AP: L'Islande, la Lithuanie, les Etat-Unis: la Chine renforce son combat contre la dissidence à l'étranger

BEIJING (AP) – Le Président chinois arrivait et personne ne voulait d’ennuis. Alors, le mois passé, juste avant l’arrivée de Jiang, le gouvernement de l’Islande a pris des mesures.

Une cinquantaine d’étrangers ayant des liens avec le mouvement spirituel du Falun Gong ont été détenus. Des agent islandais se sont montrés aux aéroports américains pour empêcher les [pratiquants] de monter à bord des avions à destination de Reykjavik [...]

Quatre jours plus tard, lorsque Jiang a visité la Lithuanie, même scénario. Les protestataires tibétains ont du garder leur distance - - selon les instructions de la Chine, de dire le gouvernement lithuanien. Tous ceux qui portaient le drapeau Tibétain furent emmenés "Je ne pouvais pas garantir que les officiers de sécurité chinois ne tireraient pas sur eux ici même," de dire Raimundas Kairys, le chef de la sécurité du ministère intérieur lithuanien à Vilnius.

La Chine, qui dit s'opposer à toute interférence dans les affaires des autres nations, fait exactement cela - d’affirmer certains - récemment – s’assurant que la dissidence qu’elle étouffe chez elle ne bouillonne pas ailleurs lorsque que les chefs de Beijing sont vedette à l'Étranger. [... ]
[...]
Ces dernières années, le gouvernement chinois a poussé l'Australie à réprimer les activités du Falun Gong. Aux États-Unis, les maires de plus petites villes qui avaient honoré le Falun Gong avec des proclamations ont reçu des appels de diplomates chinois condamnant [le Falun Gong ]. Certains en ont fait fi tandis que d’autres tel Westland, Mich., ont annulé la proclamation. D'autres ont indiqué que certains diplomates ont mentionné l'importance des liens de commerce entre la Chine et les É-U.
[...]
Mais une telle pression peut aller à l’encontre du but recherché, en se mettant à dos l'opinion publique dans le pays d'accueil

En Lithuanie, les politiciens de l’opposition ont protesté que la dignité de leur nation avait été amoindrie par sa police. En Islande 300 citoyens bien en vue ont sorti une pleine page d’un journal pour s’excuser auprès du Falun Gong pour les actions incompréhensibles de leur gouvernement. Et bien que le gouvernement de l’Islande ait dit que ces actions avaient été prises indépendamment, et pas sur les requêtes de la sécurité Chinoise, il a demandé une explication à l’ambassadeur de Pékin pour l’interférence dans les affaires islandaises – tout à fait le genre d’ingérence que la Chine ne tolérait jamais. « La chine essaie de maintenir un double standard, » dit Goldstein.[…]


http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/7/9/23958.html
http://www.canoe.ca/WorldTicker/CANOE-wire.China-Global-Muscling.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.