Une éternelle étudiante rencontre le Falun Gong

Un miracle m’est arrivé le 16 mars 2002, je me suis appuyée contre une table et j’ai essayé d’apprendre les exercices du Falun Gong. Ce même jour, j’ai été capable de me lever et de descendre les escaliers, pour recevoir quelques personnes à la maison et lire les poèmes de mon mari défunt. Ça aurait été son 73ème anniversaire. J’ai pu rester assise jusqu’à 11 h du soir. Les visiteurs ( qui avaient entendu dire que j’avais une “maladie terminale”) ont dit ne m'avoir jamais vue aussi bien. Je me sentais comme une tricheuse, comme si j’avais inventé mon hypertension, les tremblements, les vertiges, la douleur dans le bras gauche, la difficulté à respirer, les crises d’allergie, les problèmes d’articulations, la rétention d’eau etc… Ma tension était souvent illisible, et elle était dépassait les 20 lorsqu'on pouvait la mesurer. On se précipitait alors pour m’emmener à l’hôpital. Les médecins disaient que mon rythme cardiaque était affecté . Je souffrais aussi de réactions aux médicaments qui m’étaient prescrits. Le 16 mars ma pression sanguine a commencé à descendre, en quelques jours elle avait baissé de manière spectaculaire. J’ai arrêté tous les médicaments je ne suis plus clouée à la maison à cause de ma mauvaise santé.

Pour comprendre l’énormité de ce miracle, je dois vous donner quelques informations sur mes antécédents. Je suis née en Inde il y a 70 ans. Je suis venue aux Etat-Unis avec une bourse de Fulbright il y a 41 ans et me suis mariée à un autre bénéficiaire de Fullbright d’Inde lui aussi. Nous avons vécu à Chicago. Mon mari est mort de façon inattendue il y a de ça 9 ans : il était en parfaite santé, il était mince et n’avait pas de cheveux gris, il faisait de l’exercice tous les jours, il était l’auteur de 25 livres et était très admiré et apprécié dans de nombreux pays, sa mort soudaine a été un choc pour beaucoup de gens.

J’ai été étudiante toute ma vie, j’ai reçu un Ph.D de l’Université de Chicago. J’ai écrit plusieurs livres, et enseigné à des gens qui sont devenus des auteurs publiés. Je travaillais six jours par semaine, tenant un école d’écriture créatrice pour des professionnels hommes et femmes. Ma santé était mauvaise depuis 1976. En raison des opérations et des réactions aux médicaments, j’ai passé des moments terribles. J’ai eu recours à la médecine alternative, ayant des réactions à la pénicilline, aux sulfamides, à la cortisone, aux stéroïdes, au fiorinol, à la morphine, à la Novocaine etc. j’ai dépensé une fortune en médecine complémentaire. Je suis allée voir les meilleurs thérapeutes de chaque domaine, l’acupuncture, l’acupressure, la bio-énergie, le yoga, le biofeedback, la thérapie nutritionnelle, la naturothérapie, le Naprapathy, l’homéophatie, j’ai fait aussi des visites régulières chez le chiropracteurr, le masseur, et le reflexologiste. Ils ont soulagé les symptômes mais ont été impuissants à me soigner.

Nous avons déménagé à Nordfield, dans le Minnesota voici trois ans. Je n’avais plus mon équipe de soignants alternatifs. L’année dernière je suis tombée très malade, ma tension sanguine était souvent illisible, et je pouvais à peine marcher. Je me disais qu'être vieux demandait décidément beaucoup de courage. Ma fille n’était plus sûre que je pourrais m’en tirer cette fois-ci.

Alors, mon ami à l’université de Chicago qui avait écrit un témoignage dans “Chemins vers l’éveil” (une publication des pratiquants de Falun Gong) à propos de sa propre guérison m’a fait connaître les livres du Falun Gong.Je les ai lus en trois semaines, car prostrée dans mon lit je pouvais à peine les tenir en mains. Lorsque j’en ai eu saisi une partie, je me suis appuyée contre une table et j’ai essayé les exercices. Le jour même je me suis levée de mon lit et j’ai pu descendre les escaliers. C’était un miracle. Mon ami de Chicago m’a envoyé des cassettes vidéo et audio de Falun Gong. Il s’est organisé pour que deux pratiquants bénévoles viennent chez moi m’enseigner les exercices. Un des deux se trouvait être celui qui avait écrit le témoignage dans “Chemins vers l’éveil” qui m’avait à la fois amusée et inspirée. Ils ont fait la démonstration des exercices pendant deux heures, puis m’ont conseillé de venir au point de pratique à Saint Paul. Je ne conduis pas plus loin que le voisinage immédiat, mais mon chauffeur a aussi commencé à pratiquer et cultiver alors nous avons pu y aller.

J’ai un long chemin à faire. Je n’ai que des aperçus de compréhension, je réalise chaque jour mes faiblesses, j’ai du mal à vider mon esprit ayant cultivé un état d’esprit sur-actif, je ne peux pas encore faire le double lotus (assise les deux jambes croisées superposées l’une sur l’autre) je ne peux lire qu’une page de Zhuan Falun chaque fois. Mais je vois aussi les changements miraculeux : la cicatrice de mon opération ne me fait plus souffrir, mes pieds vont mieux, mes articulations ne font plus mal, je ne prends plus de médicaments, pas même de vitamines, mon cœur n’est plus douloureusement compressé, mon bras gauche n’est plus douloureux, je n’ai plus de tremblements, je peux me lever le matin sans vertiges et problèmes respiratoires. Je suis moins aliénée par la vie qui m’entoure, je me sens moins anxieuse pour le bien-être de mes enfants, je profite plus de mon jardin.

Alors que j'avais dessiné une pyramide de cuivre pour mon jardin, mon ami de Chicago m’a dit “Maître Li mentionne la pyramide dans le Zhuan Falun. Les trois côtés d’une pyramide représentent les trois vertus centrales recherchées par tous les pratiquants de Falun Gong, l’authenticité, la compassion et la tolérance”. Je suis si reconnaissante ! Je ne trouve pas les mots pour exprimer justement ma gratitude.

Source: (Pure Insight)
http://www.pureinsight.org/sci/sci/eng/newscontent.asp?ID=14944

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.