable critère et le standard que nous devrions utiliser pour voir si nous atteignons les exigences pour un « pratiquant de la rectification par la Loi ».


Date de l'article original : 18/5/2007
Version chinoise à : http://minghui.ca/mh/articles/2007/5/4/154089.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.