En approchant de la fin de la cultivation de la rectification de la Loi les disciples de Dafa devraient à plus forte raison chercher à l’intérieur

Nous avons beaucoup de chance de pouvoir suivre le Maître pour atteindre la phase finale de la rectification de la Loi. Les jours qui passent semblent ordinaires mais chaque disciple de Dafa a en fait exploré sa propre voie pour valider la Loi et sauver les gens de ce monde. Dans ce processus, on peut parfois bien faire et parfois pas, mais chaque pratiquant s’est amélioré et s’est cultivé diligemment. A ce dernier moment, bien faire les trois choses, regarder à l’intérieur pour découvrir nos insuffisances et éliminer les attachements fondamentaux est la responsabilité de chaque disciple de Dafa et c’est également la voie qu’il ou qu’elle doit prendre.

Les disciples de Dafa se cultivent dans la société humaine, donc toutes les notions de personne ordinaire profondément enracinées peuvent être des facteurs piégeant les pratiquants et les empêchant de se détacher de l’humain. Comme les principes des gens ordinaires sont contraires aux principes juste, c’est seulement en quittant le harnais des notions humaines que nous pouvons marcher droitement sur notre voie de cultivation. Jusqu'à présent, il y a encore différents degrés d’attachement au temps laissé pour la rectification de la Loi parmi les pratiquants de Dafa, que l’émission de nos pensées droites puisse effectivement suffoquer les diables ou pas, que notre clarification de la vérité aux êtres chers puisse être efficace, comment on assure sa sécurité personnelle en comptant sur les compréhensions de la sécurité des gens ordinaires, comment on peut être affecté par des choses qui ont lieu dans la société ordinaire, comment lorsqu’on entend des nouvelles de la persécution qui va avoir lieu, on ralentit nos efforts de clarifier la vérité et de valider la Loi et il y a bien des exemples à cet égard. Toutes ces insuffisances sont dues au fait que nous ayons une forte mentalité humaine et que nous manquons de pensées droites.

Dans l’“Enseignement de la Loi dans la ville de Los Angeles”, Maître a plusieurs fois en enseignant la Loi mentionné que certains pratiquants de Dafa n’écoutent pas les critiques des autres. M’examinant moi-même à ce propos, j’ai trouvé que j’avais un gros problème sans le réaliser. Depuis que je suis jeune, je suis attaché à l’esprit de compétition et à ne pas perdre la face. J’étais un des meilleurs étudiants lorsque j’étais au lycée et avant ça. Après avoir fini l’université et avoir commencé de travailler, je fus vite distingué par mon unité de travail pour développer ma carrière. Après que j’ai commencé de pratiquer le Falun Gong en 1998, le temps passant, ma recherche pour l’argent et la réputation a disparu mais en fait cette recherche, profondément cachée dans mon cœur, est encore très forte. Les attachements liés à cet attachement de recherche, tels que se faire remarquer, rechercher la vanité, être compétent et être jaloux, ont refait surface plusieurs fois. Par conséquent, l’interférence et les tourments qui y sont liés sont toujours avec moi.

Il y a plusieurs années, j’ai été assigné à la direction d’une unité de travail relativement importante. Donc j’ai souvent été dans la situation de critiquer les autres, alors que je les écoutais rarement, sans mentionner leurs critiques. J’étais également très bien considéré à la maison. Par conséquent, j’ai développé une habitude de ne pas écouter les critiques des autres. Je n’avais pas du tout réalisé cet attachement. Pendant plusieurs années, la question d’une promotion professionnelle était avec moi tout le temps et mon cœur était souvent agité par ce sujet, bien qu’une promotion n’était jamais vraiment dans le travail. J’avais également recours aux moyens des personnes ordinaires pour rivaliser avec les autres fonctionnaires dans mon travail. On peut s’imaginer quel fut le résultat final. Donc en dépit de beaucoup d’effort dépensé au travail, je ne fus pas convenablement reconnu. En plus, j’étais souvent mal compris et réprimandé par la haute direction. Par conséquent, j’étais constamment sous une immense pression. Je pensais que c’était injuste et une fois j’ai développé des mentalités négatives, qui étaient, en fait, la manifestation de mes forts attachements. Bien que je pouvais parfois réaliser certains de mes problèmes et m’améliorer, le problème n’était pas fondamentalement résolu.

Peu de temps après que l’enseignement de Maître: « Enseignement de la Loi dans la ville de Los Angeles » soit publiée, pendant le repas mon frère (qui n’est pas pratiquant), a commencé de me réprimander sans aucune raison valable dans une sorte d’état d’ivresse. C’était de toute évidence pour éliminer mes attachements mais je n’ai pas pu le reconnaître. Furieux, je suis allé jusqu'à le réprimander. Ma mère et ma sœur, qui sont des pratiquantes de Dafa, n’ont pas tardé à me signaler qu’un ‘cultivateur’ doit regarder à l’intérieur. Alors tout à coup j’ai pris conscience. Est-ce que dans son enseignement Maître parlait de moi, une personne qui ne pouvait pas accepter les critiques ?

Le 1er mai de cette année, ma femme a rendu visite à sa famille, donc j’étais seul à la maison. Ce fut une bonne opportunité pour moi d’étudier la Loi et de faire les exercices. Comme j’étais incapable de réciter la Loi, à la différence des autres, je lisais la Loi à voix haute et l’effet était inimaginablement bon. Lorsque je lisais la Loi, mon esprit était clair et ma voix était forte. J’ai senti que tout ce qui était vivant dans ma maison écoutait. Plus je lisais, plus je voulais lire (c’est devenu la façon dont j’étudie communément la Loi). Ce qui fut impressionnant pour moi en lisant Zhuan Falun, j’ai senti que tout le livre était à propos de l’amélioration du Xinxing. Faire cela m’a également permis de réaliser mon fort attachement à la renommée, qui était profondément caché dans mon cœur. Ne pas permettre aux autres de me critiquer était juste pour protéger et couvrir cet attachement.

Maitre dit :

    “Comme chacun le sait, lorsqu’une personne atteint le niveau d’Arhat, son cœur n’est affecté par rien. Il n’a le cœur dérangé par aucune affaire ordinaire, et il est toujours souriant et de bonne humeur. Quelle que soit la perte qu’il subit, il reste souriant et de bonne humeur sans s’en soucier le moins du monde. » (« Neuvième conférence de Zhuan Falun - trad. Non officielle de l’anglais.)

A la phase finale de la cultivation et de la pratique de la rectification de la Loi, je réagis encore tellement fortement aux critiques des autres. Cela montre que j’ai encore, profondément dans mon cœur, des attachements que je n’ai pas encore reconnus. A cause de ça, Maître a indiqué cela sérieusement dans son enseignement et il me permet de m’en débarrasser avec détermination.

Cette mentalité égoïste peut être reflétée quant on fait du travail pour Dafa. Les disciples de Dafa ont utilisé ce qu’ils connaissent pour assister volontairement la rectification de la Loi de Maître, clarifier la vérité, sauver les gens de ce monde, exposer et suffoquer les démons. Tout ce que les pratiquants de Dafa ont fait est sacré. Cependant, à plusieurs occasions, la mentalité égoïste peut encore faire surface. Il peut apparaître que bien qu’un pratiquant ait fait du travail pour Dafa et peut avoir beaucoup accompli, il ou elle peut encore avoir beaucoup de notions de personnes ordinaires et une mentalité égoïste, ce qui fait que ce qu’il ou elle fait n’est pas pure et efficace. Cela peut générer des séparations parmi les pratiquants de Dafa et par conséquent les forces anciennes peuvent facilement trouver les failles qu’elles peuvent exploiter pour nous persécuter.

Par exemple, lorsque l’on écrit un article de partage d’expérience, la mentalité de se faire remarquer peut sans le savoir faire surface. Lorsque l’on remet des documents de Dafa, on veut toujours donner tous les documents aux autres de cette manière on a est soulagé de la preuve dans le cas où on rencontre la persécution. On garde les documents que l’on estime « bons » pour soi-même ou pour les pratiquants qui sont près de nous. On veut travailler ensemble ou avoir plus d’interaction avec les pratiquants que l’on considère plus coopérants. On veut faire quelque chose avec lequel on est familier ou que l’on a fait auparavant et une fois que des changements ont lieu, on estimera sans réfléchir, qu’il ou elle ne peut pas le faire. Pour ceux qu’on considère être peu fiables ou dangereux, on ne veut pas trouver des moyens de leur clarifier la vérité et on a même la mentalité de prendre plaisir au malheur des ces personnes avec qui on a des conflits. Parce qu’un pratiquant n’a pas été persécuté, il ou elle ne peut pas envoyé des pensées droites fréquemment pour éliminer les esprits pervers derrière les personnes qui ont persécuté les pratiquants de Dafa. Certains pratiquants qui furent persécutés avant ne veulent pas exposer la persécution perverse car ils ont peur des représailles et donc ils n’accomplissent pas un bon travail pour exposer la perversité à la population locale. Avoir peur est aussi une réflexion de notre égoïsme et de plus c’est de l’égoïsme à un niveau prééminent.

Maître demande aux disciples de Dafa de se cultiver eux mêmes en des êtres éveillés qui son sans égoïsme et altruistes et de toujours considérer d’abord les autres. Cela nous demande de commencer par des choses mineures pour rectifier nos pensées, trouver et traiter sérieusement les failles que nous avons. Même lorsque nous faisons du travail pour Dafa, et même lorsque nous ne pouvons pas voir les conséquences immédiates, nous avons encore besoin de dénicher les failles sans réserves, éliminer ces notions qui apparaissent ordinaires, rendre le travail que les pratiquants de Dafa ont fait encore plus pur et jouer un rôle encore plus grand en aidant les pratiquants de Dafa à former un corps sans failles.

La cultivation de Dafa demande à ce que les pratiquants adhèrent aux principes du niveau humain, tout en en adhérant en même temps aux principes de Dafa à des niveaux plus élevés. Cette forme fournit facilite pour davantage de gens de ce monde de cultiver dans Dafa et c’est aussi là où se trouve la difficulté dans la cultivation de Dafa. On a besoin de bien faire notre travail de personne ordinaire, cependant, nos efforts pour bien faire le travail peuvent manifester nos attachements comme la recherche pour l’argent et la renommée. Cela peut intensifier cette recherche. Lorsque l’on essaie intentionnellement de se débarrasser de cet attachement, on peut facilement tomber dans l’état de faire le travail avec passivité. Comment achève t-on le niveau de « Faire sans rechercher- Constamment demeurer dans le Tao » (« Dans le Tao », Hong Yin) et comment on peut être un excellent employé et un cultivateur qualifié ? C’est seulement en s’éveillant par une étude constante de la Loi et en éliminant les attachements que nous pouvons constamment nous améliorer.

Bien gérer relations familiales est un aspect important pour permettre aux membres de nos familles de comprendre correctement la Loi. En principe si on ne s’occupe pas bien de choses triviales dans nos vies de tous les jours ou qu’on ne prête pas attention à la cultivation de la parole c’est une entrave spécifique pour que les membres de nos familles puissent accepter la Loi et connaître la vérité. C’est également la raison pour laquelle nous avons échoué à achever un bon résultat pour clarifier la vérité aux membres de nos familles. Il y avait un couple et tous deux étaient des pratiquants de Dafa. Ils étaient divorcés auparavant et puis ils sont mariés de nouveau. Leurs désaccords concernaient la façon de prendre soin d’un enfant d’un mariage antérieur et gérer l’argent. Ils ont été même jusqu'à presque divorcer encore une fois. Je ne sais pas s’ils se sont demandés si leurs mots et leurs actions étaient en accord avec le titre de « disciples de Dafa » ? Comment les membres de leurs familles proches pouvaient-ils correctement connaître et comprendre Dafa ?

Lorsque l’environnement se détend, il y a encore des pratiquants qui utilisent les moyens des gens ordinaires ne pas se sentir seul, plutôt que d’utiliser leur temps libre à faire plus de travail pour Dafa. Certaines personnes qui se sont cultivées dans le Falun Dafa depuis longtemps fument encore secrètement, boivent et/ou passent beaucoup de temps à regarder des programmes télévisés. Lorsqu’ils ont des symptômes de karma de maladie, ils vont à l’hôpital pour des intraveineuses ou prennent des médicaments. Toutes ces choses ne devraient pas avoir lieu.

Il n’y a pas de règles dans la cultivation de Dafa. La Loi que Maître nous a enseignée inclue les principes que les disciples de Dafa doivent suivre. Sans suivre strictement les paroles de Maître, comment peut on être un disciple de Dafa ? Je suis également arrivé à comprendre que même les conditions des exercices, tels que : « Le corps reste droit », « La bienveillance doit venir du cœur », « Maintenir une expression sereine sur le visage » (« La Voie de la plénitude parfaite de Falun Dafa » de Falun Gong) jouent des rôles significatifs en cultivant les pensées des pratiquants et leurs conduites et nous dit comment bien faire dans la société humaine.

Nous devons étudier davantage la Loi et avec un esprit calme, utiliser Dafa pour nous purifier et toujours “prendre la Loi comme Maître” (“Enseignement de la Loi à la conférence en Floride, aux Etats Unis”). « Examiner chaque et toute action » (« Cultivation solide » de Hong Yin), trouver les failles dans notre cultivation, chérir le temps limité restant dans les derniers moments, utiliser notre temps pour remédier à nos défauts et rattraper le progrés de la rectification de la Loi.

Cela m’a pris longtemps pour finir cet article. Chaque fois que j’ai tenté de le finir, j’ai seulement écris quelques phrases et puis j’ai reposé mon stylo. Je voulais toujours explorer chaque aspect, ce qui fut pour moi difficile de le finir. Ecrire ma compréhension est également un processus d’éliminer mes notions de personne ordinaire.


Le 3 juillet 2006
Version chinoise disponible à http://minghui.org/mh/articles/2006/7/5/132112.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.