L’épouse de M. Liu Yufeng enregistre une plainte légale pour la mort de son mari suite à la torture (Photo)

Déclaration de la poursuite

Plaignante : Mme Lin Junlan, épouse de M. Liu Yufeng pratiquant de Falun Dafa de 66 ans et résidant du bourg de Xiaozetou dans la municipalité de Songcun, ville de Wendeng, préfecture de Weihai, province du Shandong, qui a été torturé à mort.

Accusés : les fonctionnaires du département de la police de la ville de Wendeng

Le 18 juillet 2000, vers 18h00, le département de police de la ville de Wendeng a arrêté et a détenu M. Liu Yufeng au centre de détention de la ville de Wendeng sans raison valable. Ils n'ont pas informé la famille de M. Liu dans les délais tels que stipulés par la loi. Les fonctionnaires Cong Shuxin (homme) et d'autres du bureau de la sécurité politique ont brutalement torturé M. Liu Yufeng, l’électrocutant avec des matraques électriques à haute tension. Selon des témoins oculaires, M. Liu Yufeng « tressautait » sous les décharges. M. Liu Yufeng était mourant en raison d'une si cruelle torture, mais Cong Shuxin et les autres ont pourtant donné l’ordre aux prisonniers de battre M. Liu Yufeng et ils ont intentionnellement tenté de le tuer.

Afin d'échapper à la responsabilité, le 22 juillet de l’an 2000, vers 21h00 le quatrième jour de la détention illégale de M. Liu, le département de police de la ville de Wendeng a informé la famille de M. Liu de venir le chercher. Lorsque la famille est venue le chercher, le corps de M. Liu était déformé. Il était couvert de contusions de la tête au pied, son cou était tordu, et ses bras et ses jambes étaient paralysés. Quand il a été transporté dans un taxi par un membre de sa famille, son pantalon est simplement tombé à terre.

Le 23 juillet, le jour suivant, M. Liu Yufeng est mort à 6 heures à la maison.

Le jour même, le bureau de la justice de la ville de Wendeng a arrangé une autopsie parce qu'ils ont dit qu’on ne pouvait pas déterminer la cause de la mort de M. Liu. M. Liu Zhigang, M. Liu Zhiqiang, et M. Hou Yongqiang - trois membres de la famille de M. Liu - étaient présents à l'autopsie, ainsi que Liu Yujiang (homme,) président du comité politique et judiciaire du PCC de la ville de Wendeng, Song (on ne connaît ni le prénom ni le sexe), procureur adjoint de la ville de Wendeng, le directeur de la cour de la ville de Wendeng, les fonctionnaires du département de la police municipale et le médecin légiste du procureur de la ville.

L'autopsie en est arrivée aux conclusions suivantes :

1. Une blessure de 3.5 x 4 centimètres du côté externe de son œil droit
2. Blessures et coupures sur son visage
3. Une blessure de 2 centimètres sur sa gorge
4. Diverses blessures sur ses deux bras
5. Une blessure d'environ 25 x 34 centimètres sur sa poitrine
6. Diverses blessures sur ses deux jambes. La peau pelée et les tissus des jambes endommagées
7. Une très grande blessure dans son dos
8. Inflammation et saignement du cerveau
9. Vertèbres brisées (vertèbres #2-4 brisées)
10. Le sternum brisé en haut
L'autopsie a révélée que la mort de M. Liu Yufeng était causée par des forces extérieures et non en se blessant lui-même.

Les accusés ont suivi la politique du régime de canailles de Jiang, enfreignant la loi et tuant à volonté. Afin d'échapper au châtiment, ils ont prolongé la peine de plusieurs prisonniers, espérant échapper à leurs propres responsabilités légales.

La demande de la plaignante :

1. Traduire en justice les véritables meurtriers : Con Shuxin et d’autres.
2. Leur faire payer des dommages à la plaignante selon les lois légales internationales.

Mme Lin Junlan

Le 21 septembre 2006

[Veuillez soumettre aux organismes des Droits de l’homme des Nations-Unies, à l'Organisation mondiale pour enquêter sur la persécution du Falun Gong (WOIPFG), et à la cour internationale.]

Traduit de l’anglais au Canada le 27 septembre 2006

Version chinoise disponible à : http://www.minghui.org/mh/articles/2006/9/24/138550.html

Version anglaise disponible à : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2006/9/27/78416p.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.