Indices pour l’enquête : Suspicion entourant 568 transplantations de reins à l’hôpital militaire 205

Selon un article du 23 mai 2006 intitulé Le niveau suprême et la passion d’un médecin militaire publié dans le Liaoxi Business News, Chen Rongshan, chef de l’hôpital 205 de l’Armée de Libération du peuple (PLA) et vice-président de la Société d’urologie de l’Association médicale de la ville de Jinzhou, a travaillé dans le domaine de l’urologie durant plus de 30 ans. Il a été un pionnier dans le domaine médical. Comme il possède une grande connaissance de base, a fait des études assidues et a des aptitudes professionnelles excellentes, ses patients l’ont surnommé le " médecin miracle ".

L’article mentionne qu’il a combiné l’expérience clinique avec les recherches médicales et après une période de temps a accompli des prodiges dans beaucoup de domaines, y compris les transplantations de reins. En avril 1995, les hauts fonctionnaires de l’hôpital 205 (PLA) ont décidé de nommer le Dr Chen Rongshan chef de section. Il a mené à bien 568 greffes avec un taux de succès de 100 %. Le taux de survie d’une année après une transplantation de reins [exécuté par lui] était autour de 98 %, ce qui a atteint un niveau international élevé. Son expertise le distingue des autres dans la région de Liaoxi. En raison de sa réputation, beaucoup de malades le recherchaient, dont ceux de Taiwan, Singapour, Corée et Malaisie.

Cet article cite aussi l’exemple du Dr Chen Rongshan qui a pratiqué une greffe de reins pour un patient gravement malade en un temps très court, et de sa décision de refuser les pots de vin des familles des patients.

Après avoir lu cet article, n’importe quel patient ayant une grave maladie de reins, et en particulier ceux qui ont un urgent besoin d’une transplantation de reins, croirait probablement que le Dr Chen Rongshan est une bénédiction. Malheureusement, c’est un article de propagande ayant pour but de tromper les gens.

Selon des nouvelles, récemment un groupe de pratiquants de Dafa a été emmené à la section chirurgicale d’urologie à l’hôpital 205 (PLA). Le Dr Chen Rongshan est le chirurgien en chef, et Zong Bin est le chirurgien associé. Chen Bing est l’infirmière en chef. D’autres membres du personnel médical qui ont probablement participé au déroulement de cette affaire incluent Liu Suxia, Jin Xiangyang, Zhang Lili, Miao Huanyu, Zhang Yang, Tong Haiying, Kong Tao, Pang Xiaobo, Ma Xiaofeng, Yu Lina et Sun Yuanyuan.

Il semble que cette nouvelle ne servait pas simplement à faire les louanges du Dr Chen Rongshan, mais servait comme une annonce urgente pour rechercher des clients en vue d’une autre série de transplantations d’organes à grande échelle.

Les gens ont probablement lu de nombreux articles sur le site Internet Minghui/Clearwisdom à propos du prélèvement d’organes des pratiquants de Falun Gong vivants dans la région de Sujiatun, ville de Shenyang.

Le 9 mars 2006, le site Internet Minghui a publié le compte rendu d’un journaliste, qui mentionne que plusieurs milliers de pratiquants de Falun Gong avaient été détenus dans le camp de concentration secret de Sujiatun, et que personne n’en était sorti vivant. Avant que les corps des pratiquants soient incinérés, leur cornée, reins et autres organes étaient enlevés alors qu’ils étaient encore vivants.

Il y a jusqu’à 36 camps de concentration similaires en Chine. Trois semaines après la révélation de cette nouvelle, le Parti communiste chinois (PCC) a transféré les pratiquants en vie détenus dans ce camp de concentration souterrain avant d’inviter la communauté internationale à faire une visite guidée de l’hôpital, accompagnée par des fonctionnaires du PCC.

Au cours des ces récents mois, de plus en plus de gouvernements étrangers, d’organisations et d’individus épris de justice ont ouvertement dénoncé les crimes du PCC de différentes façons. Ils ont appelé la communauté internationale à enquêter sur ces crimes et déployé des efforts pour arrêter l'affreux massacre. Suite aux voix provenant du monde entier demandant l’arrêt de la persécution, nous avons appris que certains pratiquants de Dafa ont été transférés à l’hôpital 205 (PLA) dans la ville de Jinzhou.

Certains experts chinois ont souligné dans l’article The Practical Significance of Studies on Organs and Tissues that Were Separated from Human Body (La signification pratique des études sur les organes et tissus qui ont été séparés du corps humain) :

" Les gens ne font pas de dons d’organes habituellement en raison du fait que les organes humains ne peuvent pas se régénérer, et du fait de leur importance et dépendance pour le maintien de la santé humaine. Après la mort, en raison du concept traditionnel d’un " corps intact " le défunt et sa famille refusent d’autoriser l’enlèvement des organes du cadavre. Par conséquent, l’offre pour les organes est bien en-deçà de la demande pour des organes. En général, l’approvisionnement des organes est limité à travers le monde. "

En Chine, les gens ont toujours eu un point de vue conservateur face au don d’organes. La sensibilisation du public au sujet du don d’organes n’est pas répandue, et alors l’approvisionnement en organes humains est limité. Même aux Etats-Unis, où il y a une forte croyance envers les dons d’organes, la moyenne du temps d’attente pour une transplantation d’organes se situe entre deux à sept ans.

À contrario, le petit hôpital 205 (PLA) peut obtenir des reins très facilement, ce qui est très suspect.

On remarque que l’hôpital 205 (PLA) dans la petite ville de Jinzhou a accès à une grande banque de reins, en prenant comme preuve les 568 transplantations de reins accomplies avec succès par le Dr Chen Rongshan. Chose étrange, l’hôpital affilié à l’université médicale de Jinzhou, un hôpital provincial beaucoup plus grand et bien mieux équipé médicalement que l’hôpital 205 (PLA), n’est pas en mesure de mettre aisément à la disponibilité des patients un approvisionnement de reins, car seulement trois à quatre transplantations de reins sont pratiquées dans cet hôpital chaque année. Un si grand contraste soulève encore plus de questions.

Le compte rendu d’un médecin militaire vétéran dans la ville de Shenyang nous donne des indices utiles :

Le médecin militaire a déclaré : "Selon les documents que j’ai lus, le plus grand camp de concentration est situé dans la province du Jilin. Ce camp de concentration a un nom de code 672-S et emprisonne plus de 120 000 personnes. Un grand nombre de pratiquants de Falun Gong, de criminels et de prisonniers de conscience de partout en Chine sont détenus là-bas. Dans le camp de concentration souterrain de l’hôpital du district de Sujiatun, il y avait réellement plus de 10 000 personnes incarcérées au début de 2005, mais actuellement le nombre de détenus là-bas est maintenu autour de 600 à 750. Beaucoup de détenus ont été transférés dans d’autres camps de concentration." Il a aussi souligné : " Le PCC a ouvertement déclaré le Falun Gong comme un " ennemi de classe ", considérant les pratiquants de Falun Gong comme les cibles de sa plus sévère répression. D’après un document juridique, le comité militaire central du PCC a décrété au début de 1962, que les prisonniers condamnés à la peine capitale et les criminels accusés de crimes graves peuvent être utilisés selon les besoins de développement de l’État ou du socialisme. "

Les paroles du médecin illustrent aussi le fait que le PCC a toujours encouragé silencieusement le prélèvement sans scrupules des soi-disant organes des prisonniers. Le PCC a laissé faire des crimes, et ses directives directes de prélever des organes des pratiquants de Falun Dafa vivants ont atteint un sommet.

Le médecin nous dit que le PCC a accompli les greffes d’organes humains en secret, et en particulier celles dont la source de l’organe vient des pratiquants de Falun Gong. Les hôpitaux militaires sont la meilleure couverture pour ces crimes haineux. Est-ce que cela pourrait être la raison principale pour laquelle l’hôpital 205 (PLA) dans la ville de Jinzhou a accès à plus de reins que n’importe quel autre hôpital dans la région?

Un patient qui n’est pas sur ses gardes se sentirait probablement chanceux et heureux à l’idée que sa vie soit sauvée grâce à une transplantation. Mais s’il savait que le prolongement de sa vie était basé sur le meurtre d’un pratiquant de Falun Gong innocent, serait-il capable de vivre le reste de ses jours en paix ? Est-il vrai que sa vie sera prolongée ?

Traduit de l’anglais au Canada le 29 juin 2006.

Version chinoise disponible sur :
http://minghui.ca/mh/articles/2006/6/15/130503.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.